EDF Fem - G.Tarlé « Réaliser la meilleure performance possible »

Publié le %AM, %22 %437 %2018 %10:%Mar

Du 8 au 14 avril, l’équipe de France féminine va disputer le Mondial D1A à Vaujany. Les Bleues débuteront leur préparation dès le 31 mars. A quelques jours du regroupement tricolore, entretien avec Grégory Tarlé, sélectionneur de l’équipe de France.

Grégory Tarlé, entraîneur de l'équipe de France féminine, lors du dernier regroupement tricolore à l'Aren'Ice en février. Grégory Tarlé, entraîneur de l'équipe de France féminine, lors du dernier regroupement tricolore à l'Aren'Ice en février. Crédit : Stéphane Heude

FFHG : Bonjour Grégory. Quels sont les objectifs pour ce Mondial ?

G.T. : L’objectif est de réaliser la meilleure performance possible, avec la perspective d’être champion du monde à domicile. On est capables de le faire, on a déjà battu toutes les équipes. Maintenant, cet objectif ne doit pas nous empêcher de jouer notre jeu. On doit rester concentrer sur chaque match. C’est peut-être le Mondial avec le plus de possibilités pour être champion du monde mais aussi le plus serré entre toutes les équipes. Depuis 5 ans, il y avait toujours une grosse nation favorite. Là, il n’y a que des équipes de D1, c’est assez inédit. Il faut prendre les matches les uns après les autres car chaque rencontre va nous permettre d’atteindre notre objectif.

FFHG : Quelles sont les forces de nos Bleues ?

G.T. : Trois piliers caractérisent l’équipe : le travail d’équipe, la profondeur du banc (on a la capacité d’aligner quatre lignes compétitives) et c’est un groupe qui se connaît très bien, avec une ossature de joueuses expérimentées. Ce sont des éléments en amont de l’aspect technique sur lequel le staff travaille. On a essayé d’amener un jeu plus rapide.

 

FFHG : En plus des joueuses expérimentées, c’est important d’avoir des jeunes éléments pour préparer l’avenir ?

G.T. : C’est d’abord le niveau sportif qui prime lorsque je compose l’équipe. Ensuite, s’il y a des jeunes joueuses, cela apporte de la fraîcheur. Mais ce qui compte, ce sont les performances que les filles produisent sur la glace. Le fait d’être jeune ne pèse pas dans la balance pour être sélectionnée.

FFHG : L’équipe de France va effectuer deux stages avant le Mondial, à Besançon puis à Courchevel*. Comment va se dérouler la préparation ?

G.T. : Nous avons construit deux stages de préparation avec un objectif compétitif lors du premier stage puis un objectif “physiologique” pour le second. Nous voulions affronter un adversaire du top 10 mondial, tout en évitant les équipes présentes à Vaujany. Nous voulions aussi évoluer sur une patinoire identique à celle de Vaujany afin de mettre les joueuses dans des conditions proches du Mondial. Après Besançon, nous irons à Courchevel, à 1800 m d’altitude, avant de redescendre à Vaujany, à 1200 m d’altitude, pour nous acclimater. Nous voulons mettre toutes les chances de notre côté, préparer l’équipe de la meilleure façon.

Jouer à domicile : un sentiment positif

FFHG : Peux-tu nous présenter les adversaires des Bleues ?

G.T. : On connaît très bien nos adversaires, cela fait plusieurs années qu’on les rencontre. L’Autriche et le Danemark peuvent être considérés comme favoris. L’Autriche est constante depuis plusieurs années et a terminé deuxième la saison dernière. Il y a des joueuses expérimentées dans le groupe autrichien. Dans l’équipe du Danemark, plusieurs joueuses ont joué des compétitions européennes et certaines jouent en Suède, le meilleur championnat européen. Je pense que les Danoises devraient bien performer. La Norvège a peut-être un peu moins de profondeur de banc mais a de bonnes individualités. Leurs meilleures joueuses évoluent en Suède. On s’attend à affronter une Norvège solide, compétitive. La Hongrie a un programme senior avec des jeunes joueuses, qui se structure depuis 2-3 ans. Elles font des rencontres internationales de bon niveau. On les a affrontées lors du dernier regroupement en février à Cergy-Pontoise. La Hongrie a peut-être moins d’expérience que les autres nations mais le programme féminin est très bien structuré. La dernière équipe est la Slovaquie. Les “revenantes” car elles sont descendues puis remontées. Elles repartent avec un nouveau programme, un entraîneur étranger est arrivé. On a récupéré des vidéos, on les a observées. Je pense que c’est une équipe en reconstruction, qui va peut-être se baser sur un peu moins de talent mais sur des valeurs physiques, des valeurs de travail. L’important pour nous, c’est de se focaliser sur nos points forts, sur la manière dont on va préparer chaque match pour gagner. C’est ça qui m’intéresse.

