Imprimer cette page

La Ligne Bleue N°28

Publié le vendredi, 19 février 2016 15:00

 

 


Édito de Luc Tardif. "2016, une année exceptionnelle"


La première Lettre d’information 2016 me donne la chance de souhaiter une excellente année à toute la famille du hockey. Une année importante et même, n’ayons pas peur des mots, exceptionnelle !

Si 2015 s’est achevé avec le succès à domicile – synonyme de remontée en D1A - de notre équipe des moins de 20 ans hommes (voir article) ; 2016 à peine arrivée, l’événement Coupe de France a repris ses marques dans son enceinte parisienne historique agrandie, modernisée et rebaptisée ! L’AccorHotels Arena s’est ouverte au hockey avec une prestigieuse affiche, Grenoble s’inclinant avec les honneurs devant le futur vainqueur de la Continental Cup 8 jours plus tard : Rouen. Le RHE76 s’est ainsi offert une qualification directe pour la Champions Hockey League. Ces grosses satisfactions populaires et sportives sous nos yeux ne doivent pas éclipser le Mondial féminin des moins de 18 ans qui s’est tenu au Canada avec nos jeunes filles portant fièrement nos couleurs dans le Top 8 Mondial. L’avenir appartient aux jeunes et ils montrent chaque année la progression de notre hockey national.


L’équipe du We Can Be Heroes Tour a achevé son tour de France des 14 étapes Magnus le 2 février. L’impact populaire, les soutiens locaux, la qualité des référents sont à la hauteur des premières ventes du Pack France qui ont démarré très fort. Merci à tous d’avoir joué le jeu. Le printemps sera tout aussi actif. Peu après s’être arrêtée à Paris (17/04 match de préparation contre le Danemark) et les célébrations entourant les 10 ans de la Fédération, l’Equipe de France se rendra à St Pétersbourg pour le mondial avec l’envie farouche d’accrocher le top 10. Fin mai le tirage des poules sera à suivre de très près car il dévoilera la liste de nos adversaires de 2017 à Paris. Dans la continuité, la mise en vente des billets sera l’occasion de montrer votre soutien. 

La deuxième partie de l’année sera tout aussi exceptionnelle avec une fin d’été en forme de qualification olympique (Septembre en Norvège) et l’entrée dans notre Centre National (Novembre à Cergy). Deux évènements notoires au moment où la Ligue Magnus s’élancera en configuration 12 clubs.

À la veille des quarts de finales, la tension est palpable sur les glaces hexagonales. L’enjeu de la Ligue Magnus et du maintien va offrir des rencontres palpitantes avec des phases finales (Playoffs et Playdown) plus que jamais indécises. A consommer sans modération. Quelle meilleure promotion pour notre sport et ce millésime 2016 qui est déjà un cru… exceptionnel !


 

Luc Tardif
Président de la FFHG

(c) Photos : X. Lainé, Jana ChytilovaHHOF-IIHF Images

 

 


We Can Be Heroes Tour. La FFHG à la rencontre de ses héros

À l’occasion du We Can Be Heroes Tour, la Fédération Française de Hockey Sur Glace est allée à la rencontre de ses licenciés dans les 14 clubs de Ligue Magnus. À travers ce Tour de France, les héros du hockey français se sont rassemblés pour la promotion du Championnat du Monde 2017 qui aura lieu à Paris. Débuté le 10 octobre dernier à Rouen, la tournée s’est conclue le 2 février à Briançon.

Dans le souffle impétueux de l’hiver, une caravane file en direction d’Épinal. Paré aux couleurs du Mondial 2017, l’engin long de sept mètres ne passe pas inaperçu sur l’autoroute A31. « Souvent, les gens ralentissent pour regarder ce dont il s’agit », confie un brin amusé Jonathan Zwikel, Directeur Marketing du Championnat du Monde 2017.

Érigée en symbole de la tournée, la caravane du We Can Be Heroes Tour s’apprête à traverser une dernière fois la France. Rouen-Épinal-Briançon avant un retour définitif en Allemagne, auprès de la Fédération Allemande de Hockey sur Glace, propriétaire du véhicule. À son bord, Jonathan Zwikel a les traits marqués. Il ne compte plus les nuits à dormir sur les aires d’autoroute et des parkings de patinoires. Au total ce sont plus de 15 000 kilomètres qui ont été parcourus au cours des cinq derniers mois.

 

De Rouen jusqu’à Bordeaux, en passant par Chamonix et Gap, la Ligue Magnus a vibré au rythme des 14 étapes du We Can Be Heroes Tour. « Le but était de fédérer la famille du hockey autour d’un projet commun. Vu l’accueil que nous avons eu partout, je pense que cet objectif est atteint », confie-t-il, alors que la caravane arrive devant la patinoire Poissompré d’Épinal. Pas le temps de s’attarder, il est déjà l’heure d’installer les animations.

Dans les coursives de la patinoire Poissompré, Benoit, régisseur de la tournée, prépare les animations du jour. La 13e étape du We Can Be Heroes Tour devait initialement débuter à 10 heures, mais dès 9h les badauds se pressent aux abords de l’antre du GamYo. « C’est du jamais vu, avoue celui qui a accompagné Jonathan Zwikel lors de son périple à travers l’Hexagone. À Épinal il y a un réel engouement pour ce sport, c’est fantastique.»

Dans le Hall d’entrée, les tables de jeu Stiga sont prises d’assauts par les plus jeunes. Leurs yeux pétillent devant les imposantes bannières à l’effigie de Stéphane Da Costa et Antoine Roussel disposées devant les jeux. Plus loin, le stand de shoot ravit les parents, et c’est toute la famille qui se prête au jeu du We Can Be Heroes Tour. « But ! », annoncent les plus jeunes. Ça y est, la France vient de prendre les devants face au Canada. Les prestations des Bleus au Championnat du Monde en 2014 inspirent la relève. 


Au stand d’information, la foule ne désemplit pas. Investie sur le projet de ce « tour de France », Lucy, qui travaille d’arrache-pied en binôme avec Arthur depuis six mois, réalise le chemin parcouru et savoure ces instants au contact du public : « Les supporters de hockey sont géniaux, admet-elle, tout en continuant de distribuer des autocollants aux enfants. C’est une belle expérience humaine et j’en garderai d’excellents souvenirs ».

Sous le chapiteau 2017, les bénévoles distribuent casquettes et t-shirts. Au même titre que les joueurs, les quelques 300 bénévoles du We Can Be Heroes Tour ont fait rayonner le hockey français. Ces héros de l’ombre ont distribué au total 35 000 goodies aux couleurs de la tournée. « Jamais nous n’aurions pu arriver à un tel résultat sans un travail en amont avec les clubs et les bénévoles », témoigne Benoit qui a connu toutes les phases du projet depuis juin 2015.

À quelques mètres de là, sur la glace de la Patinoire Poissompré, Oscar s’apprête à faire un dernier tour de piste. La mascotte de l’Équipe de France a accompagné l’équipe du We Can Be Heroes Tour pendant toute la tournée. Si bien que plus de 50 000 personnes ont succombé au charme du valeureux Coq tricolore. Selfies et empoignades amicales, Oscar n’a laissé personne indifférent. Dans les Décathlon, partenaires de la tournée, il s’est essayé à tous les sports ne manquant pas de se faire remarquer. Au Décathlon Barentin (Rouen), il épatait sur le trampoline avant de défier les passants lors d’un tournoi de ping-pong improvisé dans les allées du magasin, devant des clients ébahis.

En tribune, les Crazy Boys et les Générations Cannibales - les deux groupes de supporters du GamYo - s’affairent. Il faut installer les banderoles, la foule attend déjà dans le hall de la patinoire. Bientôt, les héros du soir briseront la glace dans une salle comble.

Le public de la cité des Images est reconnu pour son dévouement sans faille envers son équipe. Florent, 22 ans, fait partie de ces supporters passionnés qui ne rateraient un match sous aucun prétexte. Face à Bordeaux, le jeune homme s’attend à une rencontre de haute volée, la première place est en jeu. Il ne sera pas déçu. Au total 12 buts sont marqués et les locaux s’imposent 7-5 dans un scénario renversant. La foule chavire de bonheur et les « Let’s go GamYo » affluent des tribunes. « C'était la plus belle ambiance de la saison et je pense que la tournée n'est pas étrangère à cela », explique l’aficionado du hockey spinalien. Si le GamYo occupe une place importante dans son cœur, il l’assure : en 2017 il sera à Paris pour soutenir les Bleus.
 

 

(c) Photos : C.Vaillant

 


EDF U20. "Les jeunes Français sont capables de grandes choses"

Du 12 au 18 décembre dernier, la France était l’hôte du tournoi mondial junior des moins de 20 ans. Pour la troisième fois en 6 ans, nos jeunes Français allaient jouer à domicile. Un atout ou un poids ? Après Megève 2009 et Amiens 2012, la balance penchait coté menace ; mais la DTN avait un plan pour retrouver l’échelon supérieur. Tout avait commencé par la nomination d’un nouveau staff à la fin du printemps.

Dany Gelinas, devenait l’entraîneur chef et Alexis Billard son assistant. Une complémentarité sur le papier comme sur le terrain. Dany, 49 ans, d’origine canadienne a longtemps joué puis coaché en France avant de prendre des responsabilités à l’étranger, en Suisse et en Slovénie. Alternant les postes en club et en sélection, il apporte son expérience du hockey international avec de nombreuses phases finales. Alexis, 34 ans, dont 10 en Magnus et D1, Rouennais d’origine, est impliqué dans la formation des jeunes avec la DTN, notamment dans son PES Haut Alpin. Il apporte sa connaissance du hockey junior français, qu’il fréquente depuis plusieurs saisons au plus haut niveau.

La préparation

Fin juillet à Chamonix. Premier regroupement. Le projet est présenté aux 25 joueurs et 4 gardiens réunis en stage. Le discours des entraîneurs est résumé en un mot : « Gagner » !
Fin août et fin septembre, après la tournée estivale entre Pologne et République Tchèque, les joueurs (âgés de 17 à 19 ans) sont opposés à des « hommes » dans le cadre de la Coupe de la Ligue. Éprouvant programme pour ces jeunes qui sont engagés dans des études et qui doublent, chaque semaine, rencontres junior et senior.
Début novembre, le groupe s’installe à Vaujany pour préparer le tournoi des 4 Nations… à domicile… déjà ! Dany Gelinas insiste sur l’importance de cette semaine « entre nous » pour faire le point sur l’état de forme de chacun. Traitement individuel des blessures, de la confiance et développement de l’esprit de groupe qui sera précieux dans les moments clés. Il sollicite ses souvenirs et travaille sur la pression pour transformer les pièges de jouer dans son pays en stimulation.

Un coup de massue

J-4 de l’ouverture du mondial, le Japon retire son équipe du tournoi. Le match amical face à cet adversaire - rapide - est annulé. Il faut adapter le planning et insuffler de l’énergie. « Les joueurs étaient impatients de jouer, lasser de s’entraîner. Une grosse réunion est nécessaire pour reprogrammer le GPS. Il y a un risque de manquer de vitesse à l’entame du tournoi » explique Dany Gelinas.

La compétition

Entrée en matière contre l’Ukraine sans avoir pu disputer de match préparatoire. Victoire par un but. 3-2.
Face à la Slovénie, la France n’a pas droit à l’erreur, les joueurs le savent. L’exhortation d’avant-match est déclenchée par les acteurs eux mêmes. Le staff peut s’effacer. Dans l’isolement du vestiaire, les joueurs vont se préparer eux-mêmes à l’affrontement. L’équipe engrange une seconde victoire et la confiance grandit avant d’affronter l’équipe britannique.
France - Grande Bretagne : avec deux fois plus de lancers (40-19), la France domine et confirme son rang mais ne parvient pas à faire la différence au score… et se fait doubler à 30 secondes de la sirène finale. Un coup d’arrêt qui oblige à sortir la calculette. L’équipe est touchée.
Ce groupe jeune (plus des trois-quarts seront encore junior l’an prochain) concerné, discipliné et travailleur doit patienter deux jours entier avant d’affronter la Pologne et gagner par 4 buts d’écart. Gestion d’un temps. Elaboration stratégique.
La première nuit est agitée. Alexis Billard fait une marche nocturne. Une bonne partie des joueurs suit. Les esprits sont marqués, la défaite est ruminée. Pendant ce temps le staff doit gérer 4 demi-journées sans compétition tout en construisant un plan de bataille qui vaut de l’or.
Avec un solide duo de gardien et une attaque redoutable, les bleuets disposent d’atouts pour relever le défi. « Ne pas prendre » ou « se ruer à l’attaque » ? Comment aborder cette rencontre ? Comment anticiper toutes les hypothèses ?, Vidéo meeting, quartier libre avec leurs proches, concentration… il convient de remobiliser vers l’objectif un collectif moralement entamé mais conscient de ses forces.

La dernière chance

Préparés pour endosser des responsabilités depuis juillet, le temps est venu - pour tous les joueurs - de montrer le caractère si fort des années junior. Quelques aménagements dans l’effectif finissent de poser les bases d’une finale qui ne dit pas son nom. Particularité, une victoire ne suffit pas ! La mission est au delà. Le gain du match avec un avantage de 4 buts. Pas moins. Une nette et belle victoire 3-0, d’ordinaire si porteuse de joie et de satisfaction aurait une saveur acre comme une deuxième place synonyme d’échec. 

Place au jeu. Les polonais sont menés 2-0 et reviennent à 2-1. Les Français scorent encore et encore et mènent 5-1. L’objectif est en vue. Mais les Polonais refusent le scénario et poussent les Français notamment pendant 4 minutes de supériorité. Pliant sans rompre un 6e puis un 7e but viennent confirmer la suprématie française. L’attaque a produit, la défense n’a pas pliée. Les dernières secondes sont déjà festives, l’équipe peut savourer un compte à rebours qui résonne comme une Marseillaise avant l’heure. L’or à domicile et la remontée en D1A c’est l’euphorie. Staff, joueurs et tous les français qui avaient rempli la patinoire de Megève célèbrent l’aboutissement du projet. Assistant coach lucide et comblé, Alexis Billard: « Les jeunes français sont capables de grandes choses ». Le France rejoint la D1A (Deuxième échelon mondial) et rencontrera Autriche, Allemagne, Kazakhstan, Lettonie et Norvège.

L’équipe Championne du Monde : télécharger la sélection

 

(c) Photos : Daniel Durand - Fresh Influence

 

 


FFHG. Focus sur le Hockey Luge

 

Hockey Luge

Ne croyez pas que le « hockey luge » a été inventé par des amateurs de sports de glace à la recherche de nouvelles sensations fortes dans l’unique but de se singulariser. Cette manière très originale de jouer sur la glace, en associant à la fois le hockey et la luge, n’est pas le résultat d’une idée farfelue, mais elle est née de la volonté altruiste de permettre à des sportifs, qu’ils soient valides ou handicapés, de pouvoir jouer ensemble et surtout « à armes égales ».

En effet, l’équipement nécessaire à la pratique du hockey luge est composé principalement d’une luge ayant la forme d’un siège baquet spécialement conçu pour cette discipline comportant notamment des sangles qui maintiennent en les bloquant les jambes et le bassin. C’est cette double fixation, enserrant tout le bas du corps, qui supprime l’avantage que pourraient avoir sans cela les valides.

Autre particularité, le hockeyeur joue assis en tenant dans chaque main une crosse, à l’image des deux bâtons de ski, afin de pouvoir avancer sur la glace grâce à des picots dentés à leurs extrémités. Ajoutons que les règles de ce sport qui est mixte sont pratiquement les mêmes que pour le hockey sur glace. La seule exception concerne les charges sur les côtés avec la luge qui sont interdites. Les mises en échec doivent obligatoirement se faire en se servant uniquement des épaules.

Encore embryonnaire dans notre pays, le hockey luge sort peu à peu de l’anonymat et de sa marginalité. En effet, il s’est trouvé récemment un ambassadeur très actif en la personne de l’ancien hockeyeur de Clermont-Ferrand, Michel Berrier. Ce dernier, pompier professionnel, est non seulement le président de la ligue Auvergne, mais aussi le responsable de l’association « Auvergne-handi-hockey » créée il y a déjà huit ans. Au début du mois de juillet 2015, le président de la FFHG Luc Tardif, accompagné de Michel Berrier, qui a été coopté par le comité directeur, ont fait un pas important pour la reconnaissance et la promotion de cette nouvelle discipline. En effet, ils ont pu rencontrer la présidente du Comité Paralympique et Sportif Français, Emmanuelle Assmann. A cette occasion, l’ancienne escrimeuse a enregistré officiellement la demande d’adhésion de la FFHG qui a donc pris désormais sous sa responsabilité la discipline du hockey luge.

« La Fédération française handisports n’avait pas les moyens d’accueillir un nouveau sport, explique Michel Berrier. C’est pour cette raison que la FFHG s’en charge. C’est l’aboutissement d’un combat que nous menons depuis déjà quelques années puisque deux clubs de hockey français ont été les précurseurs du hockey luge. Il y a eu d’abord Cholet en 2005 puis Clermont-Ferrand en 2007. Une tentative a eu lieu également à Besançon, mais cette expérience n’a malheureusement pas pu continuer. »

On notera qu’à ce jour le hockey luge français concerne pour le moment un petit groupe de licenciés comprenant 38 pratiquants dont 24 personnes en situation de handicap et 14 valides. Par ailleurs 7 femmes (dont cinq handicapées) font partie de ce groupe de pionniers. Michel Berrier compte bien agrandir rapidement cette petite famille de lugeurs sur glace. « Mon rôle au sein de la fédération est de faire un recensement en France pour créer rapidement d’autres clubs, dit-il. C’est pour cette raison que nous faisons régulièrement des démonstrations de hockey luge dans les patinoires. Il y a déjà un frémissement notable avec la création de plusieurs nouveaux clubs comme au Havre, à Cherbourg et à Rouen. Du coup, ils sont venus rejoindre Cholet et Clermont-Ferrand. Par ailleurs, il va y avoir une démonstration à Chambéry à la fin du mois de janvier puis un match de démonstration à La Roche-sur-Yon le 28 février. A cette occasion, nous organiserons en matinée une réunion d’un groupe de travail sur le hockey luge. Puis, il y aura une rencontre en soirée entre deux équipes qui seront formées en mélangeant les joueurs et joueuses issus des clubs de Clermont-Ferrand, Cherbourg, Le Havre et Cholet. »Berrier

Mais le grand événement qui devrait donner un coup de pouce plus significatif au hockey luge en France aura lieu le 21 mai prochain dans la patinoire Végapolis de Montpellier. En effet, pour la première fois une équipe tricolore baptisée « Hockey-luge-français » jouera contre l’équipe nationale italienne vice-championne d’Europe et qui s’est classée sixième lors des derniers Jeux d’hiver paralympiques organisés à Sotchi. « Il s’agira d’une première sélection française formée uniquement avec des joueurs éligibles par rapport aux pathologies autorisées, explique Michel Berrier. Car il faut s’avoir que certaines maladies ne donnent pas forcément le droit de jouer en tant que handicap. »

C’est l’ancien gardien de but de Clermont-Ferrand, Vincent Coudignat, victime d’une pathologie évolutive de la colonne vertébrale, qui fera office de sélectionneur national lors du grand rendez-vous de Montpellier. « Cette journée sera importante car il y aura d’abord des démonstrations publique avant le match, souligne Michel Berrier. Je suis optimiste pour l’essor de cette nouvelle discipline car entre 2006 et 2015 il y a eu seulement deux matches de hockey luge, l’un à Cholet et l’autre à Clermont-Ferrand. Or, depuis le mois de septembre dernier, il y a déjà eu deux autres rencontres à Clermont et à Caen. On sent que les choses commencent à bouger favorablement… »

 


We Can Be Heroes Tour. Infographie

Retour en chiffres sur cette belle aventure fédératrice pour la ‪famille du Hockey‬, plus que jamais ‪#‎EnRoutePour2017‬ pour accompagner Oscar et les Bleus !

 

FFHG. Bénévoles : Tous des Héros !

Bénévole au HC Cergy-Pontoise, les Jokers, Sylvie Stadelmann est une volontaire active du club de Cergy. Et ça tombe bien car entre les activités du club, sa participation annuelle à la Coupe de France, sa candidature pour le Mondial 2017 à Paris, et le déménagement du club pour l’Aren’Ice, les Jokers de Cergy ont bien besoin de son aide précieuse… Pour cette nouvelle rubrique de la Ligne Bleue, il était temps de donner la parole à ces bénévoles qui oeuvrent tous les jours pour leurs clubs, pour les Ligues, pour la Fédération, mais surtout, pour le Hockey sur Glace Français.

Bonjour Sylvie, pouvez-vous vous présenter?
Je m’appelle Sylvie Stadelmann, j’ai 54 ans, je suis secrétaire dans une entreprise de bâtiment. J’ai deux enfants et un petit fils. J’ai découvert le hockey par ma fille, qui était pom pom girl de l’équipe de D1 de Cergy Pontoise et que mon mari accompagnait avant que mon fils ne devienne à son tour un habitué des patinoires en devenant un accro au hockey.
Au départ, nous allions à la patinoire exclusivement pour les activités de nos enfants. Mais dès que mon fils a été en âge d’être autonome, tout s’est enchainé : on a trouvé toutes des occasions supplémentaires pour se rapprocher des activités de la patinoire ! D’abord, avec la participation à la vie du club, et rapidement, tout en apportant mon aide à la buvette aux entrées lors des matches, puis je me suis occupée de la boutique de produits dérivés, et finalement des événements du club !


Donner de son temps, ce n’est pas si simple au quotidien. Qu’est-ce qui vous motive ?
Evidement c’est assez chronophage, et je n’aurais sans doute pas pu le faire avec des enfants en bas âge. Mais au-delà du fait que je puisse me rendre utile - car c’est bien la première motivation – c’est très épanouissant. Participer à la réussite des projets qui sont construits au quotidien, observer le changement, vivre des moments en équipe - car les Jokers, c’est une grande famille – tout cela permet de se tester parfois, de se donner confiance aussi. L’évènementiel et la communication sont des domaines que je découvre, ce n’est pas mon métier, mais je me rends compte de la possibilité de s’exprimer dans un domaine dans lequel professionnellement, je n’ai pas l’occasion d’évoluer. J’apprécie la richesse des échanges que je peux avoir du fait de mes fonctions - même si je reste bridée ! - que ce soit les relations avec les clubs étrangers lors de nos tournois internationaux ou la solidarité des équipes de bénévoles. Finalement, je reçois autant que je donne alors que je ne suis pas à plein régime … Autant de raisons qui font que je pense que je ne pourrai plus me passer de mon activité au sein du club ! Ou pour un autre compte. Et ça tombe bien, parce qu’avec l’arrivée imminente de l’Aren’Ice, les projets sont encore plus ambitieux ! Le club a besoin de grandir, et avec ce déménagement, les projets vont devenir de plus en plus intéressants ! Toutes les contributions sont bonnes à prendre et tous les bénévoles sont toujours les bienvenus pour faire avancer dans la mesure de leurs possibilités et de leurs temps les projets. Et j’espère y participer. Il faut bien comprendre que ce n’est pas tant le temps qui compte, mais c’est bien le nombre de contributeurs et de contributions qui, accumulés, garantissent la réussite de nos activités !

L’AccorHotel Arena et bientôt le mondial en 2017… Ça vous fait penser à quoi ?
2017, quelle aventure ! Evidemment, j’espère en faire partie ! Je compte parmi les volontaires pour chaque Coupe de France à Bercy depuis des années, avec mon mari, et l’organisation d’un événement dans cette enceinte, de surcroît toute rénovée, c’est un rendez-vous annuel que j’apprécie beaucoup. Avec le club de Cergy, on se sent utile au quotidien, on apprécie de voir se construire les projets dans la durée, de toucher du doigt ses réussites. Bercy, c’est un autre niveau, l’implication est ponctuelle mais à une autre échelle, avec toujours cette satisfaction d’avoir rendu service, et de participer à la réussite de la manifestation. Autant vous dire que le mondial 2017 est attendu avec impatience !

Et pour conclure, quel est votre héros ?
Sans hésiter… L’abbé Pierre ! Je suis fan de ce monsieur ! Pour son engagement, pour son parcours, pour ses valeurs d’entraide et de solidarité…

Merci Sylvie, nous vous souhaitons plein de réussite dans tous vos projets !

Pour postuler au recrutement des volontaires pour le mondial 2017, retrouvez toutes les informations en cliquant ici

 


 

 

Mondial 2017. De nouveaux Packs disponibles sur la billetterie officielle du CM 2017 à Paris

Le 5 février dernier, les préventes de nouveaux packs de billets à des tarifs préférentiels pour le Championnat du Monde de Hockey sur Glace 2017 de l'IIHF, qui sera organisé conjointement par la France et l’Allemagne du 5 au 21 mai 2017, ont été lancées. Les packs offrent un avantage tarifaire allant jusqu'à 20% de réduction par rapport aux simples billets de match, l’idée étant d’offrir à la famille du Hockey un accès prioritaire à l’équipe de France et son parcours dans cette compétition.
Retrouvez l’ensemble des offres proposées ici
 

 

 

We Can Be Heroes. Des cadeaux pour les jeunes hockeyeurs

Pour les fêtes de fin d’année, tous les jeunes licenciés – U7 à U13 – ont reçu un pack cadeaux « Mondial 2017 ». Ces paquets contenaient un sac, une trousse et un style aux couleurs de la campagne We Can Be Heroes ainsi qu’un lot d’autocollants 2017. Depuis le mois de Décembre, tous les clubs de l’Hexagone, depuis Albertville, en passant par Caen, Cergy, Dijon, Evry/Viry ou encore de Strasbourg, tous ont organisé un moment festif pour remettre tous ces cadeaux à leurs jeunes hockeyeurs.

Retrouvez ces moments en photos : cliquez ici
 

 

CdF, Conti Cup, CdL : tous les résultats

Coupe de France : Dimanche 3 janvier 2016, les Dragons de Rouen ont remporté leur 6ème Coupe de France de leur histoire en s'imposant 4-2 face aux Brûleurs de Loups de Grenoble. Auteur d'un but et d'une assist, Yorick Treille a été elu homme du match. Retrouvez la finale en vidéo en cliquant ici.

Conti Cup : Les Dragons de Rouen ont remporté la 2ème Continental Cup de leur histoire, après celle de 2012, au terme d'un très beau week-end européen à l'Île Lacroix. Devant un public ravi, le RHE a ajouté une ligne à son palmarès, écrivant dans le même temps une nouvelle page de l'histoire du hockey français. Avec ce titre en Continental Cup, les Dragons ont aussi gagné le droit de participer à la Champions Hockey League en 2016/2017.

Coupe de la Ligue : La 10ème et dernière finale de Coupe de la Ligue a tourné à l'avantage de Gap au terme d'une rencontre palpitante. Les Rapaces ont soulevé le trophée pour la première fois de leur histoire en résistant au retour des Dragons de Rouen pour l'emporter 4-2 (2-0, 1-1, 1-1). Anthony Rech, auteur d'un doublé, a été élu MVP de la rencontre.

 

 

Jeu Concours. Votre "Cri des Héros" pour soutenir les Bleus

Pour soutenir les Bleus #EnRoutePour2017, le jeu concours « Cri des Héros » a été lancé début février. Il suffit de réunir son équipe, de filmer son cri, son rite ou encore sa dance, d’avant ou d’après match, sur la glace ou dans les vestiaires et de l’envoyer (lien). Les 4 meilleurs Cris des Héros seront sélectionnés et postés sur la page Facebook afin qu’ils soient départagés par les fans à travers un concours de « likes » sous forme de playoffs qui débuteront le mardi 8 mars prochain. L’équipe vainqueur remportera un lot de 50 places pour venir encourager l’équipe de France lors la rencontre face au Danemark à l’AccorHotels Arena le 17 avril prochain.
Pour participer : cliquez ici
 

 

Mondial 2016. Voyage des supporters

À l’occasion de la participation de la France au 80ème championnat du monde de Hockey sur Glace à Saint-Pétersbourg en Russie, la Fédération Française de Hockey sur Glace a confié à Tourea l’organisation du voyage de supporters, en partenariat avec le Club des Supporters des Equipes de France. 

Le Pack 5 jours / 4 nuits du 11 mai au 15 mai 2016 est proposé à 1095€ par personne et le pack phases préliminaires 13 jours / 12 nuits du 6 mai au 18 mai 2016 est proposé à 1450€ par personne. Les demandes de visas sont inclus dans les deux offres.

Retrouvez les deux packs en cliquant ici.
 

 

 

EDF. France vs Danemark à l'AccorHotels Arena

La France affrontera le Danemark en match de préparation du Mondial 2016, le 17 avril 2016 à 15h. La billetterie ouvrira d'ici quelques jours, restez connectés sur www.hockeyfrance.com !

 

 

Ligue Magnus. Les phases finales pour cette saison

La saison 2016-2017 verra la Ligue Magnus passer de 14 à 12 clubs, tous devant être en société sportive. Cette saison 2015-2016 est ainsi une année de transition, et la formule des phases finales a été aménagée exceptionnellement pour permettre ce changement. 

Playoffs

Les huit premières équipes de la saison régulière sont qualifiées pour les playoffs, où tous les tours se disputent au meilleur des sept matches. En quart de finale, les confrontations sont décidées comme suit : le 1er de la saison régulière rencontre le 8ème ; le 2ème rencontre le 7ème ; le 3ème rencontre le 6ème ; et le 4ème rencontre le 5ème. Les vainqueurs se retrouvent en demi-finales où l'organisation est similaire à celle des quarts de finale : le mieux classé de la saison régulière rencontre le moins bien classé, etc. Les vainqueurs des demi-finales se rencontrent pour la finale.

PlayDown

Les six dernières équipes au classement de la saison régulière se rencontrent dans la Poule de Maintien. Conservant les points acquis entre eux durant la saison régulière, ces six clubs s'affronteront en simple aller-retour. Les trois premiers de cette Poule de Maintien seront maintenus en Ligue Magnus. Les équipes classées aux deux dernières places à l'issue de cette Poule de Maintien seront reléguées en Division 1. Le 12ème disputera un barrage d'accession/rétrogradation au meilleur des 3 matches contre le Champion de Division 1. 

 


Agenda

CHAMPIONNATS NATIONAUX

U22 Elite - Finale

Dimanche 28 et Lundi 29 février 2016
 

Division 1 - Finale

- 18 mars 2016 chez le mieux classé à l’issue de la Phase 1

- 19 mars 2016 chez le mieux classé à l’issue de la Phase 1

- 22 mars 2016 chez le moins bien classé à l’issue de la Phase 1

- 23 mars 2016 chez le moins bien classé à l’issue de la Phase 1 (si nécessaire)

- 26 mars 2016 chez le mieux classé à l’issue de la Phase 1 (si nécessaire)


U18 Elite A - Finale

Samedi 19 et Dimanche 20 mars 2016


Division 2 - Finale

Samedi 26 mars au Dimanche 3 avril 2016 (au meilleur des 3 matches)
 

Division 3 - Carré Final

Du 1er au 3 avril 2016
 


LIGUE MAGNUS

Du 22 mars au 5 avril Finale, au meilleur des sept matches

- 22 mars 2016 chez le mieux classé à l'issue de la Phase 1

- 23 mars 2016 chez le mieux classé à l'issue de la Phase 1

- 25 mars 2016 chez le moins bien classé à l'issue de la Phase 1 (à suivre en direct sur L'Équipe 21)

- 26 mars 2016 chez le moins bien classé à l'issue de la Phase 1 (à suivre en direct sur L'Équipe 21)

- 29 mars 2016 chez le mieux classé à l'issue de la Phase 1 (si nécessaire, à suivre en direct sur L'Équipe 21)

- 2 avril 2016 chez le moins bien classé à l'issue de la Phase 1 (si nécessaire, à suivre en direct sur L'Équipe 21)

- 5 avril 2016 chez le mieux classé à l'issue de la Phase 1 (si nécessaire, à suivre en direct sur L'Équipe 21)
 


EQUIPES DE FRANCE - MONDIAUX

Du 25  au 31 mars : Equipe de France Féminine, Mondial Division 1 Groupe A à Aalborg (Danemark)

Au programme (heure locale) :

  • Vendredi 25 mars 2016 : Norvège - France (13h00)
  • Samedi 26 mars 2016 : France - Slovaquie (13h00)
  • Lundi 28 mars 2016 : Autriche - France (16h30)
  • Mardi 29 mars 2016 : France - Allemagne (16h30)
  • Jeudi 31 mars 2016 : France - Danemark (20h00)

Du 9 au 15 avril : Equipe de France U18, Mondial Division 1 Groupe A à Minsk (Biélorussie)

  • Samedi 9 avril 2016 : France - Autriche (12h00)
  • Dimanche 10 avril 2016 : Kazakhstan - France (15h30)
  • Mardi 12 avril 2016 : Biélorussie - France (19h00)
  • Mercredi 13 avril 2016 : France - Allemagne (15h30)
  • Vendredi 15 avril 2016 : France - Norvège (12h00)
     

ÉQUIPE DE FRANCE - PRÉPARATION AU MONDIAL ÉLITE

Du 6 avril au 3 mai 

Au programme de l'équipe de France - Préparation au Mondial Elite 2016 (Matches à domicile) :

  • Vendredi 15 avril 2016 : France - Danemark à Amiens
  • Dimanche 17 avril 2016 : France - Danemark à l'AccorHotels Arena (15h00, à suivre sur L'Équipe 21)
  • Vendredi 22 avril 2016 : France - Slovaquie à Megève
  • Dimanche 24 avril 2016 : France - Slovaquie à Grenoble (15h00, à suivre sur L'Équipe 21) 
     

ÉQUIPE DE FRANCE - MONDIAL ÉLITE

Du 6 au 22 mai : Championnat du Monde de Hockey sur Glace 2016 de l'IIHF en Russie

Au programme de l'équipe de France - Phase de Poules à St Petersbourg (heures locales) :

  • Samedi 7 mai 2016 : France - Allemagne (16h15)
  • Dimanche 8 mai 2016 : France - Slovaquie (20h15)
  • Mardi 10 mai 2016 : Hongrie - France (20h15)
  • Jeudi 12 mai 2016 : Etats-Unis - France (16h15)
  • Samedi 14 mai 2016 : France - Finlande (12h15)
  • Lundi 16 mai 2016 : Canada - France (16h15)
  • Mardi 17 mai 2016 : Biélorussie - France (16h15) 
     

C'est le nombre de défaite concédée par Cergy-Pontoise à domicile en saison régulière, performance unique cette saison dans les trois championnats majeurs (LM, D1, D2)
Les Jokers de Cergy-Pontoise ont été les seuls à réaliser une telle performance tous championnats majeurs confondus (Ligue Magnus, Division 1 et Division 2). Ils sont restés invincibles à domicile pendant toute la saison régulière, c’est-à-dire 8 rencontres, remportées qui plus est à chaque fois dans le temps réglementaire ! À noter qu’ils n’ont essuyé qu’une seule défaite lors de cette phase régulière.

 

3

C'est le nombre d’adversaires que l’Équipe de France affrontera lors du Tournoi Qualification Olympique qui aura lieu du 1er au 4 septembre 2016, en Norvège. Les Bleus feront face au Kazakhstan, à l’Italie et à leurs homologues norvégiens, hôtes de ce TQO. Pour disputer les Jeux Olympiques de 2018, la France devra terminer devant ces trois adversaires.

 

24

Le Comité National Olympique et Sportif Français a dévoilé le 10 février dernier le logo qui accompagnera la candidature de Paris aux Jeux Olympiques 2024. Incarnant le dynamisme, la créativité et la modernité, cette identité visuelle sera présente jusqu'en septembre 2017, date de l'annonce de la ville choisie pour organiser les JO par le Comité International Olympique. 

 

50

C'est le nombre de places que l’équipe vainqueur du concours Cri des Héros remportera !
Tout au long du mois de février et jusqu’au 3 mars 2016 pour participer au jeu concours « Cri des Héros », il suffit de vous filmer vous et votre équipe en train de réaliser votre cri, rite ou danse, avant ou après un match, sur ou en dehors de la glace et de nous l’envoyer. Les 4 meilleurs cris seront ensuite sélectionnés et postés sur la page Facebook pour que les fans votent pour leur cri favori. L’équipe gagnante de ce jeu remportera 50 places pour assister à la rencontre France – Danemark le 17 avril prochain, à l’AccorHotels Arena. 

Pour participer : cliquez ici

 

331 632

C'est le nombre total de spectateurs dans les patinoires de Ligue Magnus cette saison.
Les 26 matches de phase régulière de la Ligue Magnus ont réuni plus de 330 000 spectateurs cette saison. Grenoble détient le record de la meilleure affluence moyenne avec 3032 spectateurs pour une capacité de 3496 places !


 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Modifié le vendredi, 11 mars 2016 17:05
vous avez aimé cet article ? suivez-nous sur les réseaux sociaux

Vous acceptez de vous inscrire à notre newsletter pour recevoir toutes les actualités et événements de la FFHG par email et vous acceptez nos « CGU ».

Adresse email non valide

Actualités Newsletter - A lire aussi