Rétro CM 2017. France-Biélorussie : L'ascenseur émotionnel

Publié le jeudi, 10 août 2017 11:00

Face à la Biélorussie, les Bleus espèrent décrocher leur troisième victoire au Championnat du Monde à l'AccorHotels Arena. Même si les Biélorusses n'ont pas encore marqué un point, le match s'annonce serré : en quatre confrontations à ce niveau, les deux pays se neutralisent. Tout comme lors de la préparation au Mondial, où Français et Biélorusses avaient gagné un match chacun à Bordeaux. 

Du 13 juillet au 24 août, chaque jeudi, retrouvez sur notre site le résumé d'un match des Bleus lors du Championnat du Monde de Hockey sur Glace 2017 de l'IIHF à Paris. Rendez-vous la semaine prochaine avec la rencontre France-République tchèque.

Stéphane Da Costa feintant Kévin Lalande et marquant son premier tir au but de la séance Stéphane Da Costa feintant Kévin Lalande et marquant son premier tir au but de la séance Xavier Lainé / FFHG

Vendredi 12 mai, 20h15. La France défie la Biélorussie pour continuer de croire aux quarts de finale dans "son" Championnat du Monde. Les Bleus démarrent la rencontre tambour battant, prenant l'ascendant sur leurs adversaires dans le jeu. La domination tricolore s'illustre dès les premières minutes par des occasions signées Stéphane Da Costa, Jordann Perret et Teddy Da Costa. À chaque fois, Kévin Lalande est à la parade ou le cadre se dérobe de peu. Les Bleus vont finir par concrétiser grâce à Sacha Treille, auteur d'un superbe lancer qui se loge au-dessus de l'épaule du portier biélorusse (12"29). Dominateurs aux tirs (11 à 5), les Français ne parviennent néanmoins pas à creuser l'écart durant ce premier tiers.

À la reprise, les coéquipiers de Laurent Meunier profitent d'un powerplay pour doubler la mise. Servi dans l’axe par Antoine Roussel, qui venait de combiner avec Stéphane Da Costa, Damien Fleury propulse le palet dans la même zone que Sacha Treille auparavant (20"54). Sonnés, les Biélorusses semblent incapables de réagir... D'autant qu'ils ne parviennent pas à installer leur attaque en supériorité numérique, les Français contrôlant impeccablement cette période. Mais c'est finalement à forces égales que les visiteurs se relancent par l'intermédiaire d'Alexander Pavlovich, opportuniste pour convertir en but le rebond laissé par Cristobal Huet sur un tir lointain de Sharangovich (26"40). Ensuite, les deux équipes se créent tout à tour des opportunités. Ce sont les Biélorusses qui font preuve de réalisme en égalisant grâce à Yegor Sharangovich, adroit au moment de glisser le palet entre les jambes d’Huet. 

Un match à rebondissements

Pénalisés peu avant et peu après la pause, les Bleus doivent négocier plusieurs minutes en infériorité. Si le passage en 3vs5 se passe sans encombre, la défense tricolore finit par craquer sur une superbe combinaison biélorusse, conclue avec brio par Alexander Kulakov (41"20). Abattus, les hommes de Dave Henderson et Pierre Pousse bénéficient de quatre minutes en powerplay pour réagir. Une aubaine qu'ils ne saisissent maheureusement pas. Le chronomètre défile et les Français n'arrivent pas à se relancer, bien gênés par leurs adversaires. L'ombre d'une défaite plane lorsqu'Anthony Rech se lance dans un somptueux numéro de soliste en partant depuis la zone défensive avec le palet. Si son action est stoppée par Kévin Lalande, la révolte française est en marche à huit minutes du terme. Dans la foulée, le gardien biélorusse baisse d'ailleurs pavillon sur un shoot de Pierre-Edouard Bellemare (52"35). 3-3 au tableau d'affichage : le match est relancé ! 

La fin de rencontre est cependant à l'avantage des Biélorusses. Sauvés en infériorité par les arrêts de Cristobal Huet et leurs poteaux, les Bleus arrachent la prolongation. Un temps supplémentaire qui est aussi dominé par la Biélorussie. Aucun but n'est marqué au cours des cinq minutes : la victoire se joue donc aux tirs au but ! La séance démarre mal avec une tentative ratée d'Antoine Roussel et un but de Mikhail Stefanovich. La suite est stressante avec deux échecs pour Damien Fleury et Andrei Stas. Puis, Stéphane Da Costa entretient l'espoir en transformant son essai d'une magnifique feinte ! Alexander Pavlovich s'élance alors pour la gagne mais Cristobal Huet le neutralise... Place à la mort subite ! Et à ce petit jeu, la France sort vainqueur grâce à un nouveau but de Stéphane Da Costa, faisant suite à un arrêt de "CristoWall" devant Mikhail Stefanovich. Résultat final : victoire 4-3 et deux points de plus au compteur pour les Bleus, qui officialisent ainsi leur maintien. Un heureux dénouement pour une rencontre riche en rebondissements. Désormais, les Tricolores peuvent se consacrer pleinement à leur rêve d'un quart de finale à domicile. Un défi à relever qui passe par affronter la République tchèque deux jours plus tard...  

Cliquez ici pour retrouver notre bilan général du CM 2017 des Bleus

Modifié le mercredi, 09 août 2017 16:36

Media

IIHF
vous avez aimé cet article ? suivez-nous sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir toutes les actualités et événements de la FFHG.

Adresse email non valide
  1. Fil info
  2. Agenda
loader

SUIVEZ LA FFHG DailyMotion FFHG Youtube FFHG Instagram FFHG Twitter FFHG Facebook FFHG

Inscrivez-vous à la newsletter fédérale pour recevoir nos actualités par email :

Adresse email non valide

Consultez les archives de la newsletter  Consultez les archives de la newsletter

2017-09-22T00:00:00+0200
2017-09-23T00:00:00+0200
2017-09-23T00:00:00+0200
2017-09-24T00:00:00+0200
2017-09-26T00:00:00+0200
2017-09-28T00:00:00+0200
2017-09-30T00:00:00+0200
Tous les évènements

NOS PARTENAIRES

DAIKINTISSOTSUBARUSAXOPRINTSYNERGLACEAIR CANADAL'EQUIPEUNIVERSEL SERVICERMCMINISTERE DES SPORTS, DE LA JEUNESSE, DE L'EDUCATION POPULAIRE ET DE LA VIE ASSOCIATIVECOMITE NATIONAL OLYMPIQUE ET SPORTIF FRANCAISSERVICE CIVIQUEOXELOLE VESTIAIRERAIWILDDJO GLOBAL

BOUTIQUE

Boutique officielle

 

MULTIMÉDIA

  1. Vidéos
  2. Diaporamas
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok