EDF Fem CM 2019. Le jour de gloire est arrivé

Publié le lundi, 08 avril 2019 21:00

Réléguée la veille suite à sa défaite sur le fil contre la Suède, l'équipe de France a rebondi d'une magnifique manière ce lundi 8 avril en dominant l'Allemagne 3-2 après prolongation. Ce succès est le premier ans l'histoire des Bleues dans un Mondial Elite féminin. Lara Escudero a ouvert le score dès 22 secondes de jeu, Estelle Duvin a égalisé à 2-2 durant le T2 et Chloé Aurard a inscrit le but vainqueur. Place à deux jours de repos pour les coéquipières de Marion Allemoz avant un match de classement pour la 9ème place jeudi.  

Le sourire est de mise chez les Bleues, qui remportent un premier succès dans ce Mondial Elite Le sourire est de mise chez les Bleues, qui remportent un premier succès dans ce Mondial Elite Crédit : Andre Ringuette/HHOF-IIHF Images

Il ne fallait pas arriver en retard à la patinoire secondaire d'Espoo ce lundi après-midi. Dès 22 secondes de jeu, Lara Escudero ouvre le score d'un superbe shoot au-dessus de l'épaule gauche de Jennifer Harss (0-1). Bien que reléguées, les Bleues sont très motivées et le montrent dans la vitesse de patinage et les duels. Au long du tiers, elles vont en revanche se faire sanctionner à plusieurs reprises. Et si les différentes pénalités sont tuées, c'est à la sortie de l'une d'elles que l'Allemagne va finir par égaliser sur un but de Nicola Eisenschmid (12"37). Entre-temps, les Françaises s'étaient montrées dangereuses notamment par l'intermédiaire de Lore Baudrit (7") et Chloé Aurard (9"). Les coéquipières de Marion Allemoz terminent le tiers en double infériorité mais continuent de résister. La capitaine tricolore montre l'exemple en se battant héroïquement au sol avec sa crosse pour empêcher le but allemand. Caroline Lambert, pour sa première apparition dans ce Mondial, enregistre 17 arrêts. 

Au retour du vestiaire, les Bleues neutralisent les trente secondes restantes du powerplay allemand, tuant ainsi leur quatrième pénalité de la rencontre. Mais peu de temps après, l'Allemagne va prendre l'avantage sur une tentative de Kerstin Spielberger que la gardienne française ne parvient pas à bloquer (21"59, 2-1). Sur l'engagement, les Tricolores repartent direct vers l'avant avec Estelle Duvin à la manoeuvre. L'attaquante #12 sera récompensée six minutes plus tard en convertissant un powerplay d'un superbe lancer ras-du-sol (28"15, 2-2). Les supériorités françaises s'accumulent d'ailleurs dans cette période, avec même un 5vs3 de 94 secondes (30"42). Malgré les shoots pris par Marion Allemoz et Gwendoline Gendarme, les joueuses de Grégory Tarlé ne réussissent pas à reprendre l'avantage. À l'image de ce tir trop croisé d'Estelle Duvin, proche du doublé. Le score de parité perdure ainsi à l'issue d'un tiers équilibré en termes de tirs cadrés (7 à 6 en faveur de l'Allemagne). 

En début de troisième tiers, les Tricolores effacent une nouvelle infériorité numérique (41"12) mais subissent ensuite un gros temps-fort allemand. Il faut toute l'abnégation et tout le courage qui caractérisent cette équipe de France pour tenir le score. Preuves en sont ce retour défensif signé Marion Allemoz (46"30) ou encore ce tir bloqué par Lore Baudrit, qui sera par la suite élue meilleure joueuse française du match (48"30). Après avoir fait le dos rond, les Bleues refont surface. Décalée sur la droite par Betty Jouanny, Clara Rozier alerte la gardienne allemande à deux reprises (53"00). Malgré sept tirs cadrés, Jennifer Harss ne cède pas. Idem pour Caroline Lambert, auteure de 13 arrêts dans ce dernier tiers. On se dirige alors vers une prolongation quand la France est pénalisée pour la sixième fois du match (59"15, accrocher de Duvin). Les supporters français retiennent leur souffle mais comme à leur habitude, les Bleues vont être irréprochables en infériorité... La sirène retentit : 2-2 au tableau d'affichage, la France marque son premier point dans un Mondial Elite !

