D1 / Bilan 15-16. HOGLY, première réussie

Publié le jeudi, 19 mai 2016 16:00

Pour la première fois de son histoire, La Roche-sur-Yon a joué en Division 1. Et malgré un début de parcours compliqué, les Aigles ont réussi à se maintenir au bénéfice d'un bon sprint final. Retour sur cette saison 2015/2016...

Durant l'intersaison, une fois par semaine, retrouvez le bilan de la saison écoulée pour un des clubs qui évoluera en Division 1 en 2016/2017. 

Les Aigles lors de la victoire 9-0 face à Toulouse-Blagnac Les Aigles lors de la victoire 9-0 face à Toulouse-Blagnac HOGLY - Page Facebook

Après une saison glorieuse en Division 2 qui leur a permis d'atteindre l'échelon supérieur, les Aigles de La Roche-sur-Yon ont su tenir tête aux équipes de Division 1. Pour une première historique, le bilan est loin d'être catastrophique. Face à leurs treize adversaires, ils affichent la septième meilleure défense du championnat avec 91 buts encaissés. Jiri Blazek, le portier vendéen, aura concédé 3,43 buts par match en moyenne. Une statistique qui fait de lui le 8ème meilleur gardien de la phase régulière.

Le bilan global de ces vingt-six journées de saison régulière, c'est neuf victoires pour dix-sept défaites. Un parcours compliqué pour l'HOGLY mais qui s'est révélé suffisant pour terminer 12ème, évitant ainsi la relégation directe... 

Un décollage tardif

Après un début de saison ponctué par une série de trois défaites, l'HOGLY s'est repris face à Anglet, remportant le match 5-4 en prolongation dans l'antre de l'Hormadi. Les Angloys venaient pourtant de remporter leurs trois premiers matches. Malgré ce sursaut, les Vendéens n'arrivent pas à enchaîner les résultats positifs. Il faut attendre la fin de saison pour voir les Aigles décoller. Sur les dix derniers matches, tous disputés en janvier et février 2016, les hommes de Juraj Ocelka ont ajouté 16 unités à leur compteur, soit presque deux tiers de leur total de points (25).

Lors de la première partie de saison, le public du Complexe Arago se souviendra tout de même du blanchissage des Bélougas de Toulouse-Blagnac. Le 21 novembre, les Yonnais avaient ainsi marqué neuf buts aux Blagnaco-Toulousains, dont six lors du deuxième tiers et avec huit buteurs différents.

La phase finale de maintien n'a pas été de tout repos. Après deux défaites face à Val Vanoise, la Roche-sur-Yon a dû affronter Courbevoie au deuxième tour de playdowns. Cette fois-ci, les Aigles ont remporté la double confrontation pour conserver leur place en Division 1. Avec un triplé lors de la deuxième manche gagnée 5 buts à 4, Marcus Wallmark a confirmé son statut de deuxième meilleur marqueur de l'HOGLY (24 points en saison régulière et 5 en playdowns), juste derrière Magnus Lindgren (32 toutes phases confondues). 

Modifié le mardi, 24 mai 2016 09:58
vous avez aimé cet article ? suivez-nous sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir toutes les actualités et événements de la FFHG.

Adresse email non valide
  1. Fil info
  2. Agenda
loader

SUIVEZ LA FFHG DailyMotion FFHG Youtube FFHG Instagram FFHG Twitter FFHG Facebook FFHG

Inscrivez-vous à la newsletter fédérale pour recevoir nos actualités par email :

Adresse email non valide

Consultez les archives de la newsletter  Consultez les archives de la newsletter

2017-09-22T00:00:00+0200
2017-09-23T00:00:00+0200
2017-09-23T00:00:00+0200
2017-09-24T00:00:00+0200
2017-09-26T00:00:00+0200
2017-09-28T00:00:00+0200
2017-09-30T00:00:00+0200
Tous les évènements

NOS PARTENAIRES

DAIKINTISSOTSUBARUSAXOPRINTSYNERGLACEAIR CANADAL'EQUIPEUNIVERSEL SERVICERMCMINISTERE DES SPORTS, DE LA JEUNESSE, DE L'EDUCATION POPULAIRE ET DE LA VIE ASSOCIATIVECOMITE NATIONAL OLYMPIQUE ET SPORTIF FRANCAISSERVICE CIVIQUEOXELOLE VESTIAIRERAIWILDDJO GLOBAL

BOUTIQUE

Boutique officielle

 

MULTIMÉDIA

  1. Vidéos
  2. Diaporamas
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok