D1 - Bilan 18/19. Les Drakkars stoppés en pleine ascension

Publié le mardi, 16 juillet 2019 10:00

Porté par un tandem Papillon-Bushbacher, Caen était un véritable poil à gratter cette saison en D1. Une muraille défensive qui a posé de nombreux soucis à ses adversaires durant toute la saison mais qui n'aura pas su se transcender en phases finales. Une saison encourageante pour des Drakkars qui étaient absents du Top 8 depuis deux saisons.

Du 21 mai au 14 août, chaque semaine, retrouvez sur notre site un bilan de la saison 18-19 d'un des clubs ayant évolué en Division 1. Rendez-vous mardi prochain avec Marseille. 

Les Drakkars ont vite été éliminés des playoffs malgré une saison honorable Les Drakkars ont vite été éliminés des playoffs malgré une saison honorable Crédit : Sandrine André

Petit à petit. C'est ainsi que Caen a construit sa saison. Si les Drakkars ont obtenu 15 victoires au total, ils n'en ont eu "que" 9 dans le temps règlementaire, soit le 10ème total du championnat. Les Caennais ont ainsi disputé neuf prolongations, plus qu'aucune autre équipe en Division 1 ! Grâce à tous ces points grappillés, Caen s'est maintenu dans le Top 8 quasiment toute la saison, mais sans jamais se mettre à l'abri. 5ème à l'issue de la phase aller, les Drakkars vont vivre une deuxième moitié de saison pleine de suspense. Ils passerotn presque tout le mois de janvier en 8ème position avant d'entamer un dernier sprint abouti en attrapant quatre victoires lors des six dernières journées.

Caen termine finalement 6ème de la saison régulière, à un petit point du Top 4. Un rang acquis notamment grâce à la co-meilleure défense de D1. Le portier des Drakkars, Quentin Papillon, joue un rôle essentiel dans cette statistique. Ce dernier a effectué le plus grand nombre de parades (790), et détient le deuxième ratio de tirs arrêtés (92,9%). Assurément l'un des meilleurs gardiens de cette saison. Mais de manière plutôt paradoxale, Caen n'effectuera qu'un seul blanchissage, face à Nantes (1-0).

En plus d'avoir un gardien très performant, Caen excelle lorsqu'il s'agit de tuer les pénalités avec le troisième ratio du championnat (86,09%), et même le deuxième à domicile (89,1%) ! De plus, les Drakkars sont les seuls à n'avoir jamais encaissé un but en évoluant en supériorité numérique. Une équipe difficile à inquiéter, du type accrocheuse. Par 17 fois, une rencontre de Caen s'est terminée par exactement un seul but d'écart dont 11 fois à domicile sur 13 matches. Il ne fallait pas être trop cardiaque vu les scénarios à fort suspense réservés au public caennais.

Parole à la défense

À l'inverse, l'attaque normande s'est révélée la moins prolifique de D1 (64 buts), affichant le plus mauvais ratio de tirs cadrés convertis en buts (7,7%). Malgré cela, Caen pouvait s'appuyer sur un attaquant dominant : Phil Bushbacher. Avec 29 points dont 19 buts, il a véritablement porté le secteur offensif des Caennais. Quatrième meilleur buteur du championnat et auteur de la meilleure série de la saison avec huit matches consécutifs en inscrivant au moins un but, l'attaquant américain est aussi le joueur de D1 qui a le plus cadré en un match (16 fois), et totalise le quatrième total de tentatives cadrées en saison régulière (118).

Une belle saison qui ne se confirmera pas en playoffs. Face aux membres du Top 4, Caen affichait un fragile bilan de deux victoires en huit rencontres, dont deux revers face à son futur adversaire des phases finales : Neuilly-sur-Marne (2-1prl et 4-2). Une tendance qui va rapidement se confirmer en playoffs avec une sèche élimination en trois manches. Les Drakkars avaient pourtant bien débuté en menant 2-1 sur la glace des Bisons mais se sont faits renverser durant la deuxième moitié du match 1 (4-2). Dans la foulée, Neuilly-sur-Marne portait la série à 2-0 en blanchissant les Normands (1-0).

Dos au mur et à domicile, les Caennais n'arriveront pas à inverser la tendance et perdront un troisième match de suite (3-1). Fatal. Le powerplay s'est montré famélique durant les trois rencontres (13,33%) et même si l'efficacité en infériorité numérique était optimale (93,33%), cela n'empêchait pas les Bisons de marquer à chaque rencontre à forces égales. Après avoir donné tant de fil à retordre à leurs adversaires pendant la saison régulière, les Drakkars tombent face au futur finaliste de D1. 


Statistiques 2018/2019 - Caen

Saison régulière

Classement : 6ème

Buts Pour / Buts Contre : 68 (14ème) / 64 (1er ex-aequo)

Meilleur compteur : Phil Bushbacher (26 matches, 19 Buts + 10 Assists = 29 Pts)

Supériorité numérique : 21,05% (5ème)

Infériorité numérique : 86,09% (3ème)

 

Playoffs

Quart de finale : Éliminé par Neuilly-sur-Marne 3-0

Meilleur compteur : Phil Bushbacher (3 matches, 1 But + 1 Assist = 2 Pts) et Eric Aurard (3 matches, 1 But + 1 Assist = 2 Pts)


Découvrez les articles bilans de l'ensemble des clubs ayant disputé la saison 2018/2019 de Division 1 :

Chambéry - La Roche-sur-Yon - Mont-Blanc - Montpellier - Nantes - Tours - Dunkerque - Cholet - Caen - Marseille - Cergy-Pontoise - Brest - Neuilly-sur-Marne - Briançon

Modifié le lundi, 12 août 2019 10:32
vous avez aimé cet article ? suivez-nous sur les réseaux sociaux

Vous acceptez de vous inscrire à notre newsletter pour recevoir toutes les actualités et événements de la FFHG par email et vous acceptez nos « CGU ».

Adresse email non valide
  1. Fil info
  2. Agenda
loader

SUIVEZ LA FFHG DailyMotion FFHG Youtube FFHG Instagram FFHG Twitter FFHG Facebook FFHG

Vous acceptez de vous inscrire à notre newsletter fédéral sur nos actualités par email et vous acceptez nos CGU.

NOS PARTENAIRES

DAIKINSUBARUSAXOPRINTFANSEATSYNERGLACEAIR TRANSATL'EQUIPEVIRGIN RADIOMINISTERE DES SPORTSCOMITE NATIONAL OLYMPIQUE ET SPORTIF FRANCAISSERVICE CIVIQUELE VESTIAIREINDIBACCMDV LABTHUASNE

BOUTIQUE

Accédez à la boutique FFHG avec notamment les tous derniers maillots de nos équipes de France !

 

MULTIMÉDIA

  1. Vidéos
  2. Diaporamas