EDF Fem CM 2019. Scénario cruel face à la Suède

Publié le dimanche, 07 avril 2019 18:00

Ce dimanche 7 avril, l'équipe de France s'est inclinée 2-1 face à la Suède pour son troisième match du Mondial Elite féminin à Espoo au terme d'une bataille épique. Malgré les 38 arrêts de Caroline Baldin et l'ouverture du score signée Lara Escudero, les Bleues concèdent leur troisième défaite du tournoi et sont reléguées. 

Malgré une superbe performance, les Bleues ont été battues 2-1 par la Suède et sont reléguées Malgré une superbe performance, les Bleues ont été battues 2-1 par la Suède et sont reléguées Crédit : Matt Zambonin / HHOF-IIHF Images

Pour ce match décisif dans la lutte pour le maintien, les Bleues répondent présentes. Dès l'entame de jeu, elles parviennent à porter le danger dans le camp suédois. Lara Escudero puis Eloïse Juré sont les premières à mettre à contribution Sara Grahn, la gardienne suédoise. À 04"47, les Tricolores sont cependant sanctionnées les premières. Le powerplay, même neutralisé, favorise l'entrée dans la partie de la Suède, qui va monter en puissance au fil du tiers. Mais les coéquipières de Marion Allemoz ne bronchent pas et suivent la cadence. La première supériorité tricolore est elle aussi inefficace (07"15). Caroline Baldin est quant à elle de plus en plus sollicitée et doit sortir plusieurs arrêts de grande classe, comme cette double parade devant Olivia Carlsson. Mettant sa crosse en opposition, la portière tricolore fait un miracle pour empêcher le palet de rentrer... Un tournant dans ce tiers car quelques secondes plus tard, la France trouve l'ouverture ! Profitant d'un tir contré de Lore Baudrit, Lara Escudero propulse le palet entre les bottes de Grahn et permet aux Bleues de prendre l'avantage (15"18, 1-0)

Peu avant la fin de la première période, Marion Allemoz est même proche de doubler la mise sur un improbable tir alors qu'elle était allongée au sol. La gardienne suédoise parvient à dévier le palet et les deux équipes rentrent aux vestiaires sur le score de 1-0 pour la France. Une avance que les Bleues vont tenir jusqu'à un cafouillage proche de la cage, qui offre à Melinda Olsson l'égalisation pour la Suède (26"55, 1-1). Le deuxième tiers est sur la lancée du premier avec un rythme très soutenu. Les Suédoises cherchent les déviations devant la cage en lançant depuis la ligne bleue ou les extrémités. Plusieurs fois, la situation est très chaude et Caroline Baldin doit sortir 13 arrêts. La gardienne tricolore devra en revanche s'incliner devant Pernilla Winberg sur une action confuse où le palet a d'abord touché le poteau avant d'être poussé au fond (34"01, 1-2). Bien que dominées, les Bleues parviennent à garder la pression sur l'arrière-garde scandinave par des contre-attaques. C'est sur l'une d'elles que Chloé Aurard provoque une faute en s'échappant côté gauche (37"57). Néanmoins, le powerplay français n'est pas converti. La Suède a réussi à inverser la tendance et mène les débats après 40 minutes de jeu...

 

Après un cinglage sifflé contre Estelle Duvin à la sirène, les Bleues débutent le dernier tiers en infériorité. Elles devront en gérer une troisième après une charge de Jade Vix (45"55). Et à chaque fois, les joueuses de Grégory Tarlé parviennent à tuer la pénalité. Entre-temps, elles étaient même parvenues à s'installer en zone offensive. Malgré les initiatives d'Estelle Duvin et Chloé Aurard, le but égalisateur se fait attendre. Caroline Baldin préserve les chances de retour français en réalisant les arrêts nécessaires. Vient alors une accumulation de pénalités et l'occasion pour la France de jouer à 4vs3 et même quelques secondes en double supériorité, mais ni la tentative de Gwendoline Gendarme ni celle de Lara Escudero n'attraperont le cadre.

La fin de match est insoutenable. À deux minutes du terme, le staff tricolore pose son temps-mort pour sortir Caroline Baldin et évoluer à 6vs5. Durant cette période, la France se crée plusieurs opportunités de marquer, comme quand Lore Baudrit contourne la cage mais Sara Grahn ferme bien la porte. Malgré l'énergie incroyable déployée par les Bleues, la Suède ne rompt pas. Dans les ultimes instants, Gwendoline Gendarme évite le but en cage vide en se jetant avec brio. Le score n'évoluera pas : la Suède s'impose 2-1, décrochant ainsi son premier succès dans le tournoi. Dans cette confrontation inédite face à une nation habituée à l'élite, l'équipe de France n'a pas à rougir, bien au contraire. Les coéquipières de Marion Allemoz - capitaine élue joueuse française du match - ont livré une prestation de haut niveau et peuvent être fières. Souhaitons-leur de remonter le plus vite possible après cette relégation. Et avant cela, souhaitons-leur de remporter leur premier match dans la compétition dès demain, face à l'Allemagne. 


Pour suivre la compétition et réagir sur les réseaux sociaux, utilisez #WomensWorlds et #Espoo2019


Calendrier/Résultats des Bleues*

Mondial Elite 2019 à Espoo (FIN)

Groupe B

  • Jeudi 4 avril : France 0-3 Japon (0-0 ; 0-2 ; 0-1)
  • Vendredi 5 avril : République tchèque 3-1 France (2-0 ; 1-0 ; 0-1)
  • Dimanche 7 avril : France 1-2 Suède (1-0 ; 0-2 ; 0-0)
  • Lundi 8 avril : Allemagne - France (17h00)

*tous les horaires sont indiqués en heure française. 

Cliquez ici pour accéder au site officiel de la compétition
 

Composition de l'Équipe de France

Gardiennes : Caroline BALDIN (Zurich, SUI), Caroline LAMBERT (Weinfelden, SUI), Margaux MAMERI (Björklöven IF, SWE)

Défenseures : Gwendoline GENDARME (Djurgarden IF, SWE), Raphaëlle GRENIER (Lyon), Alexandra HARRISON (Hockey Club 74), Eloïse JURE (Grenoble), Athéna LOCATELLI (Villard-de-Lans), Louanne MERMIER (Hockey Club 74), Léa VILLIOT (Briançon)

Attaquantes : Marion ALLEMOZ (MODO, SWE), Chloé AURARD (Northeastern University, USA), Lore BAUDRIT (MODO, SWE), Amandine CUASNET (Dunkerque), Margot DESVIGNES (Neuchâtel, SUI), Estelle Duvin (Université de Montréal, CAN), Lara ESCUDERO (Lugano, SUI), Betty JOUANNY (MODO, SWE), Léa PARMENT (Évry-Viry), Emmanuelle PASSARD (Université de Montréal, CAN), Morgane RIHET (Chambéry), Clara ROZIER (Morzine), Jade VIX (Université de Montréal, CAN)

 

Format de la compétition

L'édition 2019 du Championnat du Monde Elite féminin de l'IIHF est la première réunissant 10 équipes. Les cinq meilleures nations au classement IIHF sont placées dans le Groupe A et sont assurées de disputer les phases finales (États-Unis, Canada, Finlande, Russie et Suisse). Les nations classées de la 6ème à la 10ème position au classement IIHF sont placées dans le Groupe B (Suède, Japon, Allemagne, République tchèque et France). À l'issue des matches de poule, les trois premières équipes du Groupe B se qualifient pour les quarts de finale et les deux dernières sont reléguées en Division 1A. 

Calendrier des phases finales :

  • Jeudi 11 avril : Quarts de finale et match de classement pour la 9ème place
  • Samedi 13 avril : Demi-finales
  • Dimanche 14 avril : Finale et match pour la 3ème place

 

Modifié le dimanche, 07 avril 2019 21:30

Media

vous avez aimé cet article ? suivez-nous sur les réseaux sociaux

Vous acceptez de vous inscrire à notre newsletter pour recevoir toutes les actualités et événements de la FFHG par email et vous acceptez nos « CGU ».

Adresse email non valide
  1. Fil info
  2. Agenda
loader

SUIVEZ LA FFHG DailyMotion FFHG Youtube FFHG Instagram FFHG Twitter FFHG Facebook FFHG

Vous acceptez de vous inscrire à notre newsletter fédéral sur nos actualités par email et vous acceptez nos CGU.

NOS PARTENAIRES

DAIKINSUBARUSAXOPRINTFANSEATSYNERGLACEAIR TRANSATL'EQUIPEVIRGIN RADIOMINISTERE DES SPORTSCOMITE NATIONAL OLYMPIQUE ET SPORTIF FRANCAISSERVICE CIVIQUELE VESTIAIREINDIBACCMDV LABTHUASNE

BOUTIQUE

Accédez à la boutique FFHG avec notamment les tous derniers maillots de nos équipes de France !

 

MULTIMÉDIA

  1. Vidéos
  2. Diaporamas