Actualités

18/10/2021 16:45

La Ligne Bleue N°47

Retrouvez l’ensemble des actualités de la Newsletter fédérale, datant du mois d’octobre 2021.

Au programme

 


.

Édito de Pierre-Yves Gerbeau.

 

Chères lectrices, chers lecteurs de la Ligne Bleue,

Le 25 septembre dernier, Luc Tardif, Président de la Fédération Française de Hockey, a été élu à la tête de l’IIHF. A Saint-Pétersbourg avait lieu l’élection à la présidence de la Fédération internationale (IIHF) pour désigner le successeur de l’inamovible René Fasel, en poste depuis 27 ans. Elu après quatre tours de scrutin avec 63 % des voix devant son homologue allemand Franz Reindl, il devient le 14e président de l’institution et le deuxième Français après Louis Magnus, le fondateur (1908-1912). Cette victoire sera célébrée, avec Luc,  à l’occasion de l’Assemblée Générale de juin prochain et un hommage digne de son parcours au sein du hockey français lui sera rendu. 

Luc Tardif s’était préparé à vivre une dernière « saison en tant que Président de la FFHG » mais un intérim s’est donc imposé depuis son élection à la tête de l’IIHF. Presque 9 mois nous séparent de l’Assemblée Générale Élective de 2022. D’ici là, j’ai l’immense fierté et privilège d’être le nouveau capitaine de l’équipe dirigeante de votre fédération. Nous souhaitons donc, avec le Bureau et le Comité Directeur ainsi que l’équipe Fédérale (DTN et DG), placer cette saison sous le signe de la relance. 

Pour ce début de saison qui, nous l’espérons toutes et tous, sera « marqué » par la normalité, les championnats ont déjà tous repris. Ce retour à la pratique, que nous avons déjà vécu l’an passé avec beaucoup de précautions, nous oblige à rester prudent. Toutefois, nous sommes toutes et tous plus expérimentés et nous pouvons nous appuyer sur les dernières tendances pour partager avec optimisme le plaisir de se retrouver dans les patinoires. L’organisation, les équipements, les règlements se sont adaptés aux mesures sanitaires pour aussi faciliter un retour du public y compris en tribunes. Et ça fait du bien ! En atteste l’enthousiasme constaté lors des activités en fin de saison et dans le courant de l’été. Les stages, les animations, les regroupements de pré saison ont fait le plein. Après les limitations, l’impatience s’est transformée en engagement. 

Avec les outils et supports que la FFHG proposent, les clubs ont pu porter les couleurs de notre sport dans les forums d’associations et dans les réunions de rentrée. Une occasion de renouer avec parents et enfants animés par la passion de notre sport. Il faudra encore plusieurs semaines pour faire des comparaisons avec les effectifs de 2020 (et de 2019 année de référence plus fiable) mais nous pouvons d’ores et déjà annoncer que notre Fédération a pu compter sur la mobilisation de tous pour minimiser les fuites d’effectifs (très impactantes pour d’autres fédérations y compris de sport majeur). Les mois d’inactivité de glace n’ont pas laissé nos structures inactives pour autant et cela semble payer aujourd’hui. 

Indicateur de la fidélité d’engagement et du bon accompagnement de la « crise », toutes les équipes de nos divisions nationales se sont inscrites dans leur championnat. C’est satisfaisant tant le risque était grand. C’est aussi un beau message pour nos supporters, sponsors et autres soutiens institutionnels. Il faudra composer avec les incertitudes et donc appeler à la prudence budgétaire mais aussi saluer les soutiens de nos pouvoirs publics qui ont su maintenir des aides. 

Et si l’on en croit l’engouement aperçu lors des rencontres et tournois amicaux, les fans sont pressés de reprendre leurs habitudes ce qui permettra de retrouver de la convivialité, de l’ambiance et des recettes associées. 

Sur le plan des rdv internationaux, à la mi-temps des TQO, l’espoir est toujours là. Déception légitime des garçons qui se sont battus jusqu’au bout et qui ont joué à la hauteur de leur rang. Le plus petit des écarts nous oblige à patienter quatre années supplémentaires. D’ici là il y aura d’autres échéances et d’autres enjeux. Place aux féminines qui défendront en novembre, dans un contexte exigeant mais avec ambition, nos espoirs d’olympisme. 

