Actualités

17/12/2019 10:35

La Ligne Bleue N°40

 

Retrouvez l’ensemble des actualités de la Newsletter fédérale, datant du mois de décembre 2019.


Édito de Luc Tardif. Alléchantes festivités

Tradition de fin d’année, les U20 ouvrent la saison des mondiaux. Avec ce rendez vous à Kiev en Ukraine, les espoirs ont l’occasion de tourner la page d’une saison internationale à oublier.

Nous souhaitons tous ranger le dernier millésime dans la case « mauvais souvenir ». Pour ce faire, tous les collectifs sont réunis en cette fin d’année. Chez les garçons comme chez les filles, les seniors et les U18 mettent à profit la trêve internationale pour se réunir et peaufiner leur préparation. A tous les échelons, il faudra faire mieux. L’investissement important a été renforcé avec les collectifs U16 qui seront également réunis pour des oppositions avec l’Allemagne (U16 femmes à Mulhouse) et un tournoi 4 nations en Lettonie (U16 hommes à Valmiera).

Courte pause pour les internationaux évoluant en SLM, 22 rencontres proposées sur 4 journées dans un calendrier encadrant Noël et Jour de l’an. Il s’agit d’un rendez-vous idéal pour notre sport dont l’activité autour de la trêve des confiseurs s’inscrit dans une chronologie hivernale, festive, populaire en plaine comme à la montagne. Cette fenêtre d’exposition n’a pas toujours été acceptée mais elle tend à le devenir avec des affluences encourageantes et une couverture médiatique qui trouve là une des rares compétitions actives avec le temps des fêtes.

D’autant plus qu’à mi-chemin de la saison on observe une compétition aussi haletante que spectaculaire. Comment ne pas constater que l’écart entre les équipes se réduit et que les prétendants au titre se multiplient. La domination par un ou deux clubs semble maintenant appartenir au passé pour le plus grand plaisir des passionnés.

Des rivalités qui s’intensifient en SLM peuvent livrer leurs lots de surprises et ce ne sont pas des cadeaux de Noël ! En Coupe de France, dès les 3 premiers tours le chahut s’est invité pour bouleverser la hiérarchie. Évry-Viry (D2) défait Dunkerque (D1), Clermont-Ferrand (D1) bat Bordeaux (SLM), Asnières (D3) élimine Châlons-en-Champagne (D2), Meudon (D2) accroche Neuilly-sur-Marne (D1) comme Caen (D1) qui tombe avec les honneurs face à Rouen (SLM). Cette succession de rencontres éliminatoires fait émerger les caractéristiques du sport collectif dans ses plus fortes composantes techniques, tactiques et émotionnelles. La prochaine journée à suivre les 17 et 18 décembre verra se dessiner le quatuor final pour des demi-finales qui reviennent à leur format original. L’inédite et courageuse proposition d’un Final Four à Paris sur 2 jours n’est pas abandonnée mais doit trouver son équilibre dans une construction raisonnée et raisonnable.

La consolidation d’un rendez-vous annuel et national dans la Capitale ne passera pas à côté d’opportunités et 2020 verra l’émergence d’une série d’offres à destination de tous les publics. Concours, interactivité, proximité, accès aux coulisses seront renforcées pour exploiter tout le potentiel – intérieur et extérieur- de l’AccorHotels Arena. Ne manquez pas les annonces à venir ainsi que les offres billetterie déjà disponibles. RENDEZ-VOUS LE 16 FÉVRIER !

Comme une passerelle naturelle le passage obligé par l’AccorHotels Arena mi-février s’inscrit dans le calendrier des plus jeunes joueurs et joueuses. Le Festival des Petites Crosses animera et enthousiasmera petits et grands. Ce vivier indispensable à la structuration des clubs est le fil rouge du plan d’action fédéral. Il est en haut de la pyramide et symbolisé par une présence accrue dans les effectifs D2, D1 et SLM. La multiplication des accords de licences bleues permettent à nos jeunes (18 et 23 ans) de participer à un match senior le samedi et un autre avec leur équipe junior. Bénéfiques et multiples les effets sont notables sur le temps de jeu cumulé, le doublement du nombre de matches, la variété des oppositions et l’assurance de grandir au contact de joueurs chevronnés dans des conditions d’adversité relevées et des ambiances animées. Ceci offre à de jeunes joueurs impliqués un champ de progression complémentaire et aux clubs un vivier de patineurs conséquents et performants. Cette volonté d’agrandir le volume de Joueurs Formés Localement (JFL) s’inscrit dans le projet de professionnalisation des structures de formation. La politique fédérale se poursuivra avec comme objectif principal en 2020 les TQO.

