La Ligne Bleue N°34 - DTN. À la rencontres des cadres techniques

Publié le vendredi, 08 décembre 2017 13:55

Retrouvez l'ensemble des actualités de la Newsletter fédérale, datant du mois de décembre 2017.

 

DTN. À la rencontres des cadres techniques

De gauche à droite : Christine Duchamp, Gérald Guennelon et Annie Valencot

 

1. Quel est ton Titre à la FFHG ?

Christine Duchamp : Directrice Technique Nationale Adjointe

Gerald Guennelon : Directeur Technique National

Annie Valencot : Cadre Technique National

 

2. Ta fonction à la FFHG ?


C.D. : Seconder le DTN sur les missions transversales + 2 missions principales : le PES (Parcours d’Excellence Sportive : suivi des Pôles espoirs et du Pôle France) + Manager des U16 et U18 Masculin.

A.V. : Chargée du suivi professionnel et du développement.

G.G. : Proposer, Positionner et Manager la Politique Sportive Fédérale.

 

3. Ancienneté à la FFHG :

C.D. : Depuis la création (entrée en 2000 à la FFSG)

A.V. : 3 mois

G.G. : Mai 2007

 


4. Avant ton entrée à la FFHG tu faisais quoi ? 

C.D. : Avant la FFSG j’étais étudiante (STAPS), puis je suis entrée à la FFSG comme professeur de sport, les premières années j’ai travaillé au siège de la fédération tout en poursuivant ma carrière de joueuse à Cergy. (NDLR : Christine a été joueuse, capitaine et entraineur de l’équipe de France féminine). 

G.G. : Après ma carrière de joueur et mes études (STAPS) j’ai travaillé pour la FFSG. Mon dernier emploi avant la FFHG était Entraineur Professionnel (Equipe des BDL de Grenoble)

A.V. : Si je me contente de répondre que j’ai été pendant 10 ans DTN Adjointe à la FF de roller sports avec pour missions principales l’ingénierie de développement et de formation, et la conception et le pilotage du plan de féminisation j’ai le sentiment de ne pas parler de la richesse de mon parcours ni de sa diversité. Une carrière qui débute par un contrat avec la DD JS de la Haute Garonne pour être entraineur de la ligue Midi Pyrénées de patinage artistique sur roulettes, clubs et encadrement de classes de sports études. 4 ans après fin du financement d’état, je suis recrutée par la mairie de Toulouse ou progressivement je deviens responsable du secteur « politique de la ville » pour la direction des sports. Une belle école du partenariat et une approche de la diversité des publics et des pratiques. Comme je suis tombée petite dans la marmite du milieu associatif, je continue à entrainer et à accompagner les EDF. Je deviens également juge nationale et internationale et comme il me reste du temps les journées ont 24 heures !, j’occupe des fonctions d’élue au sein de mon club, de la ligue et durant 5 mandats électifs au comité directeur de la FFRS. Mais, comme on revient parait-il toujours à ses premiers amours, le sport et le haut niveau je passe en 2001 le concours interne de professeur de sport en tant que conseiller d’animation sportive, puis en 2009 celui de Conseiller Technique et Pédagogique Supérieur. Mes missions : Coordonnatrice des CTS en Rhône Alpes avec la gestion des Equipes Techniques Régionales. Dans mon portefeuille à la DDJS du Tarn et Garonne : référente handicaps, responsable du CNDS et formatrice pour le CREPS MP. A la DRJS Midi Pyrénées, je suis missionnée sur le secteur emploi formation. En 2007, un poste s’ouvre à la fédération et je deviens DTN A, la boucle est bouclée D’un naturel curieux j’aime la diversité, les grands chantiers et les challenges.


5. Le public avec/pour lequel tu travailles (Ton ou tes interlocuteurs privilégiés au quotidien)

C.D. : Mon interlocuteur privilégié est Gérald (NDLR DTN). Ensuite j’ai beaucoup d’échanges pour préparer les rassemblements des moins de 16 et moins de 18 ans. Donc tout le staff (coach, adjoints, médecin, kiné, responsable matériel, responsables d’équipe U16…et mes homologues étrangers), mais aussi les joueurs et leurs parents. Les permanents de la Fédération, principalement Jocelyne Brouart. Egalement mes collègues cadres techniques, les entraîneurs et coordinateurs des P.E.S, Patricia Costantini de la Commission Féminine…

G.G. : Dans cette fonction centrale, je suis amené à côtoyer un large éventail de personnes. Cadres techniques, personnel permanent de la Fédération, Acteurs des Ligues, Zones, Institutionnels (Ministères, Régions, DRJS) sans oublier les relations indispensables avec les fédérations étrangères.

A.V. : Les sportifs de haut niveau, en lien avec les différents managers et entraineurs des EDF. Un travail partenarial avec les référents régionaux du suivi socioprofessionnel des DRJS CS et la référente nationale du suivi socioprofessionnel de l’INSEP. Les élus des ligues, en lien avec les collègues responsables sur les territoires. Au niveau institutionnel les collègues des DRJS CS en charge des ETR, du CNDS... Le DTN pour la gestion de l’ensemble des dossiers.

 

6. Ta journée type (tôt, tard , ton cadre de travail, environnement...etc )

C.D. : Je suis plus du soir que du matin ! j’ai la chance de pouvoir organiser mon temps entre Centre Fédéral et domicile (Chambéry). A Cergy, entretiens et réunions. Avec la répétition, j’ai transformé contrainte déplacement (train) en opportunité pour avancer.

G.G. : Ma journée commence tôt et peut finir tard mais toutes mes journées sont passionnantes et stimulantes. Une dose de traitement de problèmes, une de gestion d’urgence, deux de réunions ! Je participe à plusieurs commissions (jeunes, COCD, Equipement) et au Comité Directeur. Sans oublier les rdv avec mes cadres, les instances, les stages et rassemblements des collectifs nationaux. Entre les Aller Retour à Paris, il reste parfois de l’énergie pour du sport en salle mais de préférence en plein air.

A.V. : Pour l’instant je n’en ai pas, je m’immerge dans mon nouvel environnement parfois en apnée. Heureusement que le DTN et les collègues répondent à mes demandes et éclairent ma lanterne ! J’ai commencé à sillonner la France à la rencontre de sportifs, et plus par skype, ou des dirigeants, à concevoir des outils mais je pense qu’il va me falloir un an pour bien connaitre l’environnement et ses acteurs. Ensuite je pourrais probablement avoir une journée type et moins naviguer à vue.

 

7. Un mois ou une période marquant dans l’année (ex : la rentrée, les play off, les stages d'été, les mondes...)

C.D. : Le Mondial U18 est une période spéciale dans l’année. Entre haute intensité de travail, de stress et satisfactions.

G.G. : J’ai une actualité permanente, si la période estivale est moins dans l’action, la partie préparation prend de plus en plus d’importance. Mon grand temps fort reste le Mondial Masculin.

A.V. : Je ne suis là que depuis 3 mois, c’est difficile de répondre. 

 

8. Une date (ou événement) important dans la vie de la FFHG depuis 2006 :

C.D. : J’ai eu la chance de voir progresser le hockey féminin et d’être au cœur de la création du Pôle à Chambéry (2008). Voir aboutir un projet fondateur en partant d’une page blanche est gratifiant.

G.G. : J’ai eu la chance de participer à des montées de divisons de nos garçons ou de nos filles. Vivre de l’intérieur un succès d’un collectif national est chaque fois une grande récompense. En terme d’intensité, le dernier France-Finlande à Paris (victoire 5-1) égale le Russie-France en ¼ de finale en 2015.

A.V. : Certes j’essaie de ne pas trainer en chemin mais il faut me laisser un peu de temps, j’espère bien pouvoir répondre à cette question dans quelques mois.

 

9. Ta grande joie personnelle (fierté, satisfaction, victoire, avancée, transformation) depuis que tu es à la FFHG

C.D. : Je dirais qu’elle reste à venir ! La qualification pour les Jeux Olympiques des filles et des garçons pour 2022 !... sinon, la médaille d’or des U18 en avril dernier à Bled (Slovénie), synonyme de montée en Elite. Avec Romain Guibet un complice de longue date pour qui c’était le dernier mondial.

G.G. : La dynamique des cadres techniques conditionne les résultats. Ma grande satisfaction est de travailler avec une équipe motivée avec laquelle j’avance en confiance.

 

10. Un souvenir du Mondial à Paris (ou à défaut un souvenir en lien avec le hockey sur glace )

C.D. : France-Finlande performance sportive aussi belle qu’inattendue. France-Canada moment de partage inoubliable.

G.G. : La dynamique des cadres techniques conditionne les résultats. Ma grande satisfaction est de travailler avec une équipe motivée avec laquelle j’avance en confiance.

 

11. Quand tu es sur la glace, que ressens-tu ?

C.D. : Du passé ! Des bons moments partagés !

G.G. : Aujourd’hui c’est trop rare mais j’ai beaucoup de beaux souvenirs en équipe en tant que joueur ou coach parce que plus que tout j’aime transmettre.

A.V. : Ah le plaisir de la glisse et de maitriser ses patins pour faire ce que l’on veut permet d’avoir de vraies sensations ! Mes premiers pas sur glace à la patinoire Charlemagne. Un test d’entrée en section sport études, avec la CTR et des professeurs, réussie mais un cursus financièrement trop onéreux pour ma famille… mais non ce n’était pas en hockey c’était plutôt paillettes et... enfin ne nous fâchons pas !

 

12. Un Joueur de hockey (ou un Entraineur. français ou pas, actuel ou passé) ?

C.D. : Je n’ai pas particulièrement suivi un joueur ou une joueuse plus jeune, ni un entraîneur en particulier, même si chacun, chacune m’a fait avancer. Je parlerais plus d’un modèle : ma famille. Tous étaient très impliqués dans l’association (le Champsaur Hockey Club) qui faisait vivre la patinoire de mon village, Saint Bonnet à côté de Gap, qui m’a permis de commencer : ma maman qui en était Présidente, mon papa qui dirigeait tous les travaux, mes grands frère et soeurs que je suivais un peu partout. Une époque et un contexte, l’école de la vie : faire la glace au jet d’eau, réparer, poser les barrières, cirer les patins de location, tenir la caisse, … et aussi, jouer au hockey !

G.G : Mon père (NDLR Jean Claude Guennelon 80 sélections en équipe de France et 6 mondiaux entre 1959 et 1973) a qui j’ai pu offrir 2 participations aux JO (lui qui en avait été privé).

A.V. : Je viens tout juste de faire connaissance avec un jeune professeur de sport fraichement émoulue avec une énorme expérience dans le management des séniors et beaucoup d’humanité mais je n’en dirais pas plus…

 

13. Un message/clin d’œil à un collègue ou à un adhérent (joueur, ex coéquipiers, élus, dirigeant...)

C.D. : Parce que le prochain mondial me conduira en Russie, clin d’oeil en mode « nostalgie » à mes anciennes coéquipières « Assurez-vous d’avoir un passeport en cours de validité ».

G.G. : « Bienvenue dans le management des jeunes, Arnaud Briand »

A.V. : Il n’y a pas que les champignons qui relient les planètes dans un environnement complexe qui prend en compte l’unicité du vivant. C’est hermétique, normal cela ne s’adresse pas à un public de non initié !

 

14. Ton juron, gros mot ou blasphème favori ?

C.D. : « Pu..rée »

G.G. : « Nom de Dieu »

A.V. : Depuis que j’ai été adopté par des toulousains bon teint « putain con »

 

15. A la fin de la journée (Ou de la semaine) tu aimes (ex : courir, grimper, lire, dormir...?)

C.D. : Profiter de mes proches ce qui signifie décors de montagnes, ski, randonnée, VTT, ou simple contemplation en terrasse.

G.G. : Prendre du temps en famille est la plus ressourçante des activités.

A.V. : Danser, randonnée, aller voir des spectacles, lire…
 

 

Modifié le mercredi, 03 janvier 2018 15:57
vous avez aimé cet article ? suivez-nous sur les réseaux sociaux

Vous acceptez de vous inscrire à notre newsletter pour recevoir toutes les actualités et événements de la FFHG par email et vous acceptez nos « CGU ».

Adresse email non valide

Actualités Newsletter - A lire aussi

  1. Fil info
  2. Agenda
loader

SUIVEZ LA FFHG DailyMotion FFHG Youtube FFHG Instagram FFHG Twitter FFHG Facebook FFHG

Vous acceptez de vous inscrire à notre newsletter fédéral sur nos actualités par email et vous acceptez nos CGU.

NOS PARTENAIRES

DAIKINSUBARUSAXOPRINTFANSEATSYNERGLACEAIR TRANSATL'EQUIPEVIRGIN RADIOMINISTERE DES SPORTSCOMITE NATIONAL OLYMPIQUE ET SPORTIF FRANCAISSERVICE CIVIQUELE VESTIAIREINDIBACCM

BOUTIQUE

Accédez à la boutique FFHG avec notamment les tous derniers maillots de nos équipes de France !

 

MULTIMÉDIA

  1. Vidéos
  2. Diaporamas