Mais la prolongation va offrir un bonheur encore plus grand au camp tricolore. De retour à forces égales, Léa Villiot récupère le palet et lance Chloé Aurard qui s'envole vers le but adverse et s'en va tromper la gardienne allemande ! 61"44 : scène de liesse sur le banc et dans les tribunes, les Bleues décrochent leur première victoire dans un Mondial Elite ! La Marseillaise peut alors retentir, une juste récompense pour tous les efforts accomplis. L'équipe de France, reléguée avec 2 points, finit sa phase de poules sur une bonne note et peut désormais se projeter vers son match de classement de jeudi. Il se jouera face au perdant du match Suède-Japon prévu demain. La République tchèque et l'Allemagne, les deux premiers du groupe, sont de leurs côtés qualifiés pour les quarts de finale. 


Pour suivre la compétition et réagir sur les réseaux sociaux, utilisez #WomensWorlds et #Espoo2019


Calendrier/Résultats des Bleues*

Mondial Elite 2019 à Espoo (FIN)

Groupe B

  • Jeudi 4 avril : France 0-3 Japon (0-0 ; 0-2 ; 0-1)
  • Vendredi 5 avril : République tchèque 3-1 France (2-0 ; 1-0 ; 0-1)
  • Dimanche 7 avril : France 1-2 Suède (1-0 ; 0-2 ; 0-0)
  • Lundi 8 avril : Allemagne 2-3 France (1-1 ; 1-1 ; 0-0 ; 0-1)

*tous les horaires sont indiqués en heure française. 

Cliquez ici pour accéder au site officiel de la compétition
 

Composition de l'Équipe de France

Gardiennes : Caroline BALDIN (Zurich, SUI), Caroline LAMBERT (Weinfelden, SUI), Margaux MAMERI (Björklöven IF, SWE)

Défenseures : Gwendoline GENDARME (Djurgarden IF, SWE), Raphaëlle GRENIER (Lyon), Alexandra HARRISON (Hockey Club 74), Eloïse JURE (Grenoble), Athéna LOCATELLI (Villard-de-Lans), Louanne MERMIER (Hockey Club 74), Léa VILLIOT (Briançon)

Attaquantes : Marion ALLEMOZ (MODO, SWE), Chloé AURARD (Northeastern University, USA), Lore BAUDRIT (MODO, SWE), Amandine CUASNET (Dunkerque), Margot DESVIGNES (Neuchâtel, SUI), Estelle Duvin (Université de Montréal, CAN), Lara ESCUDERO (Lugano, SUI), Betty JOUANNY (MODO, SWE), Léa PARMENT (Évry-Viry), Emmanuelle PASSARD (Université de Montréal, CAN), Morgane RIHET (Chambéry), Clara ROZIER (Morzine), Jade VIX (Université de Montréal, CAN)

 

Format de la compétition

L'édition 2019 du Championnat du Monde Elite féminin de l'IIHF est la première réunissant 10 équipes. Les cinq meilleures nations au classement IIHF sont placées dans le Groupe A et sont assurées de disputer les phases finales (États-Unis, Canada, Finlande, Russie et Suisse). Les nations classées de la 6ème à la 10ème position au classement IIHF sont placées dans le Groupe B (Suède, Japon, Allemagne, République tchèque et France). À l'issue des matches de poule, les trois premières équipes du Groupe B se qualifient pour les quarts de finale et les deux dernières sont reléguées en Division 1A. 

Calendrier des phases finales :

  • Jeudi 11 avril : Quarts de finale et match de classement pour la 9ème place
  • Samedi 13 avril : Demi-finales
  • Dimanche 14 avril : Finale et match pour la 3ème place

 

Modifié le mardi, 09 avril 2019 10:18

Media

vous avez aimé cet article ? suivez-nous sur les réseaux sociaux

Vous acceptez de vous inscrire à notre newsletter pour recevoir toutes les actualités et événements de la FFHG par email et vous acceptez nos « CGU ».

Adresse email non valide
  1. Fil info
  2. Agenda
loader

SUIVEZ LA FFHG DailyMotion FFHG Youtube FFHG Instagram FFHG Twitter FFHG Facebook FFHG

Vous acceptez de vous inscrire à notre newsletter fédéral sur nos actualités par email et vous acceptez nos CGU.

NOS PARTENAIRES

DAIKINSUBARUSAXOPRINTFANSEATSYNERGLACEAIR TRANSATL'EQUIPEVIRGIN RADIOMINISTERE DES SPORTSCOMITE NATIONAL OLYMPIQUE ET SPORTIF FRANCAISSERVICE CIVIQUELE VESTIAIREINDIBACCMDV LABTHUASNE

BOUTIQUE

Accédez à la boutique FFHG avec notamment les tous derniers maillots de nos équipes de France !

 

MULTIMÉDIA

  1. Vidéos
  2. Diaporamas