EDF - CM 2019. L'équipe de France reléguée

Publié le lundi, 20 mai 2019 19:00

L'équipe de France disputait ce lundi 20 mai un match couperet pour son maintien dans l'élite face à la Grande-Bretagne, qui jouait elle aussi sa peau. Alors qu'ils semblaient filer vers le maintien en menant 3-0, les Bleus s'inclinent finalement en prolongation face à des Britanniques renversants. La France ne disputera pas de 13ème Mondial Élite consécutif et ne pourra étendre son record de participations successives. 

Le record français de participations consécutives au Mondial Élite s'arrête à 12. Le record français de participations consécutives au Mondial Élite s'arrête à 12. Crédit : Xavier Lainé / FFHG

Les Bleus débutent bien ce match décisif et assiègent la cage britannique, mais butent sur Ben Bowns et sur un retour héroïque de Colin Shields, qui sauve les siens du dos. Les Britanniques tentent également leur chance dans ce premier tiers mais Florian Hardy se montrent lui aussi décisif, devant Liam Kirk ou Oliver Betteridge. La défense tricolore reste solide pour sa première infériorité numérique de la rencontre devant des Britanniques qui montent en puissance. Les deux équipes terminent ce tiers à 10 tirs. 

Plutôt calme, le premier tiers n'a rien à voir avec le deuxième ! Ce dernier débute par une belle déviation de Charles Bertrand, repoussée par Ben Browns. Deux minutes plus tard, Tim Bozon mène la palet, le transmet à Antonin Manavian sur sa droite. Le #4 centre en retrait pour Anthony Rech, qui ajuste le portier britannique et trouve la lucarne opposée (1-0 ; 23"36). Un tir flashé à 108,34 km/h. Derrière, l'équipe britannique réagit bien et Ben Lake, après un slalom entre les défenseurs français, bute sur Florian Hardy. À la 26ème minute, l'équipe de France s'apprête à jouer son premier powerplay de la rencontre. Celui-ci sera payant. Servi par Alexandre Texier, Florian Chakiachvili tente sa chance de loin et son tir, dévié par Sacha Treille, termine sa course dans les filets britanniques (2-0; 27"37). Pas le temps de s'ennuyer puisque six secondes seulement après le deuxième but tricolore, Anthony Rech marque le troisième ! Après un faceoff remporté par Valentin Claireaux, l'attaquant des Bleus s'empare du palet et file à la cage. Il ne loupera pas une si belle occasion d'aggraver le score (3-0, 27"37). L'équipe de France marque ainsi deux buts en six secondes, soit le deuxième plus petit écart de temps entre deux buts de l'histoire du Mondial. Derrière ces trois buts, on pense les Bleus se diriger droit vers le maintien. Mais Robert Dowd, servi par Ben Oconnor suite à une perte de palet tricolore, remporte son face-à-face et réduit le score, rappelant ainsi que rien n'est joué (3-1; 34"59). Mike Hammond, au rebond d'un tir lointain de Ben Oconnor, réduit encore un peu plus le score à deux minutes de la sirène du T2 (3-2; 38"24) et renforce encore plus cette impression.

Une prolongation irrespirable

Le troisième tiers débute fort et les deux nations se créent des occasions. Alexandre Texier notamment s'offre un merveilleux slalom mais bute sur la jambière de Ben Bowns. Cinq minutes après le début de ce dernier tiers, Robert Farmer égalise pour la Grande-Bretagne et fait monter encore un peu plus la tension sur la glace de Kosice (3-3; 45,16). Les Bleus montrent leur solidarité en tuant une pénalité juste derrière l'égalisation britannique. À cinq minutes de la sirène, les Bleus bénéficient d'un powerplay qui aurait pu sceller les espoirs britanniques. Mais ni Anthony Rech ni aucun de ses compères d'attaque ne parviendront à convertir cet avantage numérique. Les deux équipes s'avancent vers cinq minutes de prolongation qui décideront du maintenu. 

Les Bleus se montrent dangereux dans cette prolongation intense et prennent d'assaut la cage britannique. Tim Bozon s'essaye. Valentin Claireaux est au rebond mais Ben Bowns se montre impérial. Sacha Treille contourne la cage et tente lui aussi sa chance. Les Bleus enchaînent les occasions mais ne parviendront pas à trouver la faille. Au contraire de la Grande-Bretagne et de son #5 Ben Davies, qui crucifie l'équipe de France et offre le maintien à son équipe (3-4; 62;03). 

L'équipe de France est ainsi reléguée à l'étage inférieur après 12 Mondiaux Élites consécutifs, un record dans son histoire. Bien qu'anecdotique, Damien Fleury, Valentin Claireaux et Kevin Hecquefeuille sont élus meilleurs joueurs français du tournoi. Le capitaine fêtait d'ailleurs sa 69ème sélection en CM Elite, nouveau record pour un joueur français. Le scénario est cruel pour les Bleus, mais le bilan est ce qu'il est : la France est reléguée en Division 1A après sept défaites en autant de matches et deux points pris, devancée au classement par la Grande-Bretagne à la confrontation directe. L'an prochain, elle ne verra pas la Suisse et jouera dans un groupe composé de la Corée du Sud, de la Slovénie, de la Hongrie, de la Roumanie (Champion de Division 1B) et du perdant du match Italie-Autriche, qui a lieu ce soir à Bratislava et qui décidera de l'autre relégué de ce Mondial Elite 2019. 


Réagissez aux performances des Bleus sur les réseaux sociaux : #WeCanBeHeroes et #Kosice2019.


Mondial Elite 2019 en Slovaquie

Calendrier/Résultats de l'équipe de France 

Groupe A (Košice)
  • Samedi 11 mai : Danemark 5-4 France (2-1 ; 1-3 ; 1-0 ; 0-0 ; 1-0)
  • Dimanche 12 mai : États-Unis 7-1 France (3-0 ; 2-0 ; 2-1)
  • Mardi 14 mai : Allemagne 4-1 France (1-0 ; 2-1 ; 1-0)
  • Jeudi 16 mai : Canada 5-2 France (3-0 ; 0-1 ; 2-1)
  • Vendredi 17 mai : France 3-6 Slovaquie (0-2 ; 2-1 ; 1-3)
  • Dimanche 19 mai : France 0-3 Finlande (0-1 ; 0-1 ; 0-1)
  • Lundi 20 mai : France 3-4 Grande-Bretagne (0-0 ; 3-2 ; 0-1 ; 0-1)

Cliquez ici pour accéder au site officiel de la compétition

Cliquez ici pour accéder au site de la chaine l'Équipe

Composition de l'équipe de France 

Gardiens : Henri-Corentin BUYSSE #35 (Amiens), Florian HARDY #49 (Angers), Sebastian YLONEN #37 (Anglet)

Défenseurs : Florian CHAKIACHVILI #62 (Rouen), Pierre CRINON #38 (Gap), Olivier DAME MALKA #44 (Nice), Hugo GALLET #8 (Bordeaux), Kévin HECQUEFEUILLE #84 (Mulhouse), Jonathan JANIL #3 (Bordeaux), Antonin MANAVIAN #4 (Grenoble), Thomas THIRY #74 (EV Zug, SUI)

Attaquants : Eliot BERTHON #20 (Genève, SUI), Charles BERTRAND #82 (Fribourg, SUI), Timothé BOZON #94 (Genève, SUI), Valentin CLAIREAUX #12 (Vaasa Sport, FIN), Cédric DI DIO BALSAMO #61 (Lyon), Damien FLEURY #9 (Grenoble), Anthony GUTTIG #71 (Rouen), Guillaume LECLERC #22 (Grenoble), Jordann PERRET #72 (Pardubice, CZE) Anthony RECH #81 (Schwenninger, GER), Nicolas RITZ #25 (Rouen), Alexandre TEXIER #63 (Columbus Blue Jackets, USA), Sacha TREILLE #77 (Grenoble), Peter VALIER #13 (Bordeaux)

 
Diffusion TV/Web
 
Suivez en direct tous les matches des Bleus au Mondial Elite 2019 sur les supports de la chaine L'Équipe (télévision ou site internet). Cliquez sur le visuel pour accéder au player vidéo de la chaine TV et du site internet. 
 
Suivez les Bleus au Mondial Elite 2019 sur la chaine L'Équipe
 
 
 
 
Modifié le lundi, 20 mai 2019 19:42
vous avez aimé cet article ? suivez-nous sur les réseaux sociaux

Vous acceptez de vous inscrire à notre newsletter pour recevoir toutes les actualités et événements de la FFHG par email et vous acceptez nos « CGU ».

Adresse email non valide
  1. Fil info
  2. Agenda
loader

SUIVEZ LA FFHG DailyMotion FFHG Youtube FFHG Instagram FFHG Twitter FFHG Facebook FFHG

Vous acceptez de vous inscrire à notre newsletter fédéral sur nos actualités par email et vous acceptez nos CGU.

NOS PARTENAIRES

DAIKINSUBARUSAXOPRINTFANSEATSYNERGLACEAIR TRANSATL'EQUIPEVIRGIN RADIOMINISTERE DES SPORTSCOMITE NATIONAL OLYMPIQUE ET SPORTIF FRANCAISSERVICE CIVIQUELE VESTIAIREINDIBACCMDV LABTHUASNE

BOUTIQUE

Accédez à la boutique FFHG avec notamment les tous derniers maillots de nos équipes de France !

 

MULTIMÉDIA

  1. Vidéos
  2. Diaporamas