D1 / Bilan 14-15. Mulhouse encore trop court

Publié le mardi, 30 juin 2015 10:00

La deuxième année consécutive en Division 1 s'est révélée assez difficile pour les Scorpions de Mulhouse. Présents sur le podium en 2013/2014, ils ont chuté à la 7ème place cette saison, se faisant ensuite éliminés en play-offs dès les quarts de finale deux manches à une par Anglet. 

Les Scorpions de Mulhouse ont chuté devant Anglet en quart de finale des play-offs de Division 1. Les Scorpions de Mulhouse ont chuté devant Anglet en quart de finale des play-offs de Division 1. Scorpionspictures.com

3ème meilleure attaque à égalité avec Bordeaux avec 96 buts marqués et également 3ème meilleure défense avec 76 buts encaissés, les Scorpions de Mulhouse présentent sur le papier un bilan plus qu'honorable. Ils ne se classent cependant qu'à la 7ème place de la saison régulière de Division 1. Cela s'explique notamment par un trop grand nombre de défaites subies dans le temps règlementaire (10)...

Si les Mulhousiens ont été capables d'infliger quelques scores fleuves - comme devant Toulouse-Blagnac (7-1), Neuilly-sur-Marne (6-2), Reims (6-2) ou comme à Tours (8-1) - ils ont surtout perdu beaucoup de points lors de rencontres serrées. Exemples : les voyages à Anglet et Cholet se sont soldés par des défaites 4-3, tandis que les réceptions de Nice et de Bordeaux ont eu pour conlusion deux revers en prolongation (5-4 et 3-2). Le mauvais classement des hommes de Christer Eriksson s'explique aussi par une fin de saison laborieuse, les Scorpions s'inclinant lors des trois dernières journées. Tout le contraire du début de championnat qui avait vu Mulhouse effectuer un départ canon, avec six victoires en sept matches...

Les play-offs peuvent aussi laisser des regrets aux Scorpions. Opposé en quart de finale à Anglet, deuxième de la phase régulière, Mulhouse n'a pas fait de la figuration, loin de là. A domicile, les Mulhousiens remportent le match n°1 5-4 en prolongation, avant de perdre de justesse le match n°2 4-3 à l'extérieur. La qualification pour le dernier carré se joue alors à La Barre dans un match n°3 décisif, mais les coéquipiers de Lucas Bini ne tiennent pas le choc et plient  sous les assauts des Angloys, s'inclinant lourdement 7-2.

A l'image des statistiques collectives, les performances individuelles ont pourtant été au rendez-vous. Comme l'année dernière, Pavel Mrna a terminé meilleur marqueur du club avec 27 points. Mieux : l'attaquant tchèque, fort de ses 21 buts, est le meilleur buteur du championnat ! Et comme la saison passée, Guillaume Richard a fini la phase régulière sur le podium des meilleurs gardiens de la division, avec 2,91 buts encaissés en moyenne par rencontre. 

Malgré donc plusieurs points positifs, les Champions de France 2005 ont encore du travail avant de trouver tous les ingrédients nécessaires pour retrouver l'élite du hockey français. 

Modifié le vendredi, 19 juin 2015 17:35
vous avez aimé cet article ? suivez-nous sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir toutes les actualités et événements de la FFHG.

Adresse email non valide
  1. Fil info
  2. Agenda
loader

SUIVEZ LA FFHG DailyMotion FFHG Youtube FFHG Instagram FFHG Twitter FFHG Facebook FFHG

Inscrivez-vous à la newsletter fédérale pour recevoir nos actualités par email :

Adresse email non valide

Consultez les archives de la newsletter  Consultez les archives de la newsletter

2017-11-24T00:00:00+0100
2017-11-25T00:00:00+0100
2017-11-25T00:00:00+0100
2017-11-25T00:00:00+0100
2017-11-28T00:00:00+0100
2017-12-01T00:00:00+0100
2017-12-02T00:00:00+0100
Tous les évènements

NOS PARTENAIRES

DAIKINTISSOTSUBARUSAXOPRINTSYNERGLACEAIR CANADAL'EQUIPEUNIVERSEL SERVICERMCMINISTERE DES SPORTSCOMITE NATIONAL OLYMPIQUE ET SPORTIF FRANCAISSERVICE CIVIQUEOXELOLE VESTIAIRERAIWILDDJO GLOBAL

BOUTIQUE

Boutique officielle

 

MULTIMÉDIA

  1. Vidéos
  2. Diaporamas
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok