La Ligne Bleue N°29 - LM. Rencontre avec Tristan Alric, créateur de la Coupe Magnus

Publié le vendredi, 08 avril 2016 16:00

Retrouvez l'ensemble des actualités de la Newsletter fédérale, datant du mois d'Avril 2016.

LM. Rencontre avec Tristan Alric, créateur de la Coupe Magnus

Tristan Alric et la Coupe Magnus lors de sa présentation à la TV

Le 26 mars 2016, la Coupe Magnus était remise au Capitaine des Dragons de Rouen. Ce geste ultime d’une saison de hockey français était le 30ème du genre ! En effet, c’est en 1986 que ce trophée fut remis pour la première fois. Tristan Alric, alors spécialiste du hockey au journal L'Équipe eut l’idée de créer et de proposer aux dix clubs de financer une coupe spectaculaire qui sera remise chaque fin de saison au vainqueur du championnat. Faisons connaissance avec cette histoire via son créateur.
 

 

 

Ligne Bleue : Comment peut-on vous présenter ?

Tristan Alric : Je suis natif de Montpellier où j’ai débuté la pratique du hockey en tant que joueur puis arbitre. J’écris pour ce sport depuis 1978. J’ai été journaliste professionnel à l’Equipe pendant vingt ans, auteur des principaux ouvrages parus sur le hockey en France, créateur aussi de l’ancien magazine France Hockey et des trophées individuels des meilleurs joueurs de la Ligue Magnus. Aujourd’hui je suis archiviste-documentaliste au sein de la Fédération. Par ailleurs, je suis en train d’écrire l’histoire complète de tous les clubs français et je collabore au Temple de la Renommée que je présente lors de toutes les assemblées générales.

LB : L’idée de la Coupe Magnus, c’est vous !

LettreCoupeMagnusT.A. : Sans fausse modestie, j’étais là seulement au bon moment. Fin des années 80, en tant que journaliste, j’ai pu constater le besoin de vulgariser et rendre plus populaire notre sport. J’ai d’abord proposé de remettre en fin de saison des trophées individuels (meilleur compteur, meilleur joueur français, meilleur espoir, meilleur arbitre, meilleur gardien de buts et meilleur entraineur). Dans un second temps à l’instar de la Coupe Stanley en Amérique de Nord, j’ai proposé de personnifier le titre de champion de France avec une coupe qui serait remise en jeu chaque saison. La symbolique et les efforts pour la conquérir m’ont conduit à imaginer un trophée unique et remarquable. L’idée était de de créer un objet fort qui soit « un levier » pour rendre l’enjeu plus fort et pour fidéliser le grand public au suivi des compétions. Cette innovation a nécessité de convaincre les dirigeants des clubs et ceux de l’ancienne Fédération. Je remercie Henri Lafit, le président du CNHG à l’époque pour avoir signé la lettre « d’intronisation » (cf visuel). Le nom de baptême de la coupe rend hommage au français Louis Magnus qui fut le premier Président de la Fédération Internationale de Hockey sur Glace (1908).

LB : Le format, parlons-en et quelles sont les informations reportées sur la coupe ?

T.A. : La coupe est volontairement spectaculaire puisqu’elle mesure 1 mètre de haut et pèse 8 kg avec des anneaux argentés gravés (109 lauréats des trophées individuels et 94 équipes titrées depuis 1904 y sont inscrits). Le socle est surmonté d’un vase surdimensionné qui donne un aspect original et magistral. Dave Henderson avec la Coupe Magnus

LB : Trente ans de vécu, pouvez-vous isoler trois dates marquantes ?

T.A. : l’année 1986, car ce fut la première ! Avec la remise de la coupe au Capitaine de St Gervais, André Peloffy. Ensuite, 1988 car lors d’un match télévisé entre les Français Volants et Saint-Gervais, le samedi après-midi sur Antenne 2 (aujourd’hui France 2) Français Volants – St Gervais, il y a eu une présentation de la Coupe Magnus en direct en présence du célèbre journaliste Pierre Salviac. Enfin, l’année 2004, car le championnat de France élite est devenu, la Ligue Magnus. Je suis très fier de cette consécration.

LB : Trente ans et autant de péripéties et d’anecdotes ?

T.A. : La Coupe a physiquement beaucoup voyagée car elle ne reste qu’un ou deux mois dans le club champion. Elle est ensuite précieusement stockée tout l’hiver ! Les séjours dans les clubs gagnants permettent des défilés en ville avec les fans, des représentations à la mairie ou chez les partenaires. La coupe est marquée de traces ! Elle a occasionné des sueurs et des larmes mais aussi des breuvages en tout genre qui ont imprégné sa matière même ce qui oblige la fédération à des soins d’entretien réguliers. Une photo représente une belle anecdote, celle de Dave Henderson, alors coach des Gothiques vainqueurs, qui montre la coupe passablement entamée par les tours d’honneurs !

LB : Comment voyez-vous son avenir ? 

T.A. : Le hockey a trouvé avec le symbole fort de la Coupe Magnus une façon pérenne de faire parler de son sport. La dénomination du championnat de France élite est aujourd’hui une marque qui fait vibrer les foules avec une Ligue éponyme. Ce trophée visuellement très spectaculaire et chargé d’histoire entre incontestablement dans la catégorie des grands du sport français.

Cliquez ici pour retrouver notre série d'articles célébrant les 30 ans de la Coupe Magnus


(c) Photos : Olivier Billard

 

 

Modifié le lundi, 09 mai 2016 14:45
vous avez aimé cet article ? suivez-nous sur les réseaux sociaux

Vous acceptez de vous inscrire à notre newsletter pour recevoir toutes les actualités et événements de la FFHG par email et vous acceptez nos « CGU ».

Adresse email non valide

Actualités Newsletter - A lire aussi

  1. Fil info
  2. Agenda
loader

SUIVEZ LA FFHG DailyMotion FFHG Youtube FFHG Instagram FFHG Twitter FFHG Facebook FFHG

Vous acceptez de vous inscrire à notre newsletter fédéral sur nos actualités par email et vous acceptez nos CGU.

NOS PARTENAIRES

DAIKINSUBARUSAXOPRINTFANSEATSYNERGLACEAIR TRANSATL'EQUIPEVIRGIN RADIOMINISTERE DES SPORTSCOMITE NATIONAL OLYMPIQUE ET SPORTIF FRANCAISSERVICE CIVIQUELE VESTIAIREINDIBACCMDV LABTHUASNE

BOUTIQUE

Accédez à la boutique FFHG avec notamment les tous derniers maillots de nos équipes de France !

 

MULTIMÉDIA

  1. Vidéos
  2. Diaporamas