Cette Lettre d’information Fédérale est le seul média qui touche l’ensemble des licenciés (ou « parents de » pour les mineurs) via l’adresse email attachée à leur adhésion. Cette 40ème édition est l’occasion de remercier l’ensemble des rédacteurs, les différents membres du service communication qui se sont succédés ces 12 dernières années, l’actuelle Responsable Communication Valérie Thibault, le tout premier Responsable Nicolas Chleffer (2006-2015), le fidèle Tristan Alric et Luc Mainfray, Rédacteur en Chef depuis 2012.

Dans l’attente de l’ouverture de la nouvelle année civile, j’adresse des encouragements à tous les acteurs impliqués dans l’organisation de nos stages et championnats. Au personnel fédéral, aux salariés des clubs et Ligues, aux élus bénévoles, aux acteurs sur et hors glace, aux officiels sur la glace ou aux tables de marque, aux passionnés dans les tribunes … à toutes et tous, de belles fêtes de Noël avec votre famille et avec la famille du hockey.

Luc Tardif 

Président de la FFHG

(c) Photos : X. Lainé / FFHG


9 bonnes raisons pour devenir arbitre

1 – Tu aimes le hockey sur glace !
Si en effet, tu aimes notre sport et l’ambiance de ses patinoires, c’est un premier pas vers l’arbitrage ! En étant arbitre, tu restes dans la famille du hockey, tu partages ses valeurs et tu en fais la promotion au mieux.

2 – Tu as envie du haut niveau !
En étant arbitre, tu as la possibilité d’arbitrer des matchs de haut niveau, dans de belles patinoires. De devenir international et même comme pour certains de nos internationaux, de participer aux championnats du monde ou aux jeux olympiques, de voyager et d’échanger avec des passionnés de notre sport venu des 4 coins du globe. Si tu as été joueur ou joueuse en équipe de France masculine ou féminine, ou joueur de Synerglace Ligue Magnus, nous avons en plus un parcours de formation accélérée, appelé le programme « seconde carrière » qui t’es réservé !

3 – Tu es une fille, tu peux devenir arbitre !
Le hockey sur glace a été le 1er sport en France il y a 20 ans où des arbitres féminines ont pu arbitrer des matchs de garçons.
Nos internationales ont arbitré et vont arbitrer les Jeux Olympiques et les Championnats du Monde Elite.
Si tu croises une de nos arbitres féminines dans une patinoire, n’hésites pas à lui poser toutes les questions possibles, elle sera ravie de partager son expérience et ce que l’arbitrage lui a apporté.

4 – Tu aimes le beau jeu !
Si pour toi le hockey c’est le sport le plus rapide et le plus spectaculaire du monde, que pour un bon match de hockey il faut de l’engagement, de la technique et des buts. Alors là on est d’accord.

5 – Il n’y a pas d’âge pour devenir arbitre !
Peut-être qu’à 40 ans, tu vas vouloir te reconvertir en arbitre ? Mais sais-tu que tu peux aussi le devenir à 13 ans ? Il n’y a (presque) pas d’âge limite pour devenir arbitre, mais l’âge moyen des arbitres nationaux, c’est 25 ans. A partir de 13 ans, on peut passer un niveau club pour aider son club, à partir de 17 ans, on peut devenir arbitre régional et à partir de 18 ans, on peut arbitrer en national !

6 – L’arbitrage, c’est du sport !
Le hockey va de plus en plus vite et les arbitres doivent être lucides pendant tout le match. Ils ne peuvent pas rentrer au banc pour se reposer 3 minutes, c’est tout le temps sur la glace.
Les arbitres se préparent pour être au top sur les matches, certains participent à des compétitions de Cross Fit… Et si tu penses que tu vas les battre au Burpee ou au snatch ? Challenge accepté !

7 – Tu aimes l’esprit d’équipe !
Pour toi, ce que tu aimes dans le sport c’est la convivialité et l’esprit d’équipe, et pourquoi pas un petit verre avec les copains après le match ? Ça tombe bien, nous aussi !
Tu penses qu’il y a 2 équipes sur la glace ? Il y en a 3, celle des arbitres et même si ce n’est pas toujours facile (les matches moins réussis ça existe aussi), au moins il n’y a pas de défaite.
Il y a un esprit d’équipe dans l’arbitrage ? Oui, évidemment et comme on n’arbitre pas toujours avec les mêmes, c’est toujours différent.

8 – Tu fais des études et tu as dû arrêter le hockey !
Il y a forcément une ou des patinoires près de chez toi et qui dit « patinoire », dit « matches à arbitrer » ! Alors si tu es (ou étais) un bon joueur dans ton club, deviens arbitre pour poursuivre ta passion.

9- Tu penses que devenir arbitre c’est compliqué ?
Pourtant c’est très simple, il suffit d’un mail demandant des renseignements : arbitrage@ffhg.eu et tu auras une réponse rapide !


Pôle France. Journal de bord, Épisode 2 « Pleine d’ambitions et de rêves »

Après une rentrée très rythmée à Cergy-Pontoise, une ville bien différente du cadre montagnard, le rythme du Pôle France s’est de suite imposé et la rigueur a peu à peu pris place. La charge et l’intensité d’entrainement que nous avons correspondent au haut niveau, ce qui nous permet d’être en constante progression, que ce soit aussi bien sur la glace ou en hors glace (musculation/cardio/course).

Cela implique une organisation maximale pour pouvoir réussir ce double projet (étude et sport de haut niveau), qui est le mot d’ordre de cette structure.

Le Pôle France féminin m’apporte une éthique de travail dont les points clés sont : intensité, concentration, et rigueur.

Cette façon de travailler me permet de me développer sur les plans physique et technique et me fait progresser mentalement en m’apprenant à travailler dans la difficulté. Grâce à l’encadrement du staff (coachs, préparateur physique, et médical), toujours à notre écoute, notre carrière ne peut qu’être poussée vers le haut niveau.  Même sans être dans notre forme optimale, on continue à progresser grâce aux adaptations individuelles en fonction des blessures, fatigue, etc. Cela nous donne à chacune une place essentielle dans l’équipe.

Jouant auparavant avec les garçons en mixité, le Pôle me permet de compenser le physique masculin par la technique, la tactique et la vitesse du féminin. J’ai énormément progressé l’année dernière à Chambéry. Mais à Cergy la charge d’entrainement est plus intense (7 entraînements sur glace / 4 hors-glace), la progression est donc deux fois plus rapide et importante. On en voit déjà les effets même si ça ne fait que trois mois qu’on est installé à l’Aren’Ice. La tactique de jeu étant en lien avec celle des équipes de France, cela me permet une meilleure assimilation et donc une « facilité » pendant les stages nationaux.

Grâce à la répétition des semaines à haute intensité, on est prête mentalement et physiquement à assurer le port du maillot de l’équipe de France lorsque l’on arrive en stage. Cette structure fédérale me permet d’optimiser mes chances de continuer mon parcours avec les Bleuettes. Je rêve de porter le maillot des Bleues aux Jeux olympiques de 2022 à Pékin.

Après mon expérience personnelle au sein du Pôle France, je ne peux qu’encourager les jeunes joueuses françaises passionnées de hockey et ayant l’ambition du haut niveau à intégrer cette structure afin d’évoluer dans les meilleures conditions, dans un cadre optimal pour progresser.

Je trouve que la Fédération a su tout mettre en œuvre pour me faire grandir, en me faisant devenir une femme et une joueuse pleine d’ambitions et de rêves pour les années à venir.


EDF. Portraits chinois tricolores

Cette saison, nos internationaux se prêtent au jeu du portrait chinois. Pour cette deuxième édition, deux gardien(ne)s bleu(e)s ont répondu à nos questions, Caroline Baldin et Florian Hardy. 

Caroline Baldin Florian Hardy

Caroline BALDIN

Née le 14/03/1993

Club 19/20 : ZSC Lions (SUI)

Florian HARDY

Né le 08/02/1985

Club 19/20 : Ducs d’Angers (FRA)

Si tu étais un animal ? 

Caroline Baldin : Un tigre. Je crois que ses qualités sont assez ressemblantes à ce qu’un gardien aspire : lecture de situation, réaction et agilité.

Florian Hardy : Un oiseau. Visiter le monde avec des ailes doit procurer une sensation de liberté incroyable.

Si tu étais un plat ? 

CB : Des lasagnes. Sûrement de par mes origines italiennes et car ma mère les fait parfaitement !

FH : Une blanquette. Un bon plat français traditionnel.

Si tu étais une chanson ?

CB : « Stand Up (For The Champions) ». C’était la musique que l’on mettait après chaque victoire à Vaujany et ça me rappelle toujours des souvenirs extraordinaires.

FH : « People get up and drive your funky soul » – James Brown. Le matin au réveil et c’est la bonne humeur et la pêche assurée pour toute la matinée.

Si tu étais un film ou une série TV ? 

CB : « Coach Carter ». Ce film m’a vraiment fait réaliser à quel point le sport est l’école de la vie.

FH : « Lock, Stock and Two Smoking Barrels » (« Arnaques, Crimes et Botanique » en français) de Guy Ritchie. Je suis fan de ce réalisateur et sa façon de tourner et ça me rappelle des grandes parties de rigolade avec les copains.

Si tu étais un super-héros ? 

CB : Super Girl apparemment… je ne connais pas tellement l’univers des super-héros et ai dû répondre à un quizz pour vous donner cette réponse (rires).

FH : Superman. Le meilleur de tous les super-héros bien sûr !

Si tu étais un proverbe ou une devise ?

CB : « On ne voit bien qu’avec le coeur, l’essentiel est invisible pour les yeux » de Saint-Exupéry. Je suis quelqu’un qui aime vivre les émotions pleinement, et le hockey sur glace – et spécialement l’Equipe de France – m’en procurent énormément !

FH : Hakuna Matata. Quelles que soient les difficultés, la façon de rebondir et de positiver est une philosophie qui permet d’avancer.

Si tu étais un sentiment ? 

CB : La fierté… La fierté de se dépasser dans l’effort, de gagner, de voir ses coéquipier(e)s tout donner, de rendre son entourage fier à son tour… C’est un sentiment assez central chez moi.

FH : Le frisson. C’est ce que je recherche dans chaque nouvelle expérience de ma vie.

Si tu étais un(e) autre sportif(-ve) de haut niveau ?

CB : Cristobal Huet. Il a inspiré de multiples générations de hockeyeurs et hockeyeuses par ses succès mais aussi par son attitude. Je l’ai toujours vu exemplaire autant dans le travail que dans sa personnalité.

FH : Tony Vairelles. Pour la coupe de cheveux…

Si tu étais une patinoire ? 

CB : Grenoble, c’est là que j’ai grandi et passé un nombre incalculable d’heures : c’était devenu ma 2ème maison à un moment ! J’y ai aussi de très bons souvenirs et j’aime y retourner quand je rentre à la maison pour revoir beaucoup de visages familiers.

FH : Angers IceParc. L’aventure dans cette nouvelle arène depuis le début de la saison avec le public et l’équipe est incroyable. Depuis le temps qu’on l’attendait…

Si tu étais un geste du hockey-sur-glace ?

CB : L’arrêt mitaine. J’aime beaucoup ce geste parce qu’il fait souvent réagir les spectateurs et frustre quelques fois l’adversaire.

FH : Le lob. Pourquoi pas ?