Dans ce mois de rentrée, les bonnes résolutions passent encore et toujours par la rubrique « structure ». Les deux fédérations FFHG/FFSG se sont retrouvées au mois de septembre à l’invitation du Syndicat National des Patinoires (SNP). La collaboration nécessaire entre les deux fédérations montre un nouveau visage avec la présence de la jeune et excellente Présidente de la FFSG, Nathalie Pechalat. La nouvelle approche du SNP trouve un calendrier favorable (les opérations de financement de 2024 étant terminées) va dynamiser l’accompagnement des projets d’ouvertures de patinoires avec deux partenaires « fédérations » convaincus par la nécessité de multiplier le nombre de pistes de glace dans l’hexagone. 

Neuf mois nous séparent donc de l’Assemblé Générale Élective de 2022 et, en plus de se concentrer sur le quotidien et notre saison 2021/22 – que nous espérons « normale » – nous continuerons de multiplier nos échanges avec les clubs, à distance et en présentiel, pour s’assurer de la bonne reprise de la saison mais aussi des sujets et soutiens à apporter.

Ce temps sera aussi celui de la réflexion, centrée sur quatre piliers : Patinoires, Formation/Développement, Haut Niveau, Gouvernance. En parallèle de notre gestion quotidienne, la future équipe candidate et moi-même, allons travailler de manière très concrète afin d’établir la future vision, les reformes nécessaires et le plan d’action pour la prochaine olympiade. Ceci de manière à pouvoir proposer un plan stratégique et le plan d’action concret qui en découlera, pour avoir un produit fini et prêt à être mis en œuvre au cas où la nouvelle équipe aurait le privilège d’être élue lors notre AG élective en Juin 2022.  

Je vous souhaite donc une belle saison qui sera, nous l’espérons toutes et tous, de nouveau dédiée au sport, mais qui sera aussi, pour nous, très studieuse. 

 

Pierre-Yves Gerbeau

Président provisoire de la FFHG

(c) Photo : Aude Réant / FFHG

Revenir au programme

.


Les coulisses de la Magnus – Episode 3/3

La reprise en Synerglace Ligue Magnus

Photo : Théo Bariller-Krine

En Synerglace Ligue Magnus, il n’y a pas que les clubs qui travaillent à l’intersaison. Les joueurs aussi sont sur le pont aussi bien sur le plan physique que mental afin d’arriver à 100% pour le début du championnat.

 Il y a peu de place pour le repos en Synerglace Ligue Magnus. « En réalité, ils ne s’arrêtent pas vraiment. Ils ont un petit break en fin de saison mais sinon ils gardent un rythme d’entraînement physique tout l’été. Il n’y a pas vraiment de remise dans le bain », témoigne Rémi Husson, préparateur physique des Jokers de Cergy-Pontoise. Au niveau de la reprise, le début de saison est très souvent intense sans pour autant blesser les joueurs puisque le temps est compté. Les exercices sont différents de la fin de saison. « On est sur d’autres attentes. Hors-saison, on peut s’entraîner physiquement mais qu’en hors-glace. Rien ne remplace l’effort du patin, les sensations sont donc à reprendre pour les joueurs », détaille le préparateur francilien. Mais les hockeyeurs ont-ils des entraînements spéciaux selon leurs caractéristiques ? « On ne peut pas faire de l’individuel, c’est impossible au niveau du temps mais j’ai des programmes différents par jour. Ce qui permet aux joueurs de choisir selon leur forme et humeur », explique Kévin Mahot, préparateur physique et mental des Ducs d’Angers. Si le physique est important pour être opérationnel dès la reprise, le mental est également l’une des clés pour reprendre la saison de la meilleure des manières.

« Il faut nourrir leur appétit de compétition » 

« Le mental joue sur plusieurs terrains. Reprendre de la confiance, rebâtir un corps puis retrouver de l’énergie car lors d’une saison, il y a beaucoup d’efforts effectués. », analyse le préparateur angevin. Pour les joueurs, l’intersaison sert également à recharger les batteries au niveau émotionnel. Ils ont dû digérer l’épisode Covid-19 mais aussi reconstruire des liens avec leur famille. Tout cela permet aux hockeyeurs de faire le plein pour la nouvelle saison. Il faut montrer aux athlètes que les clubs comptent sur eux, Kevin Mahot témoigne : « Pour mieux préparer le championnat, on fait en sorte que les joueurs aient une qualité de vie agréable. On s’arrange pour leur faire visiter la ville, avoir un logement près de la patinoire et on bâtit un gros staff médical autour d’eux. Ils savent qu’ils sont bien entourés et forcément ça rassure. Rapidement, on challenge les garçons entre eux parce qu’il faut nourrir leur appétit de compétition. » Comment faire en cas de blessure alors que la Synerglace Ligue Magnus approche ? Il est clair que ces situations sont compliquées car le joueur amoindri veut montrer à l’entraîneur et à ses coéquipiers qu’il est prêt. L’objectif est de repartir de l’avant comme l’explique le préparateur des Ducs : « Charge à nous derrière de rassurer le joueur. Il faut lui dire qu’il n’y a rien d’inquiétant, que l’on est en période de préparation et que l’on croit en la résilience. L’encourager et lui montrer que l’on va être plus fort derrière, c’est fondamental pour lui car une petite blessure à ce moment-là peut montrer un point sensible. On bosse à fond sur cette fragilité pour revenir plus fort par la suite. » Une fois le physique et le mental prêts, les joueurs n’ont plus qu’à commencer la nouvelle saison sereinement. La suite vous la connaissez, elle se passe sur la glace !

Revenir au programme

.


Pôle France

Entretien avec Manon Le Scodan

Joueuse au Pôle France depuis la rentrée 2021, Manon Le Scodan évoque son arrivée et les raisons qui l’ont motivée à faire ce choix.

Originaire de Chamonix, j’ai commencé à pratiquer le hockey à l’âge de 3 ans dans le club de Megève puis à Chamonix. Lors des deux dernières saisons, j’ai évolué au HC74 avec les U15. La saison 2019 fut très importante pour moi. Tout d’abord, nous avons remporté avec les filles le mondial U18 D1B à Dumfries en Ecosse, dans lequel je finis seconde meilleure pointeuse (Ndlr : 3 buts, 5 assists), puis j’ai pu enchaîner avec mon club du HC74 en remportant le titre de champion de France.

À la suite de ces expériences enrichissantes, j’ai décidé de m’installer à Cergy et d’intégrer le pôle France féminin de hockey sur glace pour la saison 2021/2022. À la vue des spécificités de cette structure, c’était le meilleur choix à faire pour moi, pour pouvoir progresser dans les meilleures conditions. En effet au-delà du hockey, nous avons ici un réel suivi de notre parcours scolaire en parallèle de notre carrière sportive. Ces critères sont les raisons pour lesquelles j’ai quitté les montagnes pour rejoindre l’Ile de France.

L’idée de venir au Pôle France m’est arrivé en observant la progression rapide des joueuses étant déjà dans ce collectif. C’est aussi le meilleur moyen d’atteindre le haut niveau et c’est un tremplin pour aller jouer à l’étranger.

Cette saison, mon objectif principal est le championnat du Monde U18 D1A à Gyor en Hongrie. Et pour être la plus performante, je souhaite améliorer mon point faible qu’est l’explosivité. Pour cela, mes entraîneurs du Pôle France me font travailler avec des exercices spécifiques pour dynamiser mes démarrages et augmenter ma puissance de shoot.

En arrivant au Pôle France, j’ai aussi trouvé un univers dans lequel je me sens bien physiquement et psychologiquement. J’ai pu y retrouver mes coéquipières qui sont avant tout des amies. Grâce au staff médical qui nous entoure, nous sommes suivies tout au long de la semaine en cas de blessures ou de gênes musculaires. Mais nous avons aussi un suivi psychologique qui nous permet de discuter et de se confier à une personne toujours à l’écoute afin de nous conseiller. J’espère que ces suivis m’aideront à m’améliorer pour jouer au plus haut niveau.

Pour toutes les filles qui veulent nous rejoindre, je leur dirais de ne pas hésiter à sauter le pas. Il faut accepter de partir de chez soi, mais cette structure est le meilleur moyen de progresser. Il faut avoir de la motivation et de la volonté pour réussir sur la glace, mais il faut aussi savoir vivre en communauté car nous vivons toute l’année toutes ensemble.

Revenir au programme

.


Une rentrée pleine de nouveauté pour la FFHG

Nouvelle saison rime avec innovation et ambition ! Alors qu’au mois d’août dernier les caméras étaient essentiellement braquées sur la préparation et la participation de l’Equipe de France au Tournoi de Qualification Olympique à Riga, la Fédération repart de plus belle pour cette rentrée 2021/2022 avec plusieurs nouveautés.

Si 2020/2021 a été marqué par l’arrêt prématurée des compétitions en raison de la crise sanitaire, la Synerglace Ligue Magnus, les championnats séniors, les championnats jeunes, ainsi que la Coupe de France ont repris en septembre. Au grand bonheur de tous les fans du hockey français ! Pour le bon déroulé des compétions durant les mois à venir, conformément aux recommandations gouvernementales, le pôle juridique de la FFHG a donc mis à jour un nouveau protocole sanitaire s’adressant à tous les clubs et à appliquer lors des entraînements et des matchs. Pour le consulter, rendez-vous à la page Infos COVID qui regroupe toutes les infos utiles.

Concernant la communication et la promotion, un kit de communication de rentrée a été réalisé en collaboration avec l’agence La Vache qui Meuh à l’attention des clubs. Le kit comprend un flyer et une affiche pour les actions de recrutement et pour l’affichage dans les lieux de pratique et de vie, ainsi que cinq capsules vidéos associées d’environ une minute sur la santé, le respect, les valeurs, la sécurité et le plaisir. Dans la continuité de sa reprise, la FFHG a partagé sur ses réseaux sociaux une vidéo de retour à la pratique, à visée de recrutement et de fidélisation pour cette nouvelle saison de hockey. Par le biais de ce court film d’une minute 30, les internautes ont la possibilité de se rendre sur une page recensant tous les clubs des quatre coins de l’hexagone, pour s’ils le veulent, assister à une rencontre durant la saison ou bien découvrir le hockey dans une équipe de leur région.

Habitués des terrains de football, les Youtubeurs de Today It’s Football comptabilisant près de 240 000 abonnés sur l’hébergeur de vidéos en ligne ont justement fait le pari de tester le hockey le temps d’une journée. A partir d’une vidéo publiée sur leur chaîne Youtube le 1er septembre, les deux frères ont enfilé les patins à l’Aren’Ice de Cergy-Pontoise et réalisé plusieurs défis en compagnie du gardien de but U16 de l’équipe de France Mathis Thirion et de l’internationale tricolore Lucie Quarto. Une séquence qui donne le sourire et qui fait découvrir notre discipline à d’autres audiences !

Mais ce n’est pas tout, puisque pour cette « rentrée des glaces », notre sport aura aussi la chance de se positionner tout au long de la saison sur un nouveau podcast 100% hockey intitulé Hockey Arena, disponible sur toutes les plateformes numériques. « Très heureux de partager ce projet de la FFHG », l’animateur Romain Del Bello consacrera 20 épisodes à l’actualité du hockey français, autour des équipes de France masculine et féminine, de la Synerglace Ligue Magnus, ou encore des Français de NHL. Pour le premier volet sorti ce 7 septembre, l’ancien journaliste sportif de TF1 et de Canal s’est entretenu avec le sélectionneur de l’équipe de de France Philippe Bozon, afin d’aborder avec un peu de recul la qualification manquée de peu par les Bleus en vue des prochains Jeux Olympiques d’hiver 2022 à Pékin. Un entretien passionnant accompagné de Charles Trognon, commentateur des Bleus sur Sport en France.

Du côté du para-hockey sur glace, la discipline va faire un grand pas en France avec tout d’abord la création officielle de l’équipe de France Para-Hockey et un premier stage du 25 au 28 novembre prochain. Dans la poursuite de son développement, la FFHG a lancé également deux actions sur le territoire, à commencer par un recensement du matériel para hockey. Celui-ci permettra ensuite aux clubs et aux joueurs d’organiser et de pratiquer plus facilement le para-hockey. La deuxième est un appel à candidature pour devenir centre national de para-hockey. Pour cela, la commission para-hockey a rédigé un cahier des charges et l’a mis à disposition des clubs. Pour toutes questions, n’hésitez pas à contacter parahockey@ffhg.eu. Dernière nouveauté, la FFHG accompagnera désormais les clubs pour les aider à communiquer sur leurs événements para. Dès lors qu’un club déclarera une action, il aura la possibilité de demander la création d’éléments de communication comme un dossier de presse, des flyers ou des affiches. L’ensemble des actions possibles et leurs cahiers des charges sont à retrouver ici.

