La Ligne Bleue N°30 - Grenoble : triplé historique des jeunes

Publié le mardi, 02 août 2016 10:00

Retrouvez l'ensemble des actualités de la Newsletter fédérale, datant du mois d'août 2016.

Grenoble : triplé historique des jeunes

Les U15 de Grenobles

Pour la saison 2015-2016, le club de Grenoble vient d’inscrire son nom dans le livre des records en réalisant un nouvel exploit sportif qui mérite d’être souligné. En effet, ce sont les jeunes joueurs des Brûleurs de Loups qui se sont fait remarquer en remportant la même année trois titres de champion de France dans les catégories U15, U18 et U22. Ce « grand chelem », qui associe le hockey mineur et l’antichambre des pros, est inédit. Si cette belle performance est à mettre au crédit des divers entraîneurs grenoblois qui sont Jean-François Dufour et Julien Baylacq (U22), Antoine Huet (U18) et Romain Carry (U15), le mérite de cet exploit revient aussi à beaucoup d’autres personnes qui œuvrent en coulisses et qui sont bénévoles…

L’ancien international junior Romain Carry, grenoblois d’origine, qui fit ensuite les beaux jours de divers clubs comme Anglet, le Mont-Blanc et Villard-de-Lans, ne cache pas sa grande satisfaction, d’autant qu’il a effectué sa reconversion en devenant l’entraîneur général des jeunes hockeyeurs à Grenoble. Le coach de l’Isère, âgé de 39 ans, explique les raisons de ce parcours sans faute : « Depuis 2001, avec Antoine Huet, qui est l’autre entraîneur général du hockey mineur, nous avons axé notre politique sur la formation presque exclusive de jeunes issus de l’école de hockey locale. Ce résultat d’ensemble exceptionnel est d’autant plus valorisant que nous n’avons pas effectué un recrutement extérieur très étendu. Nous faisons juste appel, de temps en temps, à des renforts très ciblés pour trouver par exemple un bon gardien, ou lorsque des jeunes joueurs du cru sont obligés de partir ailleurs à cause de la mutation professionnelle de leurs parents. L’autre cas de figure, plutôt rare, c’est lorsqu’un joueur vraiment très bon venu de l’extérieur peut vraiment apporter un plus à l’une de nos jeunes équipes. Sinon, la grande majorité de nos jeunes hockeyeurs sont grenoblois d’origine. »

Ce triplé historique, qui prouve que la relève est prête et s’annonce très prometteuse pour l’avenir du hockey à Grenoble, s’explique aussi par un contexte très particulier dans lequel fonctionne en coulisses le club du Dauphiné. « Bien sûr, ces trois titres de champion, c’est d’abord le fruit d’une bonne génération de joueurs qui se complètent parfaitement sur la glace, confie Romain Carry. Mais, c’est aussi parce que notre club bénéficie de l’aide de beaucoup de bénévoles très impliqués dans la formation et sans qui rien ne serait possible. Notre staff aussi est bien huilé avec deux salariés, Antoine et moi, mais également une secrétaire à plein temps qui est Martine Meunier, la mère de Laurent Meunier, le capitaine de l’équipe de France. Elle connaît tous les rouages du club et elle gère cela de manière très professionnelle. Elle est aidée dans sa tâche par Elise Avavian, secrétaire à mi-temps, qui s’occupe surtout du suivi scolaire de nos jeunes joueurs. »
Ajoutons dans ce beau succès l’apport considérable des autres « piliers porteurs » du club à savoir d’abord Sophie Collomb qui accueille le groupe des débutants à l'école de hockey depuis plus de vingt-deux ans et qui a coaché très longtemps les féminines du club. Mais aussi, Michel Scolari qui fut dirigeant d'équipe pendant près de quinze ans et aujourd'hui membre du CA et responsable de l'arbitrage. Sans oublier Jean Chapuis, un dirigeant historique, véritable « mémoire » du club depuis plus de trente ans, qui est responsable du matériel. De son côté, Bernard Nogaretto est entraîneur bénévole au club depuis au moins trente ans et donne énormément de son temps et de sa passion aux côtés des entraîneurs salariés pour les catégories de U7 à U11.

Comment ne pas citer aussi Laurent Tomasino qui s'occupe des U7 avec Romain Carry et qui coache les U11 depuis près de dix ans. Bénévole et passionné, ce dernier a même passé plusieurs diplôme (BF et modules) pour pouvoir être «performant» auprès des joueurs et coller à la politique sportive du club. Quant à Laurent Dupendant, dirigeant des U18 et jadis des U22, il gère l’équipe « Elite » depuis presque dix ans alors qu’il n'a pourtant pas d'enfant dans le hockey ! Or, il effectue tous les déplacements dans la France entière uniquement par passion pour le hockey et pour aider ses «minots» à atteindre leur objectif. Comment ces derniers ne seraient-ils pas motivés avec un supporter aussi fidèle ? Enfin, au moment où le club célèbre ce triplé historique, il faut avoir une pensée particulière pour le regretté Christian Maillet, malheureusement décédé il y a trois ans, qui fut un ancien joueur du club de Grenoble et l’entraîneur général, et à qui sont dédiés chaque titre que les Brûleurs de Loups remportent car il a été le détonateur de tous ces succès par sa passion et son travail.

Pour tenter d’expliquer le succès sportif étonnant des jeunes du club de Grenoble cette saison, il faut aussi prendre en compte la préparation physique. Car il s’agit d’un domaine important dans lequel les Brûleurs de Loups ont su innover avant beaucoup d’autres clubs français. C’est ce que confirme Christian Fabre qui fut enseignant pendant quatorze ans au CREPS de Voiron et qui est devenu un des dirigeants chez les U18. « Nos succès s’expliquent parce que le club de Grenoble n’a pas de complexe dans ce domaine. Nous avons pris en charge la préparation physique des hockeyeurs très tôt, dès l’âge de neuf ans. Il y a eu ensuite une montée en puissance au fil des saisons. C’est une politique spécifique qui a été programmée. Pendant l’été, nos jeunes joueurs ne s’arrêtent que pendant trois semaines seulement. Ensuite, cinq jours par semaine ils font du cardio ou du renforcement musculaire. Le club de Grenoble a pris un peu exemple sur les pays scandinaves avec des entraînements physiques adaptés aux différentes catégories d’âge. En France, on nous a regardé au début avec étonnement mais tous les autres clubs cherchent à présent à nous imiter. Aujourd’hui nous avons deux entraîneurs physiques à plein temps, Norman Villardell et Gaétan Périot. C’est la preuve que le club de Grenoble essaye de mettre toutes les chances de son côté. »

Enfin, il convient de souligner également l’apport - ô combien important dans cette grande performance - de Catherine Normandon, car elle est la fidèle présidente de l’association amateur des Brûleurs de Loups depuis maintenant douze ans. Cet inspecteur des finances publiques, venue au hockey sur glace grâce à ses deux fils, Lucas (gardien actuellement coach à Caen) et Jérémy, ne cache pas elle-aussi sa grande satisfaction. « Le titre de champion de France des U22 est très valorisant car c’est le résultat de la formation que l’on a fait en amont depuis de nombreuses années, confie-t-elle. Il y a deux ans, nous avons été obligés de passer le flambeau dans cette catégorie à la SASP Grenoble Métropole Hockey 38. Mais ce titre reste à nos yeux un peu notre bébé, même si cela n’enlève rien au mérite de l’entité professionnelle. De toute façon, il n’y a pas de rivalité entre nous car c’est de toute façon une victoire du club de Grenoble dans son entier. »
Concernant les deux titres de champion de France remportés simultanément cette saison dans le hockey mineur, Catherine Normandon éprouve évidemment là encore une très grande fierté. « Ces succès, en U15 et U18, nous procurent évidemment une grande joie. Ils résultent de la conjonction de plusieurs éléments favorables. D’abord, nous avons la chance d’avoir pu former chez nous de bons joueurs qui ont un réel talent très prometteur. Ensuite, nous avons fait de gros efforts, sportifs et financiers, pour créer un ensemble très compétitif avec l’aide d’entraîneurs qui se donnent à fond et prouvent également leur compétence. Notre budget global dans le hockey mineur s’élève à 700 000 euros environ ce qui n’est pas rien ! Il n’y a pas beaucoup de clubs qui peuvent bénéficier d’une telle somme. Aussi, nous essayons de gérer cet argent au mieux en cadrant bien toutes nos dépenses. Notre objectif à Grenoble est multiple : c’est d’alimenter si possible les diverses équipes de France et en particulier, au final, celle des seniors qui évolue dans l’élite mondiale. Notre but c’est évidemment d’assurer aussi la relève de notre équipe fanion des Brûleurs de Loups en Saxoprint Ligue Magnus. Mais, c’est aussi de former de bons joueurs qui puissent évoluer ensuite dans d’autres clubs français. Depuis sa création, le club de Grenoble a toujours eu pour vocation d’être une pépinière, un centre de formation réputé qui ne rayonne pas uniquement sur le plan local. Je vous fais observer qu’il y a déjà plein de Grenoblois qui jouent ailleurs dans d’autres clubs comme Neuilly, Nantes, Lyon ou Rouen. Même si de nombreux joueurs que nous avons formés nous quittent ensuite, ils donnent une image très positive du club de Grenoble. L’objectif, au final, c’est de faire progresser le hockey sur glace français tout entier sans chauvinisme et esprit partisan. »

Laissons le mot de la fin à Antoine Huet qui, sans fausse modestie, temporise un peu l’enthousiasme général après ce triple sacre : « Bien entendu, nous sommes tous très contents et fier de ces résultats. On a travaillé dur et ça fini par payer. Mais il faut relativiser un peu car on sait bien que les titres se jouent souvent à peu de chose en hockey. Il faut avoir aussi un peu de chance parfois lors des matches importants, et c’est ce qui est arrivé. Mais il est incontestable aussi que ces trois titres de champion de France simultanés ne sont pas venus par hasard. Il y a une réalité concrète. Depuis l’école de hockey, nous avons cherché à former les jeunes grenoblois du cru individuellement plutôt que de vouloir obtenir immédiatement une équipe performante. Chaque jeune joueur a été façonné au cas par cas en fonction de ses propres critères. C’est peut-être là que se trouve une part de notre réussite… »
 


(c) Photos : Courtoisie BDL Grenoble et dp.Gremoov

 

 

 

Modifié le mercredi, 03 août 2016 09:55
vous avez aimé cet article ? suivez-nous sur les réseaux sociaux

Vous acceptez de vous inscrire à notre newsletter pour recevoir toutes les actualités et événements de la FFHG par email et vous acceptez nos « CGU ».

Adresse email non valide

Actualités Newsletter - A lire aussi

  1. Fil info
  2. Agenda
loader

SUIVEZ LA FFHG DailyMotion FFHG Youtube FFHG Instagram FFHG Twitter FFHG Facebook FFHG

Vous acceptez de vous inscrire à notre newsletter fédéral sur nos actualités par email et vous acceptez nos CGU.

NOS PARTENAIRES

DAIKINSUBARUSAXOPRINTFANSEATSYNERGLACEAIR TRANSATL'EQUIPEVIRGIN RADIOMINISTERE DES SPORTSCOMITE NATIONAL OLYMPIQUE ET SPORTIF FRANCAISSERVICE CIVIQUELE VESTIAIREINDIBACCMDV LABTHUASNE

BOUTIQUE

Accédez à la boutique FFHG avec notamment les tous derniers maillots de nos équipes de France !

 

MULTIMÉDIA

  1. Vidéos
  2. Diaporamas