THUASNE SPORT, NOUVEAU PARTENAIRE DES BLEUS

L’équipe de France profite désormais d’un partenariat avec Thuasne Sport, une marque du Groupe Thuasne, destinée aux sportifs, qui bénéficie de toute son exigence et expertise médicales afin de proposer des produits visant à la prévention des blessures et à la reprise d’activité.

L’offre de la marque est scindée en 4 catégories de produits :
– les orthèses (genouillères, chevillères, coudières, …)
– la compression veineuse (manchons pour l’effort et chaussettes de récupération)
– les sous-vêtements techniques (brassières, boxer, slip, shorty, culotte)
– les premiers soins (stapping, coussin thermothérapie)

Pour Olivier Grosjean de Thuasne Sport « nous avons souhaité nous associer à la FFHG afin d’apporter notre savoir-faire aux staffs médicaux et aux licenciés. Dans le cadre de ce partenariat, nous fournissons plusieurs produits aux sélections nationales féminines et masculines afin de les protéger et apporter des solutions adaptées en cas de blessures. Certaines, comme nos chaussettes de récupération, ont déjà été adoptés par les joueurs de l’Equipe de France. »

 

Pour Fabrice Leclerc, médecin fédéral national, « le sport de haut niveau impose des contraintes physiques importantes, ce qui fait de la prévention et de la prise en charge des blessures une priorité. Dans ce cadre, les kinésithérapeutes et médecins des équipes de France ont besoin de matériel technique de bonne qualité. Les produits Thuasne y répondent parfaitement et nous sommes heureux d’avoir pu conclure ce partenariat. Nous pouvons ainsi avoir à disposition des chaussettes pour la récupération et pour les voyages mais également des contentions diverses et adaptées à la pratique de notre sport. »

Les produits sont distribués dans tous les principaux magasins de sport et sites de vente en ligne. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter leur boutique en cliquant ici.

À PROPOS DE THUASNE : Fondé en 1847, le Groupe Thuasne imagine, développe et fabrique des dispositifs médicaux permettant à chacun de devenir acteur de sa propre santé. Fruit de l’histoire partagée de 6 générations d’entrepreneurs. Thuasne propose des solutions de santé concrètes, simples, adaptées et innovantes, au service de la mobilité́. Son expertise couvre principalement les domaines de l’orthopédie, de la compression médicale et du maintien à domicile. L’entreprise, avec 2 200 collaborateurs, a réalisé un chiffre d’affaires de 223 millions d’euros en 2018 dont 40% à l’international. Le Groupe est aujourd’hui présent dans 85 pays notamment par l’intermédiaire de ses 15 filiales en Europe, aux Etats-Unis et en Asie.


La photo rétro : Villard-de-Lans 1949

Lorsque l’équipe senior de Villard-de-Lans disputa pour la première fois le tournoi final du championnat de France élite organisé en plein air à Megève en 1949, Daniel Huillier (le deuxième accroupi en partant de la gauche) jouait déjà au hockey depuis dix ans. Le futur président du club de l’Isère, qui fêtera ses 92 ans au mois de mai prochain, est actuellement le licencié le plus âgé de la FFHG. L’ancien attaquant international détient une licence de hockey sur glace depuis 82 ans !

Les deux seuls survivants de cette époque, Daniel Huillier et son frère Victor, sont ensemble sur la photo de la première équipe élite des Ours du Vercors. Debout de gauche à droite : Victor Huillier, Christian Poletti, Marcel Bonnard, André Ravix, Gabriel Guigon (président). A genoux : Calixte Pianfetti, Daniel Huillier, André Glaudas, Paul Bonnet, André Ferrero.


DES

Fin de formation pour les « DES JEPS – Performance sportive mention Hockey sur Glace » : Après une formation qui aura débuté en mai 2018, partagée entre semaine de regroupement sur site, travail individualisé à distance et mise en situation professionnelle, 5 entraîneurs obtiennent leur diplôme. Ce Diplôme d’Etat Supérieur reconnaît leur compétence d’entraîneur, de formateur mais également de manageur de la performance. Si vous êtes intéressé par ce diplôme, n’hésitez pas à faire remonter vos projets à votre référent formation en ligue. Une seconde promotion sera accueillie à la fin de l’olympiade.

LIGUES. 3 NOUVELLES CONVENTIONS SIGNÉES POUR AIDER AU DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL

Depuis la rentrée de cette saison sportive, 3 nouvelles conventions ont été signées entre la FFHG et plusieurs Ligues, concernant la mise en place de Conseiller Technique de Ligue (CTL) sur le territoire :

  • Frédérick BRODIN est le nouveau CTL pour les Ligues Bretagne, PDL et Centre ;
  • Yann VONACHEN est le nouveau CTL pour les Ligues Grand Est et BFC ;
  • Christophe RENARD est le nouveau CTL pour les Ligues Normandie et HDF.

Nouvel axe stratégique fédérale dans le développement territorial du hockey français, la création des postes de CTL est soutenue financièrement par la FFHG. À l’horizon 2022, huit CTL œuvreront à développer les liens entre les ligues et les clubs pour être les ambassadeurs de la « Philosophie d’Actions Fédérale » afin d’orienter les clubs vers des formes de structuration sportives efficaces et être en cohérence avec la stratégie fédérale.

LIGUES : REUNIONS DE LIGUES SUR LES TERRITOIRES

Cette année, la Commission d’Organisation des Compétitions et Développement (COCD), la commission Formation (INF) et la Commission Féminine se sont déplacées dans les territoires pour rencontrer les Ligues. La COCD a ainsi pu intégrer et faire participer le plus grand nombre d’acteurs des Ligues Régionales à ces réunions d’informations et d’ateliers. Ces réunions avaient pour objectifs la structuration des Ligues et la mise en place opérationnelle des référents de Ligue « développement », « formation » et « féminin » pour la rentrée 2020. Au-delà des informations générales qui ont été données sur ces 3 secteurs et leur intégration dans l’organisation territoriale de notre fédération, 3 ateliers ont été préparés pour travailler à définir les missions des référents de Ligue dans ces secteurs. C’est donc une dizaine de personnes de la Fédération (COCD, DTN, INF, CF) qui ont travaillé à l’organisation et qui se déplacent sur ces réunions.

LA FFHG DÉBARQUE SUR LINKEDIN

Après Facebook, Twitter et Instagram (comptabilisant plus de 100 000 followers au total), la Fédération Française de Hockey-sur-Glace possède désormais un compte sur le réseau social professionnel LinkedIn afin d’y partager son activité fédérale. Vous pouvez suivre la FFHG sur LinkedIn en cliquant ici.

ASSISTANCE VIDÉO À L’ARBITRAGE

Avec l’installation de caméras fixes dans les patinoires de Synerglace Ligue Magnus en début de saison, depuis le 11 novembre les arbitres peuvent désormais faire appel au système d’arbitrage vidéo dans certains cas établis par la Fédération Internationnale de Hockey sur Glace.

RÉGLEMENTS DES ACTIVITÉS SPORTIVES

Suite à l’ouverture de son capital par la Française des Jeux, la FFHG souhaite vous rappeler que les dispositions de l’article 12 du Règlement des activités sportives, restent inchangées.

Outre l’interdiction pour les acteurs des compétitions ou des manifestations sportives organisées par la FFHG d’engager directement ou par personne interposée des mises sur des paris reposant sur une compétition ou une manifestation de hockey sur glace, ainsi que sur des événements et phases de jeu liés à la compétition ou à la manifestation, définis par l’Autorité de Régulation des Jeux en Ligne, il est également interdit :

De réaliser des prestations de pronostics sportifs sur les compétitions ou manifestations sportives

De détenir une participation au sein d’un opérateur de paris sportifs titulaire de l’agrément prévu au même article 21 qui propose des paris sur le hockey sur glace (ce qui est le cas de la FDJ).