FFHG : Jouer à domicile, qu’est-ce que ça représente pour toi ?

G.T. : On se sent porté. C’est difficilement explicable, mais c’est toujours un sentiment positif : le sentiment d’être chez nous, d’être soutenu, le plaisir de jouer en France dans un contexte qu’on connaît et qu’on maîtrise. L’équipe a déjà fait des championnats du monde à domicile, on sait ce que c’est, on n’a pas de pression particulière par rapport à ça. Cela apporte de la stabilité. Parfois à l’étranger on ne connaît pas l’environnement, on ne connaît pas la patinoire, etc. Dans des moments clés, le soutien supplémentaire peut être bénéfique à l’équipe.

 

*Les Bleues seront en stage à Besançon du 31 mars au 3 avril. Elles disputeront deux matches de préparation contre l'Allemagne, lundi 2 et mardi 3 avril. Les Tricolores iront ensuite à Courchevel, du 4 au 7 avril. 


Infos Mondial D1A Vaujany

Du 8 au 14 avril, l'équipe de France féminine disputera son Championnat du Monde Division 1 Groupe A à Vaujany. Devant leurs supporters, les Bleues auront pour objectif de briller. Elles affronteront successivement le Danemark, la Norvège, l'Autriche, la Hongrie et la Slovaquie. Ces six équipes lutteront pour décrocher la médaille d'or et l'accession au niveau Élite. Du fait du passage de 8 à 10 équipes pour le niveau élite féminin en 2019, il n'y aura pas de relégation cette saison pour tous les niveaux en 2018. 

Cliquez ici pour accéder au site officiel de la compétition IIHF

Programme de l'équipe de France - Mondial D1A Vaujany :

  • Dimanche 8 avril : France - Danemark (16h00)
  • Lundi 9 avril : Norvège - France (19h30)
  • Mercredi 11 avril : Autriche - France (19h30)
  • Vendredi 13 avril : Hongrie - France (19h30)
  • Samedi 14 avril : France - Slovaquie (19h30)  

Entrée gratuite.

Diffusion de l'ensemble de la compétition en direct vidéo sur www.fanseat.com, plateforme accessible sur l'ensemble de vos écrans (PC, mobile ou tablette),au tarif d'un abonnement de 7,99€ par mois, sans engagement et avec une période de 14 jours offerte.

Venez encourager les Bleues à Vaujany !

Modifié le %AM, %22 %444 %2018 %10:%Mar
vous avez aimé cet article ? suivez-nous sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir toutes les actualités et événements de la FFHG.

Adresse email non valide
  1. Fil info
  2. Agenda
loader

SUIVEZ LA FFHG DailyMotion FFHG Youtube FFHG Instagram FFHG Twitter FFHG Facebook FFHG

Inscrivez-vous à la newsletter fédérale pour recevoir nos actualités par email :

Adresse email non valide

Consultez les archives de la newsletter  Consultez les archives de la newsletter

NOS PARTENAIRES

DAIKINTISSOTSUBARUSAXOPRINTFANSEATSYNERGLACEAIR CANADAL'EQUIPERMCMINISTERE DES SPORTSCOMITE NATIONAL OLYMPIQUE ET SPORTIF FRANCAISSERVICE CIVIQUEOROKSLE VESTIAIRERAIWILDDJO GLOBAL

BOUTIQUE

Boutique officielle

 

MULTIMÉDIA

  1. Vidéos
  2. Diaporamas
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok