Logo de ticket - Boutique

Arbitrage. Trois arbitres arrêtent leur carrière

29 Mai 2024 18:18   /   ACTUALITÉS

 

Cette fin de saison marque l’arrêt de la carrière pour trois de nos arbitres français : Marie-Tjana Picavet, Frédéric Le Berre et Alexandre Hauchart. Retour en quelques mots sur leur parcours.

Crédits photos :   IIHF, Gothiques d’Amiens, FFHG


*De gauche à droite : Marie-Tjana Picavet, Alexandre Hauchart et Frédéric Le Berre

Clap de fin ! Trois historiques arbitres français ont décidé de mettre un terme à leur carrière après avoir passé au minimum 17 ans au niveau national.
Marie-Tjana Picavet a débuté en 2001 en national et en mondial avec l’IIHF. Elle aura participé à 14 championnats du Monde dont son dernier en avril 2024, en Andorre, pour clôturer son parcours. Elle a aussi officié sur les premiers arbitrages à 4 organisés par l’IIHF : en 2014 pour la Coupe d’Europe en Russie puis en 2015 aux championnats du Monde féminins, en Suède.
Lors de son premier match en tant qu’head de D1, elle a arbitré Frédéric Le Berre, prenant lui-aussi sa retraite en tant qu’arbitre cette saison.

Après sa carrière de joueur où il termine à l’AC Boulogne-Billancourt, Frédéric Le Berre commence sa reconversion dans l’arbitrage en 2007. Sur ses 17 ans au sifflet, le natif de Paris aura été omniprésent dans le championnat de D1, en tant que head. Pour finir, le juge a conclu en sifflant le carré final de D3 à Dijon où il a été arbitre principal sur trois des rencontres à Trimolet en mai dernier. Il continuera en tant que formateur régional dans toute la France au niveau des jeunes et superviseur national qu’il a commencé depuis peu.

Le troisième à quitter son sifflet sur cette saison 2023-2024 est Alexandre Hauchart. Il compte un gros palmarès en tant qu’arbitre au niveau national mais aussi international. Il a été sélectionné à neuf reprises pour les championnats du Monde. Il est un exemple de longévité dans l’arbitrage français avec 32 ans à sillonner les routes de D1 et de Synerglace Ligue Magnus. Son chemin s’est arrêté au Coliseum d’Amiens en février. Il ne restera pas trop loin de la glace en prenant de nouvelles responsabilités au sein de l’arbitrage.