Logo de ticket - Boutique

Mondial Elite. Créer la surprise face aux USA

15 Mai 2024 21:49   /   A LA UNE, ACTUALITÉS, EQUIPES DE FRANCE

Thomas Thiry EDF

 

L’équipe de France a fait un grand pas vers le maintien en battant la Pologne (4-2) mais son Mondial est loin d’être terminé ! Place à l’ogre américain qui réussit peu à nos Bleus mais qui n’a pas débuté idéalement son tournoi…

Crédit photo : Xavier Lainé


Frapper un grand coup, tel sera l’objectif de l’équipe de France ce jeudi soir, face aux Etats-Unis. Peu en forme en ce début de Mondial, Team USA a perdu deux de ses trois premiers matchs, une première depuis 2016. Battus d’entrée 5-2 par la Suède (avec deux buts encaissés en cage vide en fin de partie), les hommes de John Hynes n’ont pas entamé idéalement la compétition. S’ils se sont relevés de fort belle manière en dominant l’Allemagne (6-1), les Américains ont rechuté contre la Slovaquie, s’inclinant au-delà du temps règlementaire (4-5prl).

Plusieurs facteurs peuvent expliquer ces débuts compliqués. Les Etats-Unis n’ont joué qu’un match de préparation (6-2 contre la Slovaquie) avant d’entamer leur tournoi en affrontant trois prétendants aux quarts de finale. Privé comme chaque année de ses meilleurs éléments, toujours engagés en playoffs de NHL, le médaillé de bronze de l’édition 2021 doit sans cesse se renouveler. Ainsi, là où le capitaine de l’équipe de France, Sacha Treille, peut se targuer de participer à son quatorzième Mondial en Elite, son homologue américain, Brady Tkachuk, y prend part pour la première fois ! Capitaine depuis trois saisons des Ottawa Senators, l’attaquant de 24 ans ne cesse de tirer son équipe vers le haut. Auteur de 74 points (37 buts et 37 assistances) en 81 matchs avec l’équipe canadienne, le capitaine des USA a marqué à deux reprises en trois matchs dans ce Mondial.

Johnny Gaudreau et Brock Nelson sont les deux joueurs ayant le plus d’expérience au niveau international puisqu’ils jouent tous deux leur cinquième Mondial. Ils sont également les meilleurs pointeurs, buteurs et assistants du groupe emmené en République Tchèque. L’attaquant des Colombus Blue Jackets a inscrit 36 points (11 buts et 25 assistances) tandis que son compère des New York Islanders compte 30 points au compteur (17 buts et 13 assistances). Avec onze ans d’expérience en NHL et déjà trois Mondiaux à son actif dont un en tant que capitaine, Seth Jones fait partie des piliers de cette équipe. Le défenseur des Chicago Blackhawks à la vision du jeu aiguisée tourne autour des trente assistances par saison en NHL depuis 2016.

Or, à l’instar de leur capitaine, les représentants d’outre-Atlantique sont nombreux à faire leurs débuts sur la scène internationale. 14 des 25 joueurs retenus pour la compétition font leurs premiers pas en Mondial ! Parmi eux, quatre évoluent encore en NCAA, dont un certain… Will Smith. L’homonyme du célèbre acteur sort d’une saison à 71 points en 41 matchs avec le Boston College. L’attaquant né en 2005 est le benjamin de l’effectif. Notons également qu’avant le début des matchs à Ostrava, aucun des trois gardiens de la Team USA n’avait eu l’occasion de s’exprimer en Mondial.

Johnny Gaudreau et Shane Pinto sont pour le moment les meilleurs pointeurs américains du tournoi avec quatre unités chacun (dont un but). Luke Hughes et Brady Tkachuk ont quant à eux marqué à deux reprises. Côté Bleus, Stéphane Da Costa brille avec déjà quatre points (2 buts et 2 assistances), Pierre-Edouard Bellemare et Justin Addamo sont à deux buts chacun tandis que Yohann Auvitu a offert trois assistances.

Si le bilan en Mondial penche largement en faveur des Etats-Unis, l’expérience du groupe France pourrait lui permettre de créer la surprise ce jeudi après avoir retrouvé de la confiance en battant la Pologne (4-2) deux jours après un match abouti face à la Lettonie (défaite 3-2prl). Le maintien n’étant pas encore acquis, chaque point comptera dans sa quête. Nulle doute que les Bleus donneront leur maximum pour faire tomber l’une des nations majeures du Hockey mondial.


L’analyse des USA, par Yorick Treille


Les Etats-Unis, les infos clés

  • Classement IIHF : 4ème
  • Résultat au dernier championnat du monde : 4ème
  • Club le plus représenté dans l’effectif : Ottawa Senators et Colombus Blue Jackets (3 joueurs)
  • Face-à-face entre les deux équipes en Mondial depuis 2014 : 3 défaites
  • Résultat de la préparation au Mondial : 1 victoire
    • Mardi 7 mai : Slovaquie 2-6 Etats-Unis

Le calendrier du Mondial Élite

  • Samedi 11 mai : France 1-3 Kazakhstan (1-2 ; 0-1 ; 0-0)
    • But : E.Cantagallo
  • Dimanche 12 mai : Lettonie 3-2prl France (0-1 ; 0-0 ; 1-2 ; 1-0)
    • Buts : S.Da Costa et P-E. Bellemare
  • Mardi 14 mai : Pologne 2-4 France (0-2 ; 2-2 ; 0-0)
    • Buts : J.Addamo (x2), S.Da Costa et P-E. Bellemare
  • Jeudi 16 mai : USA – France (20h20)
  • Samedi 18 mai : France – Slovaquie (20h20)
  • Lundi 20 mai : Suède – France (16h20)
  • Mardi 21 mai France – Allemagne (12h20)

Tous les matchs du Mondial Élite, y compris ceux de la France, seront diffusés sur la plateforme de streaming Fanseat.


La liste pour le Mondial

Justin Addamo a remplacé Nicolas Ritz, blessé.


Suivez la compétition sur nos réseaux sociaux :