Final Four CDF. Amiens, une première riche en suspense !

Publié le dimanche, 17 février 2019 17:05

61"05, le banc et le kop amiénois exultent ! Tommy Giroux vient de marquer le troisième but de la partie, celui qui offre la 1ère Coupe de France de son histoire au club d'Amiens ! À l'issue d'une rencontre riche en intensité et en suspense, les Gothiques ont battu les Lions, tenants du titre, 3-2 après prolongation.  

Amiens a remporté sa 1ère Coupe de France à l'issue d'une finale riche en suspense contre le tenant du titre, Lyon Amiens a remporté sa 1ère Coupe de France à l'issue d'une finale riche en suspense contre le tenant du titre, Lyon Crédit photo : FFHG

L'intensité est présente dès le début du match. Les deux équipes se projettent vite en zone offensive mais les tirs n'inquiètent pas les gardiens. Le premier powerplay est lyonnais et fait suite à un faire trébucher de Joey West (4"48). Les Lions installent leur jeu mais ne parviennent à concrétiser... Ils peuvent nourrir des regrets car moins de trente secondes après avoir tué cette pénalité, les Gothiques vont prendre l'avantage. Servi en retrait côté gauche suite à un excellent travail de Bastien Maia, Louis Belisle ouvre le score d'un superbe slapshot qui trouve la lucarne opposée de Rok Stojanovic (7"15, 0-1). Les Lyonnais tentent de réagir et bénéficient d'une deuxième supériorité (15"31), mais rien n'y fait : la défense amiénoise prend le dessus sur l'attaque lyonnaise. Les contacts montent d'un cran en fin de tiers et Amiens est sanctionné une nouvelle fois (19"29). Les Gothiques rentrent ainsi au vestiaire avec une courte avance mais une troisième infériorité à gérer...

Et pour la troisième fois du match, le powerplay lyonnais se montre stérile, neutralisé par l'organisation des joueurs de Mario Richer. Ces derniers bénéficient à leur tour d'une supériorité après une obstruction de Quentin Berthon (25"52). Durant cette période, Rudy Matima est proche de doubler la mise de près mais Rok Stojanovic remporte le duel. Amiens ne concrétise pas son powerplay mais s'installe dans le camp lyonnais et maitrise le tempo du match. Holden Andersen tente sa chance depuis la gauche mais le gardien lyonnais est de nouveau à la parade (30"40). Puis, les Picards se mettent de nouveau à la faute, une charge avec la crosse est sifflée contre Léo Guillemain (31"04). Trouvé devant la cage, Thomas Andres rate sa tentative mais le palet revient sur Arturs Mickevics qui ne laisse pas passer l'offrande (31"49, 1-1). La quatrième supériorité se révèle donc être la bonne pour les Lions : égalité, tout est à refaire ! Galvanisés par ce but, les Lyonnais auront même plusieurs occasions de prendre l'avantage. Sur leur cinquième powerplay (36"02), les joueurs de Mitja Sivic se montrent dangereux par l'intermédiaire de Lubomir Dinda de loin ou Julien Correia de près, mais Henri-Corentin Buysse et ses défenseurs font preuve de solidarité avec des arrêts et des shoots bloqués. 

Les coéquipiers de Jonathan Narbonne entament alors le troisième tiers de la meilleure des manières en reprenant l'avantage. Après avoir contourné la cage lyonnaise, Thomas Suire parvient à glisser le palet entre les bottes de Stojanovic en s'y reprenant à deux fois (42"39, 1-2). Obligés de courir derrière le score, les Lions accusent le coup et sont contraints de gérer deux infériorités (45"01, 50"50). Ce qu'ils font avec brio. Entre-temps, ils avaient même connu un gros temps-fort, mais ils s'étaient heurtés à la défense intraitable d'Amiens. Bénéficiant de deux powerplays en fin de match, les Lions ne baissent pas les bras. Les deux équipes font chacune preuve d'abnégation et le suspense est à son comble... Et à deux secondes de la sirène, Thomas Andres libère les siens en égalisant sur un cafouillage devant la cage (59"58, 2-2). Une action validée par le corps arbitral après quelques instants d'assistance vidéo, tenant en haleine les quelques 10 000 supporters ayant pris place dans les gradins de l'AccorHotels Arena ce dimanche après-midi. Après 60 minutes haletantes, direction donc la prolongation !

Malgré l'égalisation sur le gong qui aurait pu leur miner le moral, les Gothiques vont trouver les ressources pour repartir au combat à 3vs3. Après 65 secondes jouées en temps supplémentaire, Tommy Giroux enfile le costume de buteur providentiel et offre la première Coupe de France de son histoire à Amiens (62"05, 2-3). Héroïque dans les buts et auteur de 24 arrêts, Henri-Corentin Buysse est de son côté élu MVP de cette finale. Une finale spectaculaire dont les supporters amiénois vont certainement se souvenir durant de longues années. La communion entre les Gothiques et leur public augurait d'une très belle soirée. 

Résultats du Final Four de Coupe de France

Lieu : AccorHotels Arena de Paris

Samedi 16 février - Demi-finales

  • Amiens 4-1 Strasbourg (1-0 ; 1-0 ; 2-1)
  • Lyon 3-2 Chamonix (0-0 ; 2-1 ; 1-1)

Dimanche 17 février - Finale

  • Lyon 2-3 Amiens (0-1 ; 1-0 ; 1-1 ; 0-1)

Cliquez ici pour retrouver les résultats

Réagissez au déroulement de l'événement sur les réseaux sociaux avec #Final4Hockey 

Final Four Coupe de France 2019

Modifié le mardi, 19 février 2019 11:08
vous avez aimé cet article ? suivez-nous sur les réseaux sociaux

Vous acceptez de vous inscrire à notre newsletter pour recevoir toutes les actualités et événements de la FFHG par email et vous acceptez nos « CGU ».

Adresse email non valide

  1. Fil info
  2. Agenda
loader

SUIVEZ LA FFHG DailyMotion FFHG Youtube FFHG Instagram FFHG Twitter FFHG Facebook FFHG

Vous acceptez de vous inscrire à notre newsletter fédéral sur nos actualités par email et vous acceptez nos CGU.

NOS PARTENAIRES

DAIKINSUBARUSAXOPRINTFANSEATSYNERGLACEAIR TRANSATL'EQUIPEVIRGIN RADIOMINISTERE DES SPORTSCOMITE NATIONAL OLYMPIQUE ET SPORTIF FRANCAISSERVICE CIVIQUELE VESTIAIREINDIBACCMDV LABTHUASNE

BOUTIQUE

Accédez à la boutique FFHG avec notamment les tous derniers maillots de nos équipes de France !

 

MULTIMÉDIA

  1. Vidéos
  2. Diaporamas