CF - Finale : Dijon remporte une finale d'anthologie !

Publié le dimanche, 29 janvier 2012 18:45
Les Ducs de Dijon se sont imposés lors de la prolongation (7-6) face à de valeureux rouennais. Martin Gascon et les siens offrent leur deuxième Coupe de France aux Dijonnais.
Dijon remporte la Coupe de France / Xavier Laine Dijon remporte la Coupe de France / Xavier Laine



Les Ducs de Dijon se sont imposés lors de la prolongation (7-6) face à de valeureux rouennais. Martin Gascon et les siens offrent leur deuxième Coupe de France aux Dijonnais.

Quelle finale ! Les Ducs de Dijon et les Dragons de Rouen ont offert un spectacle à couper le souffle au public de Bercy.

Le début de la rencontre est à l'avantage des Dragons, qui permettent à Ramon Sopko de se signaler rapidement (6e). Malgré leur domination, les hommes de Rodolphe Garnier se montrent nerveux et se rendent coupables de nombreuses fautes (Rech, Desrosiers). Heureusement pour ces derniers, Ylonen veille au grain (9e). Dijon ne parvient pas à profiter de ses séquences en supériorité numérique. La sanction ne tarde pas à arriver. A la 17e minute de jeu, Marc-André Thinel profite d'un bon travail de Guenette et Mallette pour inscrire le premier but de la finale (Rouen 1-0 Dijon).

Les deux équipes accélèrent clairement lors du deuxième tiers-temps. Thomas Decock (21e) permet aux Ducs de revenir tout de suite dans la partie. Malgré de belles parades (23e, 24e), Ylonen s'incline une deuxième fois cinq minutes plus tard, sur une frappe de Da Costa. Malgré tout, Dijon commet des fautes et voit Da Costa et Mrena sanctionnés. Rouen ne se fait pas prier et inscrit deux buts coup sur coup (Guenette et Rech). Le match continue de gagner en intensité. A la 38e minute de jeu, Riendeau fusille Ylonen (3-3). Les Rouennais se crispent, à l'image d'Antonin Manavian, coupable d'une charge à la tête.

Le troisième tiers-temps repart sur les mêmes bases. Riendeau exécute Ylonen juste avant que Guenette ne ramène les deux équipes à égalité (41e). Le match vire peu à peu dans la folie. Dijon inscrit deux nouveaux buts par l'intermédiaire de Guttig (43e) et Riendeau (47e). Piqués dans leur orgueil, les champions d'Europe trouvent les ressources pour de nouveau recoller au score grâce à Desrosiers (50e) et Thinel (54e). Les deux équipes doivent disputer la prolongation. Une prolongation qui ne trainera pas en longueur. Après un peu moins de deux minutes, Nicolas Ritz crucifie Ylonen et Rouen pour offrir sa deuxième Coupe de France à Dijon (2006 ; 2012).

Modifié le mardi, 31 janvier 2012 11:26
vous avez aimé cet article ? suivez-nous sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir toutes les actualités et événements de la FFHG.

Adresse email non valide
  1. Fil info
  2. Agenda
loader

SUIVEZ LA FFHG DailyMotion FFHG Youtube FFHG Instagram FFHG Twitter FFHG Facebook FFHG

Inscrivez-vous à la newsletter fédérale pour recevoir nos actualités par email :

Adresse email non valide

Consultez les archives de la newsletter  Consultez les archives de la newsletter

NOS PARTENAIRES

DAIKINTISSOTSUBARUSAXOPRINTSYNERGLACEAIR CANADAL'EQUIPEUNIVERSEL SERVICERMCMINISTERE DES SPORTS, DE LA JEUNESSE, DE L'EDUCATION POPULAIRE ET DE LA VIE ASSOCIATIVECOMITE NATIONAL OLYMPIQUE ET SPORTIF FRANCAISSERVICE CIVIQUEOXELOLE VESTIAIRERAIWILDDJO GLOBAL

BOUTIQUE

Boutique officielle

 

MULTIMÉDIA

  1. Vidéos
  2. Diaporamas
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok