EDF Fem CM 2019. Les Bleues n'ont pas à rougir

Publié le jeudi, 11 avril 2019 16:33

Ce jeudi 11 avril, l'équipe de France a terminé son Mondial Elite 2019 à Espoo par une défaite 3-2 face à la Suède. Courant derrière le score à partir de la 36ème minute, les Bleues sont revenues à un but des Suédoises à deux reprises grâce à Clara Rozier et Chloé Aurard. Malgré toute leur détermination, les coéquipières de Marion Allemoz terminent donc à la 10ème place du tournoi. 

Engagement entre les deux capitaines, Marion Allemoz et Emma Nordin Engagement entre les deux capitaines, Marion Allemoz et Emma Nordin Crédit : Matt Zambonin / HHOF-IIHF Images

L'entame de match est équilibrée entre la France et la Suède. Malgré deux pénalités concédées (03"31 et 06"29), les Bleues maitrisent bien le jeu suédois. Lore Baudrit sur un tir déclenché plein axe et Chloé Aurard sur une échappée ressemblant à l'action du but vainqueur face à l'Allemagne sont proches d'ouvrir le score côté tricolore. Mais ce sont bien les Suédoises qui vont accélérer durant la seconde partie du tiers, pour leur premier match sur la patinoire secondaire du Mondial. Multipliant d'abord les lancers non-cadrés, elles vont ensuite solliciter à de nombreuses reprises Caroline Baldin. Les Françaises ne parviennent plus à ressortir proprement le palet et à inquiéter Sara Grahn. 13 à 5 en faveur de la Suède est la statistique des tirs cadrés à la fin du T1. Le tableau d'affichage est en revanche bloqué à 0-0. 

32 secondes viennent de passer dans le deuxième tiers et la France doit gérer sa troisième infériorité. Une fois de plus, les Bleues neutralisent le powerplay suédois, mais derrière la Suède continue de dominer. Partie de sa zone défensive, Emma Nordin place une accélération foudroyante et se faufile jusqu'à Caroline Baldin, qui dévie le palet de la jambière. Les joueuses de Grégory Tarlé font le dos rond et finissent par obtenir un powerplay (28"47). Durant cette phase, Estelle Duvin repique dans l'axe et prend sa chance, le rebond revient sur Marion Allemoz qui est toute proche de marquer, mais son palet est dévié et file juste à côté du poteau droit. Quelques instants plus tard, la capitaine tricolore se procure une nouvelle grosse occasion durant une double supériorité (33"45). Ne profitant pas de cette situation, les Bleues ne sont pas loin de se faire punir quand Lisa Johansson hérite du palet à peine sortie de prison et s'en va défier Caroline Baldin. Fort heureusement, la portière française remporte son duel. Elle ne réussira pas en revanche à bloquer la tentative de Sofie Lundin, qui ouvre ainsi le score pour la Suède (36"41, 1-0)

 

Au retour des vestiaires, Jade Vix parvient à déborder sur la gauche et cherche Clara Rozier devant la cage mais Sara Grahn s'interpose. Les Suédoises conservent ensuite la mainmise sur la possession du palet et Caroline Baldin sort les arrêts nécessaires pour préserver les espoirs français. Après une superbe récupération en zone défensive, Chloé Aurard file à toute allure vers le camp adverse et oblige la gardienne suédoise à une nouvelle parade. Puis, sur leur quatrième infériorité du match, les Bleues cèdent au bout de 18 secondes sur un joli mouvement conclu avec talent par la capitaine Emma Nordin (48"02, 2-0). Sonnées, les coéquipières de Marion Allemoz ne rendent pas les armes pour autant. Décalée sur le côté droit, Clara Rozier prend sa chance et trompe la vigilance de Sara Grahn, réduisant ainsi l'écart (53"26, 2-1). Malheureusement, dans la foulée la Suède reprend deux longueurs d'avance par l'intermédiaire d'Isabell Palm, idéalement servie par Emma Nordin (54"31, 3-1). Le match continue de s'emballer avec un surnombre commis par les Suédoises (55"41). Les Françaises ne laissent pas passer cette chance et marquent grâce à Chloé Aurard, récompensée après avoir pris plusieurs fois sa chance depuis le côté droit (56"54, 3-2).

Dans les derniers instants, les Bleues utilisent leurs dernières forces pour tenter d'égaliser, en vain. Caroline Baldin réalisera même un arrêt à bout portant à une minute du terme, son 31ème de l'après-midi (contre 24 pour son homologue). Le score ne bougera plus : pour la deuxième fois du tournoi, la France s'incline face à la Suède, sixième nation mondiale, par un but d'écart. L'hymne suédois retentit une seconde fois à Espoo, juste après les honneurs individuels. Léa Parment est élue joueuse du match, tandis que Marion Allemoz, Estelle Duvin et Athéna Locatelli sont récompensées comme les trois meilleures joueuses françaises du tournoi. 

Les Bleues terminent donc le premier Championnat du Monde Elite de leur histoire à la 10ème place et redescendent en Division 1 Groupe A. En cinq matches, les Tricolores affichent 7 buts marqués pour 13 encaissés. Une première expérience au plus haut niveau qui servira assurément à court et moyen terme. Prochains objectifs pour les Bleues : revenir en Élite pour le Mondial 2021 et se qualifier pour les Jeux Olympiques de 2022. 


Pour suivre la compétition et réagir sur les réseaux sociaux, utilisez #WomensWorlds et #Espoo2019


Calendrier/Résultats des Bleues*

Mondial Elite 2019 à Espoo (FIN)

Groupe B

  • Jeudi 4 avril : France 0-3 Japon (0-0 ; 0-2 ; 0-1)
  • Vendredi 5 avril : République tchèque 3-1 France (2-0 ; 1-0 ; 0-1)
  • Dimanche 7 avril : France 1-2 Suède (1-0 ; 0-2 ; 0-0)
  • Lundi 8 avril : Allemagne 2-3 France (1-1 ; 1-1 ; 0-0 ; 0-1)

Match de classement pour la 9ème place

  • Jeudi 11 avril : Suède 3-2 France (0-0 ; 1-0 ; 2-2)

Cliquez ici pour accéder au site officiel de la compétition

 

Composition de l'Équipe de France

Gardiennes : Caroline BALDIN (Zurich, SUI), Caroline LAMBERT (Weinfelden, SUI), Margaux MAMERI (Björklöven IF, SWE)

Défenseures : Gwendoline GENDARME (Djurgarden IF, SWE), Raphaëlle GRENIER (Lyon), Alexandra HARRISON (Hockey Club 74), Eloïse JURE (Grenoble), Athéna LOCATELLI (Villard-de-Lans), Louanne MERMIER (Hockey Club 74), Léa VILLIOT (Briançon)

Attaquantes : Marion ALLEMOZ (MODO, SWE), Chloé AURARD (Northeastern University, USA), Lore BAUDRIT (MODO, SWE), Amandine CUASNET (Dunkerque), Margot DESVIGNES (Neuchâtel, SUI), Estelle Duvin (Université de Montréal, CAN), Lara ESCUDERO (Lugano, SUI), Betty JOUANNY (MODO, SWE), Léa PARMENT (Évry-Viry), Emmanuelle PASSARD (Université de Montréal, CAN), Morgane RIHET (Chambéry), Clara ROZIER (Morzine), Jade VIX (Université de Montréal, CAN)

 

Format de la compétition

L'édition 2019 du Championnat du Monde Elite féminin de l'IIHF est la première réunissant 10 équipes. Les cinq meilleures nations au classement IIHF sont placées dans le Groupe A et sont assurées de disputer les phases finales (États-Unis, Canada, Finlande, Russie et Suisse). Les nations classées de la 6ème à la 10ème position au classement IIHF sont placées dans le Groupe B (Suède, Japon, Allemagne, République tchèque et France). À l'issue des matches de poule, les trois premières équipes du Groupe B se qualifient pour les quarts de finale et les deux dernières sont reléguées en Division 1A. 

Calendrier des phases finales :

  • Jeudi 11 avril : Quarts de finale et match de classement pour la 9ème place
  • Samedi 13 avril : Demi-finales
  • Dimanche 14 avril : Finale et match pour la 3ème place

 

Modifié le jeudi, 11 avril 2019 18:11

Media

vous avez aimé cet article ? suivez-nous sur les réseaux sociaux

Vous acceptez de vous inscrire à notre newsletter pour recevoir toutes les actualités et événements de la FFHG par email et vous acceptez nos « CGU ».

Adresse email non valide
  1. Fil info
  2. Agenda
loader

SUIVEZ LA FFHG DailyMotion FFHG Youtube FFHG Instagram FFHG Twitter FFHG Facebook FFHG

Vous acceptez de vous inscrire à notre newsletter fédéral sur nos actualités par email et vous acceptez nos CGU.

NOS PARTENAIRES

DAIKINSUBARUSAXOPRINTFANSEATSYNERGLACEAIR TRANSATL'EQUIPEVIRGIN RADIOMINISTERE DES SPORTSCOMITE NATIONAL OLYMPIQUE ET SPORTIF FRANCAISSERVICE CIVIQUELE VESTIAIREINDIBACCM

BOUTIQUE

Accédez à la boutique FFHG avec notamment les tous derniers maillots de nos équipes de France !

 

MULTIMÉDIA

  1. Vidéos
  2. Diaporamas