Enfin, l’Institut National de Formation est sur le point d’ouvrir son deuxième diplôme d’état supérieur mention performance sportive en hockey sur glace. Celui-ci est de préférence destiné aux entraîneurs diplômés du DEJEPS (Diplôme d’État Jeunesse, Éducation Populaire et Sport), ayant de l’expérience dans l’entraînement de haut niveau ou pouvant accéder et participer à des actions et des stages d’équipes évoluant à haut niveau. Dans l’attente de l’habilitation de la DRAJES (Délégation régionale académique à la jeunesse), le début de la formation est prévu fin juin 2022 et se terminerait au mois de novembre 2024. Elle sera donc étalée dans le temps puisqu’elle permettra aux stagiaires d’exercer leur métier durant la saison sportive et de venir se former au siège de la fédération lorsque le calendrier des matchs sera bouclé. Pour plus d’informations, retrouvez un article complet dans nos brèves.

Revenir au programme

 

..


Les chaussettes de récupération Thuasne Sports testées par Damien Fleury et Sébastien Defoor

Sébastien DEFOOR (kiné de l’équipe de France senior masculine)

Le staff médical joue un rôle important dans le sport de haut niveau, par la santé des athlètes et par l’optimisation de leurs performances. La récupération après l’effort est un élément fondamental, et nous avons pour cela tout un arsenal thérapeutique à notre disposition.

Nous utilisons les chaussettes longues UP RECOVERY de la marque THUASNE SPORT pour l’ensemble des joueuses et joueurs des équipes de France seniors de hockey sur glace.

Nos athlètes les mettent individuellement après chaque entraînement ou compétition afin d’optimiser la récupération musculaire, si importante pour conserver un niveau de performance maximale. Ils les utilisent également lors des transferts, afin de limiter l’effet de « jambes lourdes » si souvent décrit pendant et après les transports (bus, train, avion…)

Pour une efficacité optimale, nous conseillons à nos joueurs de porter ces chaussettes de récupération pendant 2 heures minimum après l’effort. Leur composition, ergonomie, la qualité de compression et les mesures précises nous permettent de doter nos joueurs de manière parfaitement adaptée et confortable. Elles permettent de diminuer la fatigue et l’apparition de courbatures et de conserver un maximum d’énergie. Les chaussettes de récupération THUASNE SPORT nous donnent entière satisfaction.

De gauche à droite : Nicolas Ritz, Florian Chakiachvili et Henri-Corentin Buysse

Damien FLEURY (capitaine de l’équipe de France senior masculine)

Notre objectif en temps qu’athlète et d’être le plus performant possible, à chaque entraînement ou chaque match. Nos staffs techniques et médicaux nous ont sensibilisé sur l’importance de la récupération après l’effort, afin de conserver un maximum d’énergie, et d’être disponible à 100 % sur et en dehors de la glace.

Les chaussettes de récupération sont un outil indispensable pour atteindre cet objectif. Les chaussettes UP RECOVERY de la marque THUASNE SPORT sont idéales, très confortables et facile à mettre. La compression est ferme, homogène et agréable. Elles sont parfaitement adaptées pour la récupération active après l’effort, et pour nos nombreux voyages.

Nous ressentons une diminution des courbatures et une atténuation de sensation de jambes lourdes, c’est un vrai plus !

Pour découvrir les produits Thuasne Sport, cliquez ici.

Revenir au programme

.


La photo rétro : Gaston Pelletier, le dernier grand bâtisseur du hockey français est parti.

Décédé à la fin du mois d’août dernier à l’âge de 88 ans, le canadien Gaston Pelletier fut l’un des trois plus célèbres « bâtisseurs » du hockey français avec ses compatriotes Camille Gélinas et Pete Laliberté avant de poursuivre, contrairement à ses deux amis, sa carrière de joueur puis d’entraîneur en Suisse.

Arrivé en France en 1956, Gaston Pelletier rejoignit la fameuse équipe de l’ACBB à Boulogne-Billancourt où il côtoya également des hockeyeurs français renommés comme les jeunes Alain Bozon, Jean Paupardin et Philippe Lacarrière.

il fut surtout à deux reprises l’un des acteurs du grand exploit que réalisa l’équipe de l’ACBB en remportant trois fois la Coupe Spengler à Davos en Suisse. Après avoir été le coach de Villars-sur-Ollon chez les helvètes pendant quatre saisons, au mois de septembre 1964, alors qu’il avait déjà 31 ans, Gaston retourna en France pour renforcer l’équipe de Chamonix pendant deux saisons au cours desquelles il remporta à deux reprises le titre de champion de France. Lors de sa deuxième saison dans la vallée du Mont-Blanc, il fut également nommé entraîneur de l’équipe de France mais dirigea les hockeyeurs Tricolores pour une courte période lors du tournoi de qualification du Mondial B à Bucarest en Roumanie.

Pendant l’été 1968, Gaston Pelletier dirigea également momentanément les entraînements de l’équipe de Saint-Gervais avant que l’international tricolore Maurice Chappot (à sa droite sur la photo) vienne prendre le relais dans le club de Haute-Savoie.

Revenir au programme

.


Les Brèves

Ouverture de la billetterie pour la Finale de la Coupe de France

Pour la 14ème fois de son histoire, la finale de la Coupe de France se déroulera sur la glace de l’Accor Arena à Paris le dimanche 30 janvier 2022. Quelle équipe succèdera aux Gothiques d’Amiens, vainqueur de la précédente édition ?

Un choc de titans s’annonce entre les deux meilleures équipes françaises dans l’arène parisienne. Rendez-vous incontournable du Hockey sur Glace hexagonal et véritable succès populaire, la Finale de la Coupe de France offrira à tous les spectateurs, à nouveau en 2022, émotions et spectacle sur la glace mais aussi dans les tribunes.

Un événement à ne pas manquer pour tous les amateurs de sensations fortes et les inconditionnels du sport collectif le plus rapide du monde !

Cliquez-ici pour accéder à la billetterie

Nouveaux goodies pour les JPO

Après une enquête estivale menée auprès des clubs par la Commission Féminine, de nouveaux goodies font leur apparition pour la rentrée 2021. Des trousses, des stylos et des écocups (voir photo) feront maintenant partie du colis envoyé aux clubs organisateurs, en plus des affiches, flyers et sacs déjà proposés. En espérant que cela plaise à nos jeunes hockeyeuses.

Si vous souhaitez organiser une JPO n’hésitez pas à vous rendre sur le site internet de la FFHG, à contacter le référent féminin de votre ligue ou bien à contacter la Commission Féminine à l’adresse suivante com.feminine@ffhg.eu. »

Subvention ANS

Depuis 2020, la FFHG a reçu une délégation de l’Agence Nationale du Sport (ANS) pour gérer l’attribution et la répartition des subventions d’état « PSF »  (Ex-CNDS Part territoriale) entre ses clubs et ses organes déconcentrés. Cette année, l’enveloppe globale dédiée au hockey sur glace a augmenté de 23% par rapport à 2020, pour atteindre 189 700 €.

Après plusieurs mois de candidature et d’instruction de dossiers par la FFHG, 87 400 € ont été attribués sur 30 clubs et 102 300 € ont été répartis entre 11 Ligues Régionales et 2 Comités Départementaux. Ces subventions sont attribuées pour la réalisation d’actions qui entrent dans le cadre du Projet Sportif Fédéral (PSF) comme par exemple le recrutement et la fidélisation – U7 et U9 (53 000 €), le développement des habilités spécifiques – U11 et U13 (25 000 €), le hockey féminin (17 000 €) ou encore le Para-Hockey (13 000 €).

Afin d’améliorer la qualité des demandes de subvention, la FFHG va poursuivre l’accompagnement des clubs et organes déconcentrés volontaires en proposant de la formation sur les points clés d’une demande de subvention comme les exigences administratives, la rigueur des budgets, ou encore la qualité rédactionnelle des demandes.

Les clubs peuvent consulter le webinaire sur la demande de subvention qui a déjà eu lieu. Retrouvez le support en cliquant ici.

Evolution du tracé de jeu

Suite à des modifications du règlement international par l’IIHF, la FFHG va modifier son propre règlement (Règlement Sportif des Patinoires – RSP).

La modification principale consiste en l’ajout de 2 lignes rouges entre la balustrade et la ligne de but (voir schéma), afin de créer une zone de restriction pour le gardien de but.

La FFHG profitera de la procédure auprès de la CERFRES (Commission d’examen des règlements fédéraux relatifs aux équipements sportifs) pour proposer également des rectifications et précisions au sein du RSP afin d’en améliorer sa lecture.

L’application de ce nouveau tracé et de cette nouvelle règle de jeu se fera à partir de septembre 2022.

L'INF lance son deuxième diplôme d'état

L’Institut National de Formation répond depuis 2013 au besoin de professionnalisation des intervenants dans le monde de l’animation et de l’entraînement en hockey sur glace. Beaucoup d’entraîneurs peuvent accéder à des formations, soit pour développer, soit pour certifier des compétences dans des diplômes habilités par le Ministère des Sports. Ce type de diplôme, inscrit au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles), « atteste de l’acquisition d’une qualification dans l’exercice d’une activité professionnelle d’expertise technique et de direction à finalité éducative dans les domaines d’activités physiques, sportives […] ». Il permet également de présenter le concours de conseiller des activités physiques et sportives de la fonction publique territoriale afin de devenir professeur de sport, mais aussi d’intégrer l’équipe d’une direction technique nationale de fédération, les services déconcentrés de l’état ou encore le Ministère des Sports.

A l’aube de l’olympiade 2022, l’INF est sur le point de mettre en œuvre son deuxième diplôme d’état supérieur mention performance sportive en hockey sur glace, destiné de préférence aux entraîneurs ayant le DEJEPS (Diplôme d’État Jeunesse, Éducation Populaire et Sport) ayant de l’expérience dans l’entraînement de haut niveau ou pouvant accéder et participer à des actions, des stages d’équipes évoluant à haut niveau. Le DEJEPS forme donc les professionnels aux fonctions de direction amenés à exercer leur mission dans une association, un club sportif, une entreprise et une collectivité territoriale. L’une des responsabilités attendues par les futurs employeurs est la « mise en œuvre collective, technique et financière du projet de la structure ». Les métiers auxquels les futurs diplômés pourront prétendre sont dans le champ de l’entraînement de haut niveau, dans celui de la direction de projets, mais aussi dans la construction et l’animation des formations.

Pour ce faire la formation sera étalée dans le temps car elle permettra aux stagiaires d’exercer leur métier durant la saison sportive et de venir se former au siège de la fédération lorsque le calendrier des matches sera bouclé. Pour information et en attendant l’habilitation de la DRAJES (Délégation régionale académique à la jeunesse), le début de la formation débuterait fin juin 2022 et prendrait fin au mois de novembre 2024. Trois regroupements sont prévus au siège de la fédération française de hockey sur glace, à l’INSEP. La partie alternance dans une structure associative est déterminante pour la réussite et le partage d’expérience avec un tuteur-accompagnateur [1] identifié à l’avance. La formation de niveau 6 Européen permettra le développement progressif de savoir-faire et de savoir-être, et conférera aux titulaires du diplôme les compétences transversales et spécifiques suivantes :

  • Préparer un projet stratégique de performance dans le hockey et dans d’autres domaines ;
  • Piloter un système d’entraînement pour conduire une équipe et son staff vers la performance et évaluer son efficacité afin de l’adapter aux contraintes environnantes ;
  • Diriger le projet sportif d’une structure associative avec une équipe de professionnels et de bénévoles ;
  • Organiser des actions de formation de formateurs dans le cadre des réseaux professionnels de l’organisation, comme la formation continue des entraîneurs par exemple.

L’INF dans quelques semaines présentera la maquette de la formation (les inscriptions ne seront pas ouvertes avant fin décembre 2021). Celle-ci est en évolution afin de correspondre aux besoins et aux exigences de notre discipline. Nous veillons à mobiliser des formes d’expertises croisées d’ordre institutionnel, juridiques, économique, disciplinaire, technique, éthique, etc. Les employeurs seront assurés que les domaines de la performance, du développement de la formation auront été travaillés pendant trois saisons sportives, afin que les futurs diplômés contribuent à l’évolution des projets associatifs des clubs.

Pour de plus amples informations, vous pouvez contacter par mail l’Institut National de Formation à l’adresse suivante inf@ffhg.eu ou son directeur jacques VETTRAINO à l’adresse j.vettraino@ffhg.eu pour d’obtenir un suivi individualisé et un accompagnement avant l’inscription.

[1] Les situations d’apprentissage recouvrant des phases de perfectionnement sportif dans une discipline, déterminées dans le processus pédagogique, sont mises en œuvre par l’organisme habilité, sous la responsabilité d’un tuteur.

 

 

.


Les Chiffres-clés

3

Le nombre de matchs qui sépare l’équipe de France des Jeux Olympiques. Tournoi à suivre du 11 au 14 novembre sur Sport en France (programme complet sur https://www.hockeyfrance.com/evenements/programmation-tv-web/ )

9

Comme le nombre de nouvelles joueuses inscrites au Pôle France Féminin pour cette rentrée 2021-2022.

264

Le nombre de matchs de saison régulière en Synerglace Ligue Magnus pour la saison 2021/2022.

.


Agenda

Synerglace Ligue Magnus

  • Saison régulière : 21 septembre 2021 au 4 mars 2022
  • Playoffs : 8 mars au 17 avril 2022

 

Coupe de France 

  • 1er tour : 2 octobre 2021
  • 16èmes de finale : 19 et 20 octobre 2021
  • 8èmes de finale : 2 et 3 novembre 2021
  • Quarts de finale : 30 novembre et 1er décembre 2021
  • Demi-finales : 5 janvier 2022
  • Finale : 30 janvier 2022

Les billets pour la Finale de la Coupe de France de Hockey sur Glace 2022 sont désormais disponibles à la vente ! Rendez-vous le dimanche 30 janvier 2022 à l’Accor Arena de Paris pour vivre ce match inédit, véritable fête du hockey français. L’édition 2021-2022 débutera ce week-end avec le premier tour.

Cliquez-ici pour accéder à la billetterie

 

Equipe de France Masculine

Championnat du Monde Division 1 Groupe A – du 2 au 8 mai 2022. 

Lieu : Ljubljana (SLO)

Adversaires : Autriche, Corée du Sud, Slovénie, Hongrie et Roumanie

 

Equipe de France Féminine

Tournoi de Qualification Olympique à Lulea (SWE) – du 11 au 14 novembre

  • Jeudi 11 novembre : France  Corée du Sud (15h00)
  • Samedi 13 novembre : France – Slovaquie (12h00)
  • Dimanche 14 novembre : Suède – France (16h00)

Championnat du Monde Division 1 Groupe A – du 24 au 30 avril 2022. 

Lieu : Angers

Adversaires : Suède, Norvège, Autriche, Slovaquie et Pays-Bas

 

Equipe de France Masculine U20

Championnat du Monde Division 1 Groupe B – du 12 au 18 décembre 2021. 

Lieu : Tallinn (EST)

Adversaires : Slovénie, Ukraine, Pologne, Estonie et Japon

 

Equipe de France Masculine U18

Tournoi 4 nations à Vaujany – du 11 au 13 novembre

  • Jeudi 11 novembre : France  Allemagne U17(19h00)
  • Samedi 13 novembre : France – Slovaquie U17 (19h00)
  • Dimanche 14 novembre : Suisse U17– France (16h30)

Championnat du Monde Division 1 Groupe A – du 11 au 17 avril 2022. 

Lieu : Spisska Nova Ves (SVK)

Adversaires : Slovaquie, Kazakhstan, Danemark, Norvège et Japon

 

Equipe de France Féminine U18

Championnat du Monde Division 1 Groupe A – du 9 au 15 janvier 2022. 

Lieu : Gyor (HUN)

Adversaires : Slovaquie, Japon, Hongrie, Italie et Norvège

Revenir au programme

.


Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Partenaire principal de la FFHG et de l'équipe de France

Partenaires officiels de la FFHG et de l'équipe de France

Logo Subaru
Logo Fanseat
Logo Synerglace
Logo Air Transat

Partenaires institutionnels de la FFHG et de l'équipe de France

Logo du Ministère des Sports
Logo CNOSF
Service Civique

Fournisseurs officiels de la FFHG

Logo CCM
Logo DVLAB
Logo Thuasne Sport
Laboratoire Polidis
Logo Laboratoire Insphy