Cliquez ici pour accéder à plus d’informations


Agenda

EQUIPE DE FRANCE U20 HOMMES

CHAMPIONNAT DU MONDE DIVISION 1 GROUPE B – DU JEUDI 12 AU MERCREDI 18 DECEMBRE

Lieu : Kiev (UKR)

Calendrier :

  • Jeudi 12 décembre : Estonie – France (15h30)*
  • Samedi 14 décembre : France – Italie (15h30)*
  • Dimanche 15 décembre : France – Ukraine (18h30)*
  • Mardi 17 décembre : Hongrie – France (12h00)*
  • Mercredi 18 décembre : France – Pologne (12h00)*

*Tous les horaires sont indiqués en heure française. 

Cliquez ici pour suivre toute l’actualité sur cette compétition

EQUIPE DE FRANCE U18 FEMMES

CHAMPIONNAT DU MONDE DIVISION 1 GROUPE A – DU VENDREDI 3 AU JEUDI 9 JANVIER

Lieu : Füssen (GER)

Calendrier :

  • Vendredi 3 Janvier : France – Japon (13h00)
  • Samedi 4 Janvier : Hongrie – France (16h30)
  • Lundi 6 janvier : France – Italie (13h00)
  • Mardi 7 janvier : Allemagne – France (20h00)
  • Jeudi 9 janvier :  Danemark – France (11h00)

EQUIPE DE FRANCE SENIOR HOMMES

TOURNOI 4 NATIONS – DU LUNDI 3 AU DIMANCHE 9 FÉVRIER

Lieu : Klagenfurt (AUT)

Adversaires : Autriche, Danemark & Norvège

EQUIPE DE FRANCE SENIOR FEMMES

TOURNOI 4 NATIONS – DU LUNDI 3 AU DIMANCHE 9 FÉVRIER

Lieu : Norvège

Adversaires : Hongrie, Norvège & Slovaquie

COUPE DE FRANCE

FINALE – DIMANCHE 16 FÉVRIER

Lieu : AccorHotels Arena – Paris 

Lien Billetterie

EQUIPE DE FRANCE SENIOR FEMMES

CHAMPIONNAT DU MONDE FÉMININ Div 1A : DU DIMANCHE 12 AU SAMEDI 18 AVRIL

Lieu : Angers

Calendrier :

  • Dimanche 12 avril : Autriche – France (16h00)
  • Lundi 13 avril : France – Slovaquie (19h30)
  • Mercredi 15 avril : France – Norvège (19h30)
  • Jeudi 16 avril : France – Pays-Bas (19h30)
  • Samedi 18 avril : Suède – France (19h30)

Actualités


1

Pour la première fois, un club de Division 2 (troisième échelon national) s’est qualifié pour les quarts de finale de la Coupe de France : il s’agit de Roanne. Les Renards y affronteront les Aigles de Nice (SLM) !

Cliquez ici pour suivre les résultats de la CDF

16

« Seize the date« , retenez bien la date du 16 février ! La Finale de la Coupe de France est prévue le dimanche 16 février 2020 à l’AccorHotels Arena de Paris !

Lien billetterie

40

Cette année, le festival des Petites Crosses qui se déroule à l’AccorHotels Arena durant le week-end de la Finale de Coupe de France réunira 40 équipes issues des quatre coins de la France.

15 249

L’année dernière, lors de la période des fêtes, le 30 décembre, la Synerglace Ligue Magnus avait attiré 15 249 spectateurs, record de la saison. Cette année, cinq matches de la 30ème journée seront au programme à cette même date. Et bien d’autres rencontres auront lieu entre le 20 décembre et 5 janvier (29 au total). Rendez-vous dans les patinoires de France pour vibrer au rythme de la SLM. 

Cliquez ici pour accéder au calendrier de la SLM

65 736

C’est le nombre d’abonnés aux comptes des Équipes de France sur les réseaux sociaux, avec :

Merci de votre soutien !


Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Partenaire principal de la FFHG et de l'équipe de France

Partenaires officiels de la FFHG et de l'équipe de France

Logo Subaru
Logo Fanseat
Logo Synerglace
Logo Air Transat

Partenaires institutionnels de la FFHG et de l'équipe de France

Logo du Ministère des Sports
Logo CNOSF
Service Civique

Fournisseurs officiels de la FFHG

Logo CCM
Logo DVLAB
Logo Thuasne Sport
Laboratoire Polidis
Logo Laboratoire Insphy